Le Japon renoue avec la croissance de manière fulgurante

Le PIB japonais révisé à la hausse au premier trimestre, à 0,10 %

shutterstock_353542679


Les chiffres révisés du PIB nippon s’avèrent conformes aux attentes des économistes avec 0,50 % de croissance, ce qui est un peu mieux que les 0,40 % annoncés en première estimation. Notons que la croissance du PIB au premier trimestre de l’année fait suite à une contraction de -0,40 % au cours du dernier trimestre de 2015. Sur une base annuelle, le PIB du Japon est de 1,90 % (ajusté), après avoir enregistré une contraction de -1,10 % au cours du quatrième trimestre de l'année dernière, ce qui signe un redressement très rapide.

La production industrielle allemande a rebondi au mois d’avril


À en croire les données publiées par l’agence de statistiques Destatis, la production industrielle de la première puissance européenne a progressé plus que prévu en avril, avec une hausse de 0,80 % pour le mois. Ce rebond de la production industrielle intervient après un recul de -1,10 % au mois de mars. Les analystes attendaient une augmentation de la production industrielle plus modérée de 0,70 %. La production d'énergie a semblé tirer ces chiffres vers le haut, avec une augmentation de 1,10 %, tandis que le secteur de la construction a reculé de 1,70 %. La production de biens d'équipement a quant à elle bondi de 2,20 %, tandis que la production de biens de consommation courante a progressé de 0,40 %. Les résultats optimistes de la production industrielle ont été publiés lundi, juste après que les industriels aient signalé une baisse de la production en raison de la faible demande des clients étrangers au mois d’avril.

popup_close
1-eurusd-0806

Zone euro : le PIB du premier trimestre revu à la hausse


D’après les révisions finales du PIB européen, la croissance au premier trimestre de 2016 s’établit à 0,60 % versus 0,50 % estimés précédemment, alors que le taux de croissance du PIB annuel a été révisé à 1,70 % versus 1,50 % l’année dernière à la même période. Ces chiffres ont surpris les économistes, qui n’attendaient de voir aucun changement suite à cette révision finale. Le plus gros contributeur à cette hausse a été la croissance des dépenses de consommation, révisée à 0,60 % au lieu des 0,30 % précédemment estimés. L'investissement s’est lui aussi montré légèrement plus élevé à 0,80 % pour le trimestre, mais d’un autre côté le commerce net a révisé à la baisse,  avec des importations supérieures aux exportations au cours de la période.

popup_close
2-eurgbp-0806

États-Unis : la productivité en chute libre au premier trimestre


La productivité de l’emploi pour le secteur non agricole américain a diminué de -0,60 % au premier trimestre de l’année, soit beaucoup plus que prévu, et ce malgré le fait que les salaires aient fortement augmenté au cours de cette période. Pour rappel, la productivité non agricole mesure la quantité de biens et services produites par un employé. La forte baisse de la productivité se produit dans un contexte de fort ralentissement de l'activité économique aux États-Unis au cours du premier trimestre. Les coûts salariaux unitaires ont augmenté à un taux annuel de 4,50 %, en hausse par rapport aux estimations précédentes de 4,10 %, tandis que la rémunération horaire est passée de 3,00 % à 3,90 %. Le rapport fait également fait allusion à des pressions sous-jacente sur les salaires, qui après ajustement de l’inflation ont augmenté de 4,20 %.

popup_close
3-usdjpy-0806

La Banque de Nouvelle-Zélande décidera du sort des taux d’intérêt aujourd’hui


La Banque fédérale de Nouvelle-Zélande se réunira aujourd'hui à 21H00 GMT dans le cadre de sa réunion de politique monétaire. Alors que les économistes attendent une baisse des taux par 25 points de base, les indicateurs économiques récents laissent à croire que la Banque pourrait laisser les taux inchangés et maintenir sa politique d’assouplissement monétaire. Pour rappel, le taux de base officiel de l’Australie est actuellement fixé à 2,25 %. Une minorité d'économistes interrogés estiment que la Banque est très susceptible de maintenir ses positions, compte-tenu des risques engendrés par de nouvelles baisses de taux sur le marché du logement, qui bénéficie actuellement des conditions d’emprunt plus avantageuses.

popup_close
4-nzdusd-0806

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 7:15 GMT
  • CHF
  • IPC m/m
  • 0.20%
  • -0.30%
  • 8:30 GMT
  • GBP
  • Production manufacturière m/m
  • 0.10%
  • 0.10%
  • 12:15 GMT
  • CAD
  • Mises en chantiers de maisons
  • 194 K
  • 192 K
  • 21:00 GMT
  • NZD
  • Taux de base officiel de la Banque centrale de Nouvelle-Zélande
  • 2.00%
  • 2.25%