Les taux d’intérêts de 2015 : La sentence de la Réserve Fédérale

Le FOMC (Federal Open Market Comitee) se réunit pour délibérer sur l’avenir des taux d’intérêts

judgement-day

Les taux de rémunérations non-agricole satisfaisant et les résultats relativement positifs des récentes ventes au détail, ont réanimés les attentes d’un redressement sensible. En dépit de l’écart important vis-à-vis du taux d’inflation de 2,00 % ciblé par la Réserve Fédérale, les chiffres annualisés montrent une amélioration en 2015 et laissent envisager une augmentation progressive des taux.

La Suède maintient ses taux d’intérêts inchangés

La Riksbank de Suède, la plus ancienne Banque Centrale au Monde, s’est prononcée pour le maintien de sa politique monétaire, estimant que la combinaison du taux d'intérêt plus bas que jamais avec le programme d’acquisition d’actifs sera suffisante afin de propulser l’inflation vers la cible souhaitée de 2,00 %. La Banque centrale suédoise a indiquée que le principal taux d'intérêt et le taux des pensions resteront inchangés à -0,35 % pour la cinquième fois cette année. La Banque poursuivra ses mesures d’acquisition d’Obligations Souveraines pour une somme de 200 milliards de couronnes suédoises, jusqu'à fin juin 2016. En outre, les décisionnaires ont fait part de la disposition de la Riksbank à étendre davantage l’assouplissement de sa politique monétaire, déterminée à atteindre l’objectif inflationniste national. La Couronne suédoise s’est renforcée face à l'euro, alors que la paire EUR/SEK se dévalorise de 0.10 couronnes, jusqu’ à 9,26 couronnes, à la suite à l'annonce de la Banque Centrale.

popup_close
eursek12162015

L’inflation positive du Royaume-Uni

Le taux d’inflation britannique, sur une base annualisée, a fait un premier pas en territoire positif, tandis que les données mensuelles parues dernièrement montraient une courbe aplatie. Sur une base annuelle, les prix à la consommation ont grimpé à 0,10 % en novembre après s’être contracté à -0,10 % le mois précédent. Les gains sont sans aucun doute attribuable à l'amélioration observée dans le secteur des ventes au détail et à l'épargne des consommateurs, tandis que les économies faites grâce à la baisse des prix de l'essence et du gazole ont permis l'augmentation des dépenses dans d'autres domaines, plus fructueux pour l’économie intérieure. Les plus grands contributeurs à la reprise du chiffre annualisé ont été ceux du logement et des services publics, tous deux en hausse de 0,30 %, tandis que le secteur de la restauration et  de l’hôtellerie ont suivi, gagnant 1,80 %. Cependant, la stagnation des prix mensuels de la consommation de base à 0,00%, a quelque peu relativisé le climat d’euphorie générale. Ainsi, même si l'inflation a connu une légère hausse, ce n'est pas nécessairement suffisant pour réconforter les perspectives dessinées par la politique monétaire, alors que la livre sterling rasait le sol, lors de la session précédente, clôturant à 1.5037.

popup_close
gbpusd12162015

La hausse de l'inflation aux États-Unis

En Amérique, l'indice des prix annualisé paru en novembre a fait état d’une légère hausse, conforme aux attentes fixées à 2,00 %. Le gain enregistré par l'indice de référence reflète une augmentation régulière du prix de loyer des ménages, des billets d'avions, des voitures neuves et des soins médicaux. L’indice mensuel n’enregistre toutefois aucune croissance, se conformant aux estimations et à la valeur du mois dernier. Les données « Headline »  enregistrent une hausse annualisée de 0,50 %, sans attacher d’importance aux données mensuelles insignifiantes de novembre. Le piqué de nez dans le domaine de l'énergie compense les hausses des loyers ainsi que les tarifs hôteliers tandis que la force du dollar continue à peser lourdement sur le marché des matières premières. De toutes manières, l'inflation est encore loin de l’objectif fixé par la réserve fédérale, ce qui pourrait avoir un certain impact sur la prise de décision concernant les taux d’intérêts attendue aujourd'hui.

popup_close
dow-mar1612162015

 Un coup de fouet aux investissements allemands

Pour un deuxième mois consécutif, l'Institut économique ZEW a constaté une certaine amélioration du sentiment de l'investisseur. Ce taux de confiance est passé de 10.4 en novembre à 16,1, surpassant les estimations de 15,0. L'Institut a ajouté qu’en dépit des défis auxquels la société allemande fait face et du ralentissement économique engendrés par l'afflux de réfugiés, l'économie du pays a fait preuve de sa capacité à surmonter ce challenge et ceux prévus en 2016. Le compte-rendu de décembre rédigé par le ZEW a également attribué un score de 55,0 à la situation actuelle contre celui de 54,4 attribué en novembre. Les données témoignent aussi d’un rétablissement bienvenu, après la dépréciation conséquente à la suite de crises rencontrées par l’Allemagne au niveau national et européen. Le DAX 30 s’est modestement ressaisi au cours de la précédente session, sur le compte d'un affaiblissement de l'Euro, grimpant au-dessus de 10 400.

popup_close
dax-mar1612162015

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 15:30 GMT
  • EUR
  • EIA Crude Oil Inventories)
  • -1.417M
  • -3.568
  • 19:00 GMT
  • USD
  • Federal reserve Interest Rate Decision
  • 0.50%
  • 0.25%
  • 19:00 GMT
  • USD
  • FOMC Statement
  • 19:00 GMT
  • USD
  • FOMC economic Projections
  • 19:30 GMT
  • USD
  • Federal Reserve Chair Janet Yellen Speaks
  • 21:45 GMT
  • NZD
  • GDP (QoQ)
  • 0.80%
  • 0.40%
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.