peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le laxisme monétaire de la BoE est dicté par la crise

La situation monétaire du Royaume-Uni devrait pousser la BoE à maintenir ses taux à 0,50 %.

shutterstock_230502118

Lors de sa réunion de politique monétaire qui aura lieu aujourd'hui, la Banque d'Angleterre devrait maintenir ses taux d'intérêt directeurs inchangés, mais on anticipe néanmoins l’instauration d’une politique accommodante, à la suite de données du PIB décevantes au premier trimestre de l’année, ainsi qu’une contraction dans le secteur manufacturier en avril, qui ont lourdement pesé sur la production industrielle et la fabrication au cours des derniers mois. Outre la réunion de politique monétaire, la banque centrale publiera également son rapport sur les prévisions d’inflation.

Nouvelle Zélande : la RBNZ se concentre sur le marché du logement

La Banque fédérale de Nouvelle-Zélande a publié aujourd’hui son rapport sur la stabilité financière semestrielle, qui semble plus centré sur les outils macro prudentiels que sur la politique monétaire. Le rapport FSR s’est en effet intéressé à la tentative de la banque centrale pour endiguer la hausse incontrôlable des prix du logement en Nouvelle-Zélande, hausse activement soutenue par un cycle de baisse des taux. Rappelons que la RBNZ avait abaissé les taux d'intérêt à 2,25 % en mars, et a noté ce nouvel assouplissement monétaire était essentiel afin d’endiguer la baisse de l’inflation pour la rapprocher de la fourchette cible de 1 % - 3 %. La stratégie de répression des prêts immobiliers de la RBNZ marche dans les pas de la Banque fédérale d’Australie qui a l’an dernier soutenu de faibles taux d’intérêt et contribué à tirer à la hausse les prix des logements. Tandis que la commission FSR de la RBNZ se concentre davantage sur le marché du logement que sur la politique monétaire ou sur l'inflation, la monnaie a affiché des gains modestes après la publication de ces données.

popup_close
1-nzdusd-1205

Royaume-Uni : la production industrielle grimpe en mars

La production industrielle du Royaume-Uni a augmenté de 0,30 % en mars, soit en deçà des prévisions des économistes qui tablaient sur 0,50 %, selon les données publiées par le Bureau des statistiques nationales publiées mercredi. La production manufacturière a augmenté de 0,10 % au mois de mars, en deçà des prévisions qui attendaient 0,30 %. Le Bureau national des statistiques a révisé les données de février à la hausse versus les estimations précédentes. D’une année sur l’autre, la production industrielle du Royaume-Uni a chuté de 1,90 %, tandis que la production manufacturière a de son côté diminué de 0,20 %. Les progrès mensuels sont principalement engendrés par les progrès des secteurs de  l'électricité et du gaz naturel au sein du secteur industriel, tandis que les gains du secteur de la fabrication proviennent des ventes de machines et de l’automobile. Rappelons que ces deux secteurs sont en chute libre depuis octobre 2015.

popup_close
2-gbpusd-1205

Le secteur du logement privé chute de 0,90 % en Australie

La demande de prêts immobiliers a chuté de 0,90 % en mars en Australie, à en croire les données du Bureau australien des statistiques publié mercredi. Notons que sur une base annuelle, les prêts immobiliers sont en hausse de 3,80 %, et que la baisse de 0,90 % d’un mois sur l’autre était en deçà des prévisions d’une baisse de 1,50 % en mars. La valeur des prêts contractés par des investisseurs a augmenté de 1,50 % (corrigé des variations saisonnières) avec 12 milliards de dollars, ce qui inverse la baisse de 3,10 % en février. Les données suggèrent que malgré la baisse du nombre de prêts immobiliers contractés, la valeur des prêts a augmenté, ce qui suggère que malgré la politique monétaire de répression mise en place par la RBA et les autres régulateurs financiers, les investisseurs se tournent immanquablement vers l’immobilier. Le marché du logement australien est susceptible de rebondir après une courte accalmie, alors que l'activité de construction de maisons devrait progresser au cours de prochains mois.

popup_close
3-audusd-1205

Réunions de politique monétaire : Banque d’Angleterre et Norges Bank

La banque centrale norvégienne tiendra aujourd'hui à 08H00 GMT sa réunion de politique monétaire, au cours de laquelle elle devrait laisser les taux d'intérêt directeurs inchangés à 0,50 %. D’un autre côté, les données trimestrielles du PIB de la Norvège seront également publiées, pour probablement afficher une augmentation de 0,10 % au cours du premier trimestre de 2016, après une baisse de 1,20 % au quatrième trimestre de 2015. Tous ces évènements économiques combinés sont susceptibles d’aggraver la volatilité de la monnaie nationale, la NOK. Mardi dernier, les données sur l'inflation de la Norvège ont affiché une augmentation de 0,30 % versus le mois de mars, tandis sur une base annuelle l'inflation était à 3,20 %. L’inflation a très peu évolué, ce qui pousse les économistes à attendre un changement de stratégie monétaire de la part de la Norges lors de la réunion d'aujourd'hui, même si un statu quo pour affaiblir le NOK est aussi très probable.

popup_close
4-usdnok-1205

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 06:45 GMT
  • EUR
  • IPC final français m/m
  • 0.10%
  • 0.10%
  • 08:00 GMT
  • NOK
  • Taux d’intérêt de la Norges Bank
  • 0.50%
  • 0.50%
    • 09:00 GMT
    • EUR
    • Personal Spending (MoM)
    • 0.10%
    • -0.80%
    • 11:00 GMT
    • GBP
    • Taux d’intérêt de la Banque d’Angleterre
    • 0.50%
    • 0.50%