Le PIB américain sera-t-il aussi robuste que prévu ?

La croissance américaine devrait justifier une hausse des taux d’intérêts.

shutterstock_219319690


Le département américain du Commerce est sur le point de libérer ses prévisions concernant le Produit Intérieur Brut du troisième trimestre à 12 h 30 GMT ce vendredi. Les estimations actuelles se précisent en faveur d’une accélération de la croissance au cours de cette récente période, soutenue par une augmentation de la consommation domestique.

La résurgence de l’indice de la consommation américain


Alors que les principales données useront libérées plus tard dans la session, une étude des économistes menée par Reuters estime que le PIB américain a augmenté à un rythme de 2,50 % sur une base annualisée après avoir atteint un taux de 1,40 % au deuxième trimestre. Si le fort déficit commercial annoncé mercredi pèse sur la balance économique, une hausse surprise est encore possible. Dans ce cas, on pourrait assister au raffermissement du climat « Hawkiste » parmi les fonctionnaires de la Banque centrale Américaine (la FED) réconfortés des craintes d’un faux bond de l’économie. En dehors de la force des exportations et des dépenses de consommation, l’économie devrait aussi probablement recevoir un coup de pouce d’un rebond des investissements boursiers ainsi que du côté de l’activité minière dans le quatrième trimestre. Les Contrats à Terme de capitaux propres US suivent une tendance légèrement plus faible, ralentie par la faiblesse du Nasdaq Composite. Cependant, quelle que soit la nature des chiffres enregistrés par le PIB, il faut s’attendre à des pressions supplémentaires sur les évaluations.

popup_close
1-nsdq-dec16daily10282016

France : L’indice de la consommation interne étonne par sa faiblesse.


Bien que les économistes interrogés par le Wall Street Journal eussent prévu une hausse de 0,40 %, les dépenses de consommation en France ont reculé inopinément au mois d’août. Selon l’INSEE, les ménages auraient dépensé moins d’énergie. Le taux général aurait rétrogradé de -0,20 % sur une base mensuelle au cours du mois de septembre. Les données sur le PIB publiées plus tôt dans la session ont montré que l’économie française a progressé de seulement 0,20 % au cours du troisième trimestre, manquant les attentes de 0,30 %. Mis à part les déceptions de la part du PIB, le chiffre de l’inflation a également manqué les estimations avec un Indice des Prix à la Consommation mensuel et annuel global qui augmentent moins que prévu. En réaction à l’actualité, l’indice de référence Français CAC 40 est plus faible sur la session, et chute jusqu’à 4496 avant de rebondir mollement.

popup_close
2-cac-dec16daily10282016

Les prix du pétrole demeurent sous pression devant le manque de viabilité d’un accord


Le prix du baril brut est tombé ce vendredi, alourdi par les doutes croissants qui pèsent sur la solidité d’un accord en faveur du gel de la production de la part des principaux producteurs mondiaux. Les investisseurs et analystes doutent de la capacité de l’OPEP de convaincre ses membres et la Russie de se soumettre aux clauses de l’accord censé régulé la production dans le but de redresser les prix. L’Iran et l’Irak ont d’ores et déjà indiquer qu’ils souhaiteraient être exclus de toute incitative dans cette voie. Ce sera une fois de plus le rôle de fardeau de l’Arabie saoudite de tout mettre en œuvre afin de rallier tous les membres derrière l’accord de septembre d’ici le 30 novembre, date de la réunion périodique à Vienne. Les Futures sur le pétrole bruts Brent s’échangent à 50,35 $ le baril, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture précédente.

popup_close
3-brnt-dec16daily10282016

La déflation japonaise persiste


L’Indice des Prix à la Consommation au Japon ont reculé pour le septième mois consécutif en septembre, reflétant la croissante réticence des consommateurs à dépenser. L’indice des prix de base a chuté de -0.50 % par rapport à la même période l’an dernier selon les données publiées par le Ministère des Affaires Intérieures et des Communications ce vendredi. Les données parviennent ensemble avec les prévisions du consensus des économistes sondés par le Nikkei. Les entreprises nippones, allant des restaurants aux fabricants de vêtements ont été sacrifiés leurs prix ces derniers mois dans le but d’attirer les consommateurs devenant de plus en plus économes. Les analystes avertissent que si la tendance se poursuit, la détermination du Premier Ministre Shinzo Abe pourra être gravement compromise. La réticence croissante des consommateurs japonais à ouvrir leur porte-monnaie a été confirmée par des données reflétant les dépenses des ménages, qui ont plongé de -2.10 % en septembre, soit un septième mois consécutif de contraction. Cependant les investisseurs semblent faire fi de ces données décevantes et l’USD/JPY a manqué la marque psychologique clé de 105.00, pour se stabiliser à 105.23.

popup_close
4-usdjpydaily10282016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 12:00 GMT
  • EUR
  • préliminaire de CPI allemand (octobre)
  • 0.80%
  • 0.70%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Estimation PIB QoQ (3ème trimestre)
  • 2.50%
  • 1.40%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Michigan Consumer Sentiment (octobre)
  • 88.1
  • 87.9
  • 17:00 GMT
  • USD
  • U.S. Baker Hughes Oil Rig
  • 443
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.