Le plan tarifaire de Trump déclenche une guerre commerciale

Analyses quotidiennes - 02/03/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Trump met le feu aux poudres

trade-war


Les remarques de Trump en imposant des tarifs sur l'acier et l'aluminium ont fait plonger es actions américaines déjà fragiles et les actions asiatiques ont pris un grand coup vendredi. Cependant, Jerome Powell a tenté de calmer les nerfs des investisseurs en déclarant, lors de sa deuxième intervention, qu'il n'y avait aucun signe de surchauffe de l'économie américaine.

La guerre commerciale de Trump


Les tarifs sont à venir la semaine prochaine selon l'annonce du président américain Donald Trump hier et l'indice Dow Jones a alors chuté de 420 points. Les constructeurs automobiles et fabricants ont été les plus touchés. Les tarifs prévus par Trump pour l'acier et l'aluminium peuvent modifier le commerce mondial et les coûts d'emploi, avec le risque d’escalade des mesures.

Après une rude soirée à Wall Street craignant une escalade de la guerre commerciale, les prix des actions des aciéristes et des fabricants asiatiques qui approvisionnent les marchés américains ont atteint leur paroxysme.

Trump a promis de restaurer l'industrie américaine et de punir ce qu'il considère comme des pratiques commerciales déloyales, en particulier par la Chine. US Steel était l'un des rares à rester dans le vert, gagnant 5,75% sur les nouvelles que l'acier étranger serait soumis à une taxe à l'importation de 25%. L'aluminium sera taxé à un taux de 10%.

La Corée du Sud, troisième plus gros exportateur d'acier aux États-Unis après le Canada et le Brésil, a déclaré qu'elle continuerait de parler aux autorités américaines jusqu'à ce que les plans de Washington concernant les tarifs soient finalisés.

Les sidérurgistes asiatiques craignent que les tarifs américains n'entraînent l'inondation de leurs marchés intérieurs avec des produits en acier qui n'ont nulle part où aller.

Vendredi, les marchés boursiers asiatiques ont prolongé les pertes au jour le jour de Wall Street, les investisseurs étant choqués par la menace d'une guerre commerciale mondiale après que le président Donald Trump ait déclaré que les Etats-Unis imposeront des tarifs élevés sur l'acier et l'aluminium.

popup_close
dow-mar18-h1-alvexo-ltd-2

Deuxième intervention de Jerome Powell en une semaine


En prévision du deuxième tour de la présidence de la Réserve Fédérale, les stocks américains ont marqué leur troisième session consécutive. Les traders étaient sur le pont pendant le témoignage de Powell au Congrès et ses commentaires sur la force de l'économie américaine ont ouvert la porte à la spéculation, a savoir que la banque centrale prévoit d'accélérer le rythme du resserrement monétaire, l’inquiétude des investisseurs pourrait perturber la croissance.

Depuis les débuts de Powell devant le Comité des services financiers de la Chambre des représentants mardi, les marchés ont cherché à savoir si la Fed allait accélérer le rythme de ses augmentations de taux cette année.

Les investisseurs ont digéré le témoignage du président de la Fed, M. Powell, affirmant que l'économie ne surchauffait pas et que les marchés du travail pourraient encore s'améliorer, la banque centrale conservant un rythme progressif de hausse des taux d'intérêt.

Le taux de chômage de 4,1% était «proche ou même inférieur» aux estimations du taux d'emploi à plein temps, «nous ne voyons aucune preuve d'une hausse décisive des salaires ... Rien dans cela ne me suggère que l'inflation des salaires est à un point d'accélération », a témoigné Powell.

La Fed va se demander si quatre hausses de taux seront suffisantes cette année. Vendredi prochain, le 9 mars, le rapport sur les emplois de février - NPF - peut fournir une meilleure image de l'évolution de l'économie américaine.

popup_close
ussteel-h1-alvexo-ltd

Le chef de la BCJ déclare qu'il pourrait débattre d'une sortie de politique


Le chef de la Banque Centrale du Japon a déclaré vendredi qu'il envisageait de mettre fin à la relance et à la politique monétaire ultra-accommodante si l'inflation atteignait son objectif d'ici mars 2020, dans des commentaires qui ont fait monter le yen et déclenché une vente massive d'obligations.

Suite à ses remarques, le dollar américain s'est déprécié par rapport au yen et les cours des obligations gouvernementales japonaises ont dérapé, ce qui a déclenché les attentes du marché que la BOJ suivrait dans la foulée de ses principaux concurrents qui se retiraient plus tôt que prévu des mesures de relance monétaire.

Kuroda a été nommé par le gouvernement pour un autre mandat de cinq ans après la fin de son mandat actuel en avril. La nomination doit être approuvée par les deux côtés du parlement, ce qui est une quasi-certitude puisque la coalition au pouvoir du Premier Ministre Shinzo Abe détient une confortable majorité.

Certains analystes ont appelé la Banque du Japon à relever ses taux avant que l'inflation n'atteigne 2%, arguant que c'était un niveau trop élevé à viser dans un pays qui a souffert de deux décennies de déflation.

Kuroda a déclaré que la BOJ pourrait discuter d'une stratégie de sortie de sa politique ultra-lâche et communiquer son plan avec les marchés. Mais il a dit que ce n'était pas le moment de pousser pour une sortie avec l'inflation encore loin de la cible de la BOJ.

popup_close
usdjpy-h1-alvexo-ltd-4

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • PMI Construction (Fev)
  • 50.5
  • 50.2
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • Discours Gouverneur de la BoE, Mark Carney
  • -
  • -
  • Tentative
  • GBP
  • Discours Premier Ministre UK Theresa May
  • -
  • -
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • PIB (MoM) (Dec)
  • 0.1%
  • 0.4%

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent