Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Le rêve américain

Analyses quotidiennes - 05/09/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le PMI manufacturier d’août témoigne une fois de plus du dynamisme de l’économie américaine

emerging-marketrs


L’effet Trump est une vraie réalité pour les américains, baisse d’impôts sur les ménages et les entreprises. Dynamisme des entreprises américaines avec de nombreux rachats d’actions. Apple et maintenant Amazon qui ont dépassé les $1000 milliards de capitalisation boursière. Ces deux entreprises à elles seules pourraient combler le déficit de la France, incroyable ! On évoque le risque politique avec ce président qui dégaine les tweets comme les cow-boys dégainaient leur Colt. Mais finalement le risque politique n’est pas pour les américains mais pour les pays dans le collimateur du président. Nous verrons dans quelques jours s’il met ses menaces à exécution et décide de taxer pour $200 milliards  certains produits chinois. Pendant ce temps là l’Europe vient de voir 20 milliards de décollecte des fonds certainement au profit de la zone US. Les investisseurs sont toujours attirés par tout ce qui brille bien souvent un peu trop tard. Nous vous aiderons à traquer les moindres risques sur la zone US !

CAC40


C’est toujours le même scénario depuis plus de trois mois, les investisseurs veulent bien acheter vers 5250/5300 points mais aussi vendre à proximité de 5500/5550 points. Et ce qui fait systématiquement redescendre l’indice, c’est que l’on vend les secteurs qui ont tiré la côte jusqu’à 5000 points, essentiellement le luxe (il n’y a qu’à regarder le palmarès des baisses d’hier).

Cette situation peut durer mais il faut aussi savoir l’exploiter. Les gérants de fonds se tirent les cheveux pour arbitrer leurs portefeuilles, mais les investisseurs à bien plus court-terme peuvent tirer leur épingle de jeux. La revue des marchés à 9H50 est là pour vous aider.

Concernant les niveaux à surveiller 5300 points avec toujours un risque de retour vers 5250 points avant un probable rebond. Le débordement de 5390 points annoncerait un retour vers 5425 points qui ont parfaitement bloqué la reprise de l’indice hier matin.

popup_close
pxi-15-minutes

Le blé (WHT-DEC2018)


Le blé (wheat en anglais) déchaine souvent les passions, certains par déontologie se refusent à trader le cours des matières premières agricoles. On accuse souvent les traders d’affamer les consommateurs quand ils flambent mais à l’inverse on les accuse encore de ruiner les producteurs quand les cours sont historiquement bas. Le législateur nous donne le droit de trader les matières premières agricoles, je vous laisse juger de le faire ou pas, mais les opportunités sont nombreuses et cela peut être envisagé comme diversification.

La production de blé est historiquement très forte depuis quelques années (plus d’offre que de demande) donc les cours ont été tirés vers des bas historiques mais les aléas climatiques peuvent changer la donne rapidement.

Techniquement, on peut vraiment penser à une structure en fond entre 470 et $500 (comme une cuvette), je ne crois pas que l’on puisse enfoncer cette zone dans les prochains mois. Par contre, tout retour vers cette zone et à mon sens est une opportunité. Le débordement de $550 provoquerait un redressement significatif vers 600/$650.

popup_close
wht-dec18-daily

Amazon


Qui ne connait pas Amazon ? Les investisseurs diront que c’est une valeur qui fait partie des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) et qui à elles cinq expliquent en grande partie la hausse du Nasdaq100 de ces dernières années. Les clients eux savent que l’on peut presque tout commander avec une belle fiabilité en un temps record avec l’option Prime.

On pourrait supposer que cette valeur, comme pour toutes les GAFAM, pourrait être sensible aux taxations du Président Trump, mais je pense que la volonté de commander vite et tout est plus forte que le sentiment de patriotisme.

Partant de ce principe faut-il acheter le titre sur les niveaux actuels, je dirais : non ! Même si le titre a atteint les $1000 milliards de capitalisation. Faut-il le vendre pour jouer la baisse : non plus ! Par contre je recommande d’alléger sa position pour ceux qui en détiendraient. Pour se repositionner en cas de correction technique, qui arrivera très certainement, dans une zone large estimée entre 1500 et $1.800.

popup_close
amazonmonthly

Upcoming Events

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X