Le secteur des services, un maux de plus pour la Chine

Chine : inquiétudes autour du ralentissement de la croissance du secteur des services

shutterstock_317562902

Alors que l’économie de la Chine est en pleine transition et passe laborieusement d’une industrie exportatrice à une industrie de services, les données récentes de l’indice PMI nourrissent les craintes résurgentes d’une stagnation de la croissance du pays, et ce malgré les efforts continus de la Banque populaire de Chine pour booster une économie sur le déclin. Rappelons que cette transition économique voit le premier exportateur mondial beaucoup plus dépendant des services et de la consommation des ménages qu’il ne l’est des investissements et de l’exportation

 Ralentissement du secteur de la construction au Royaume-Uni

À en croire le dernier rapport du Chartered Institute of Purchasing and Supply anglais, l’indice des directeurs d’achat aurait enregistré une baisse ; La construction aurait en effet progressé à son rythme le plus lent depuis 10 mois, avec un chiffre de 54,2 pour le mois de février qui déçoit les attentes de 55,5 et le chiffre de 55,0 du mois précédent. C’est le deuxième mois de baisse consécutif pour la construction, impacté par les préoccupations autour de la menace d’un "Brexit" qui poussent les clients à remettre à plus tard leurs projets de construction tandis que d’un autre côté les contracteurs gèlent leurs embauches. Bien que la Banque d'Angleterre ait dans un geste désespéré pour sauver une économie à la dérive maintenu les taux d'intérêt à des niveaux historiquement faibles de 0,50 %, les déclarations récentes de ses décideurs laissent entendre qu’elle est prête à utiliser tous les instruments à sa disposition pour stimuler la relance si cela s’avère nécessaire, et rendre par la même occasion le terrain plus favorable avant le référendum du 23 juin. La livre sterling s’est renforcée face au dollar américain après la publication du rapport pour remonter au-dessus du niveau critique de 1,4000, et s’établir jusqu’à 1,4093 au cours de la session.

popup_close
gbpusd03032016

 États-Unis: la création d’emploi du secteur privé demeure solide

Le marché du travail aux États-Unis, indicateur très suivi par la Réserve fédérale pour déterminer sa politique monétaire, a réussi à dépasser les attentes pour le mois de février. L’Automatic Data Processing a rapporté la création de 214 000 emplois non agricoles au sein des entreprises privées au cours de la période, ce qui dépasse largement les attentes de 190 000 ainsi que les valeurs révisées de 193 000 au mois précédent. Plus en détail, la majeure partie des créations d'emplois ont été générées par le secteur des services, qui a créé 208 000 emplois supplémentaires tandis que les domaines de la fabrication et de la construction ont modestement contribué à cette progression avec seulement 5 000 emplois créés. Le domaine manufacturier fait quant à lui figure de mauvais élève avec une suppression de 9 000 emplois à lui seul. Le marché du travail des États-Unis continue d'être le moteur principal de la croissance de l'économie, comme en témoigne le rapport des données sur le PIB qui indique une amélioration notable au quatrième trimestre (expansion de 1,00 %), stimulée en grande partie par les dépenses de consommation. Le dollar a terminé la séance légèrement plus faible que l'euro, avec la paire EUR/USD qui a fermé au-dessus de 1,0867.

popup_close
eurusd03032016

 Chine : la croissance du secteur des services rechute en février

Bien que Pékin mette l’accent sur le domaine des services pour aider à compenser les pertes de l'économie exportatrice chinoise, le milieu a commencé à montrer des signes de faiblesse en février. Selon l’indice PMI des services Caixin publié durant la nuit, l'indice des directeurs d'achat est resté en territoire expansionniste à 51,2, mais néanmoins bien en dessous des 52,4 du mois de janvier après avoir manqué les attentes 52,6. Le rapport a pour la première fois souligné une hausse des coûts d'entrée, ainsi qu’une diminution de l'activité industrielle et des nouvelles commandes sur la même période. La Chine fonde depuis quelques temps tous ses espoirs sur les mesures de relance budgétaire, comme en témoignent les commentaires récents du directeur de la Banque populaire de Chine Xiaochuan lors de la réunion du G20, qui a déclaré qu’il était essentiel que la politique budgétaire accompagne les mesures de politique monétaire afin de stimuler l’économie. Même si la récente baisse du ratio de réserve ait été mise en œuvre pour aider à stimuler l'économie, cette mesure aurait été jugée insuffisante, avec des économistes qui anticipent davantage de réductions des taux dans les prochains mois.

popup_close
usdcnh03032016

 La production industrielle de la zone euro s’enfonce

Alors que les préoccupations autour de la déflation qui menace de tuer dans l’œuf tout progrès au sein de la zone euro font rage, l'Office européen des statistiques a enregistré une baisse plus forte que prévu de l'indice des prix pour le mois de janvier. Les données publiées ont montré des prix à la production fermement en territoire déflationniste à -1,00 %, chiffres encore plus médiocres que la contraction de -0,80% en décembre, et qui déçoivent aussi les attentes déjà pessimistes de -0,70 %. Étant donné que les prix mensuels sont restés inchangés pour les biens de consommation non durables, les baisses ont été attribuées principalement à la faiblesse des prix dans le secteur de l'énergie et des biens intermédiaires. Sur une base annualisée, l'indice des prix a néanmoins respecté les attentes et a enregistré une légère amélioration par rapport à la fois aux baisses de -3,00 % enregistrées précédemment, et à la contraction de -2,90 % en janvier. La Banque centrale européenne se prépare pour sa prochaine réunion la semaine prochaine, et les économistes spéculent sur une nouvelle annonce de stimulus monétaire de la part des décisionnaires, sous fond de menace déflationniste résurgente, confirmée par les données préliminaires.

popup_close
eurjpy03032016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:00 GMT
  • GBP
  • Indice PMI des services (février)
  • 55,1
  • 55,6
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Ventes au détail (un mois sur l’autre)
  • 0.10%
  • 0.30%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Commande d’usines (un mois sur l’autre)
  • 2,00%
  • -2,90%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Indice PMI ISM non manufacturier (février)
  • 53,2
  • -53,5
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 0.20%
  • -0.20%