peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

L’économie américaine en plein brouillard

Les USA préoccupés quant aux perspectives de l’économie mondiale

global

La présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen a annoncé que l'économie américaine demeurait solide, soutenue en grande partie par la bonne santé de la consommation et du marché du travail. Si ces déclarations peuvent paraître rassurantes, la patronne de la banque centrale se montre néanmoins inquiète face au ralentissement de l’économie mondiale, et a annoncé que si la conjoncture globale continuait à s’assombrir suite à la turbulence récente sur les marchés financiers, la baisse des prix de l'énergie et la faiblesse prolongée des grandes économies, de nouvelles hausses des taux d'intérêt seraient requises.

 Passage à vide pour l’industrie du Royaume-Uni en décembre

À en croire les données récentes, la production industrielle au Royaume-Uni a continué de baisser pour le mois de décembre, et atteint -1,10 % sur une base mensuelle, chiffre qui déçoit les estimations de -0,10 % mais en ligne avec la contraction à -0,80 % le mois précédent. Plus en détail, la production minière a été un des principaux acteurs de ce ralentissement avec une chute de -4,00 %, entraînant dans son sillage le secteur de la fabrication qui glisse de -0,20 % sur le mois. L'Office britannique de la statistique nationale a également signalé une baisse de l'activité industrielle sur une base annualisée, avec un chiffre médiocre de -0,40 % versus des estimations qui tablaient sur 1,00 % et une valeur révisée de 0,70 % pour le mois de novembre. Les baisses de la production industrielle ont tiré la production manufacturière vers le bas avec une chute de -0,20 % en décembre, après s’être rétracté de -0,30 % en novembre (chiffre révisé). Les spécialistes s’attendent à ce que cette tendance soit reflétée par le produit intérieur brut de l'ONS, avec des estimations d’une croissance faible susceptibles de pousser d’autant plus les taux à la hausse dans le futur.

popup_close
eurgbp02112016

 Pétrole : baisse surprise des stocks de brut aux USA

Le Bureau d’information sur l’énergie des États-Unis a rapporté que les stocks de pétrole brut ont contre toute attente diminué de -754,000 barils pour la semaine qui s’est terminée le 5 Février, ce qui contraste fortement avec les données que l'API a publié lors de la session antérieure. Le chiffre de l’Agence d’information sur l’énergie a manqué les attentes d'une accumulation de 3,550 millions de barils, en forte baisse par rapport aux 7,792 millions de barils supplémentaires annoncés la semaine précédente. Aussi les stocks de pétrole brut de Cushing ont augmenté de 523,000 barils après une augmentation de 747,000 barils la semaine précédente, ce qui monte le total à 64,700 millions. La réaction à la hausse instinctive du brut suscitée par l'annonce fut de courte durée, avec le prix repère moyen du pétrole brut West Texas Intermediate qui a dégringolé à des niveaux annualisés jamais vus. La baisse aurait été due aux commentaires de la China National Petroleum Corporation qui prévoyait que les exportations de pétrole du pays devraient augmenter de 31,00 % cette année. L'ajout de davantage de carburant sur un marché déjà largement saturé, avec une demande inexistante, pourrait provoquer une baisse des cours supplémentaire.

popup_close
cl-mar1602112016

 L’économie américaine souffle le chaud et le froid

Lors de sa déclaration semestrielle devant le congrès américain, la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen a mis en garde contre les turbulences récentes sur les marchés financiers et l'incertitude attribuée à l'économie chinoise, qui pourraient jeter une ombre sur l'économie américaine. La faiblesse persistante de la Chine ainsi que l’accumulation des matières premières conduisent à une augmentation des menaces déflationnistes, ce qui peut avoir un impact négatif sur les perspectives de l'économie américaine et son marché du travail. Toutefois, la croissance bien que modeste des salaires soutient les dépenses de consommation qui se montrent robustes, et la baisse du chômage et de l'investissement des entreprises en dehors du secteur de l'huile devraient aider l'économie américaine à se remettre à un rythme progressif sur la voie de la croissance et de l'inflation. La croissance du nombre de créations d'emploi et un marché de l’emploi solide sur fond d’ajustements de la politique monétaire permettront de développer la croissance du PIB du pays au cours des années à venir. Alors que des ombres au tableau se profilent, Yellen n'a pas fermé la porte à d’éventuelles possibilités d'une augmentation plus progressive des taux directeurs sur l'année.

popup_close
usdjpy02112016

Sur les traces de l'Allemagne, la deuxième plus grande économie de la zone euro a également fait état d'une contraction de sa production industrielle en décembre. Le chiffre publié par l'Institut national de la statistique et des études économiques a en effet montré une baisse de -1,60 %, qui manque à la fois les estimations et la valeur du mois précédent de (respectivement 0,20 % et -0,90 %). La production manufacturière dans les secteurs des équipements électroniques et des transports pèsent le plus sur cette baisse, alors que les mauvais résultats observés dans le secteur de l'énergie ont été attribués à un entretien plus fréquent des raffineries du pays face à des températures plus chaudes que la moyenne. La baisse de la production industrielle risque d’aggraver l’état de balance commerciale de l’hexagone et d’agrandir le déficit à des niveaux qui seront sans aucun doute néfastes pour les perspectives du PIB. Face à ces résultats et aux chiffres récents de la Commission européenne, la Banque centrale européenne est susceptible d’annoncer un stimulus supplémentaire pour aider l'économie.

popup_close
cac-mar1602112016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • Indécise
  • EUR
  • Réunion de l’Eurogroup
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Nouvelles demandes d’allocations chômage
  • 281 K
  • 285 K
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Déclaration de la directrice de la Réserve fédérale Janet Yellen
  • 22:30 GMT
  • AUD
  • Déclaration du directeur de la RBA Glenn Stevens