Le taux de l’emploi des États-Unis préoccupe les marchés

Le secteur privé américain déçoit et créé seulement 156 000 emplois en avril

us-jobs

Le secteur de l’embauche privée aux États-Unis s’est montré faible en avril, pour passer à seulement 156 000, tandis que les chiffres de l'emploi de mars ont été révisés à la baisse à 194 000 versus 200 000 précédemment, selon les données publiées par l’ADP mercredi. Le secteur des services a créé des emplois à un rythme plus lent que les autres, alors que le secteur manufacturier a continué d’afficher des pertes d’emplois. Les petites sociétés ont toujours une longueur d’avance, et restent le moteur de la croissance de l'emploi aux États-Unis.

France : la baisse des importations améliore l’excédent commercial au mois de mars

Les données relatives au déficit commercial français publiées mercredi par le Bureau des douanes français ont montré que le déficit commercial du pays s’était réduit au mois de mars, alors que les importations ont diminué plus rapidement que les exportations. Les exportations ont en effet chuté à 36,38 milliards d'euros, contre 37,87 milliards en février. Les importations ont quant à elles diminué à 40,75 milliards en mars, versus 42,98 milliards en février. Le déficit du compte courant français est de son côté tombé à 1,81 milliards d'euros en mars, en baisse versus les 4,1 milliards de février. Le secteur des services a affiché un excédent de 1,2 milliards de dollars en mars, après avoir atteint 0,1 milliard en février, à en croire la Banque de France. Plus tôt dans la semaine, la Commission Européenne a publié de nouvelles prévisions et révisé à la baisse la croissance du PIB français, pour l’établir à 1,50 % en 2016 et 1,70 % en 2017, tandis que le déficit budgétaire de 2016 devrait se situer autour de 3,3 % du PIB de l’hexagone. L’INSEE annonce que l’emploi total, secteurs agricoles et non-salariés inclus, afficherait une croissance de 63 000 postes durant les 6 premiers mois de 2016.

popup_close
1-eurusd-0505

La Riksbank donne les détails de l’expansion de son programme QE

La Riksbank suédoise a publié hier le compte rendu détaillé de sa réunion de politique monétaire du 21 avril dernier, où la banque centrale a étendu son programme d’assouplissement quantitatif, tout en maintenant les taux directeurs inchangés à -0,50 %. Le procès-verbal de la réunion a montré que la Banque centrale restait prête à l’emploi de mesures nécessaires si l’appréciation de la SEK venait à persister. Le directeur adjoint Per Jansson a décrit le risque de renforcement de la couronne comme un avantage. Le compte-rendu a indiqué que l'expansion du programme d’assouplissement quantitatif annoncé lors de la réunion d’avril était un prémice du désir de la banque centrale d’atteindre au plus vite son objectif d'inflation de 2,0 %. Le vice-directeur Henry Ohlsson a de son côté déclaré que le programme d'achat d'obligations du gouvernement se poursuivra durant la seconde moitié de 2016, mais a ajouté que le rythme des achats devrait ralentir. La banque centrale a également déclaré que l’ensemble des indicateurs économiques indiquait la croissance de l’économie suédoise.

popup_close
2-eursek-0505

Royaume-Uni : l’indice PMI de la construction au plus bas depuis 3 ans

Les données économiques en provenance du Royaume-Uni continuent de décevoir, avec l’indice PMI de la construction en chute libre en avril, à son niveau le plus bas depuis 3 ans. En effet, les données publiées par Markit mercredi ont montré que le secteur de la construction au Royaume-Uni s’était affaibli à 52 en avril, versus 54,2 en mars. Bien que toujours au-dessus du seuil de 50 qui indique une expansion pour le 36ème mois consécutif en avril, les baisses de mars ont été lourdes de conséquences avec un secteur de la construction en baisse de 0,90 % au premier trimestre, ce qui souligne les effets du prochain référendum au Royaume-Uni sur l'adhésion à l'UE. L’indice PMI de la construction faible fait suite à l’indice PMI manufacturier publié lundi, qui a montré que ce secteur était entré dans une phase de contraction pour la première fois depuis trois ans en avril, avec une chute de 51,2 à 4,2.

popup_close
3-gbpusd-0505

Canada : le marché de la construction devrait se contracter en mars

Les données très volatiles relatives aux permis de construire canadiens seront publiées dans la journée. Les analystes attendent une baisse de 4,60 % en mars, après une croissance encourageante de 15,50 % en février. Les données publiées aujourd'hui devraient traduire une légère récession après la hausse surprise de février. Hier, les données de Statistique Canada ont montré que les exportations avaient diminué pour un deuxième mois consécutif en mars, en baisse de 4,80 % avec notamment une baisse de 6,30 % pour les produits américains. Presque tous les secteurs étudiés dans le rapport ont affiché une forte chute, ce qui entraîne le déficit commercial à un nouveau record de 3,41 milliards et justifie l’emploi de mesures économiques d’urgence.

popup_close
4-usdcad-0505

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:10 GMT
  • EUR
  • Indice PMI de la vente au détail
  • 49.2
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Indice PMI des services
  • 53.6
  • 53.7
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • Permis de construire m/m
  • -4.60%
  • 15.50%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Demandes de chômage hebdomadaires
  • 261 000
  • 257 000