peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les actifs à risques concernant les matières premières sont en hausse

Les matières premières expérimentent l’une des meilleures semaines réalisées récemment avec les gains se reflétant dans les devises et métaux.

commodity-trading

L’intensification de l'appétit pour le risque ce vendredi a vu les marchés des matières premières afficher de fortes hausses récupérant ainsi des baisses de la semaine précédente. Le risque sur les conditions a eu pour résultat un dollar américain et yen qui sont restés modérés alors que l'AUD et le NZD ont affiché des sommets hebdomadaires dans un climat de ternissement des échanges lié au fait que la Fed n’augmentera pas les taux en octobre.

L’emploi canadien est mitigé

Le rapport mensuel sur l’emploi du Canada de la semaine dernière a vu le taux de chômage augmenter plus que prévu, atteignant 7,10%, contre 7,00% précédemment. Ce chiffre contraste nettement avec les prévisions, dénotant avec les estimations prévoyant que le taux de chômage canadien serait en baisse sur le mois à 6,90%. Concernant l’évolution mensuelle de l'emploi, l'économie canadienne a créé 12.100 nouveaux postes, surperformant les estimations médianes de 10.500. L'économie dans son ensemble continue de créer un nombre stable et durable d'emplois en dépit des rapports de licenciement provenant du secteur de l'énergie en raison de la chute des prix du pétrole brut. La hausse du cours du WTI a aidé le dollar canadien à se valoriser aussi contre le billet vert avec toute reprise prolongée dans les références de pétrole brut qui devrait intensifier la hausse du huard. La paire de devises USD/CAD est tombée de -1,56% pour la semaine, brisant au-dessous du niveau de support psychologique à 1,30.

popup_close
1_usdcad-h4_1210

Essoufflement de la reprise dans les matières premières

Les marchés des matières premières ont affiché de solides gains la semaine dernière, mettant fin au marasme de la semaine précédente. Les cours de l'or ont clôturé à 1156 USD avant de toucher un sommet de 5 semaines à 1160 USD l'once de troy tandis que le pétrole brut a finalement réussi à sortir de sa gamme pour clôturer à 49,49 USD le baril, tout juste en dessous du prix de vente à 50 USD. Ce fut la même histoire à travers les différents marchés des matières premières qui ont dégringolé il y a de ça une semaine, mettant la pression sur les géants miniers tels que Glencore, un négociant doublement coté aux bourses de Londres et Hong, avec les actions rebondissant de près de 35% par rapport la semaine précédente. La reprise de Glencore intervient après que la compagnie a indiqué qu'elle diminuait sa production et ses investissements dans des secteurs clés afin d’instaurer un prix plancher dans les matières premières. D'autres métaux ont affiché de solides gains parmi lesquels le cuivre qui a clôturé en hausse de 3,30%.

popup_close
2_cl-nov15-h4_1210

Les actions américaines maintiennent leurs gains

Les indices boursiers américains, qui étaient sous forte pression il y a quelques semaines, continuent de se reprendre avec le S&P 500 et le Dow Jones augmentant en moyenne de 3,00%. La hausse des cours des actions intervient après que les marchés des matières premières aient ralenti, voyant la capitalisation boursière de nombreuses sociétés d'énergie se dévaloriser parallèlement au scandale Volkswagen, qui a entrainé dans sa chute les constructeurs automobiles de manière générale. Les marchés d'actions se sont largement valorisés grâce au statu quo du procès-verbal de la réunion du FOMC publié la semaine dernière. Comme prévu, la Réserve fédérale est encore fortement préoccupée par l'absence d'inflation, en cohérence avec les sentiments exprimés par la plupart des banques centrales des économies avancées. La hausse des cours dans les marchés boursiers est liée aux résultats trimestriels qui sont susceptibles de prendre une place centrale durant les prochaines semaines. Le minier Bellwether Alcoa a déjà calmé les esprits après avoir affiché une importante hausse de ses revenus.

popup_close
3_sp-dec15-h4_1210

Les marchés semblent ralentir ce jour

Les marchés japonais et canadiens sont fermés aujourd'hui pour cause de jours fériés et la séance de négociation européenne ne comporte aucune publication économique majeure qui serait considérée comme solide facteur fondamental. Les marchés devraient se négocier latéralement à court terme dû au manque de données et à la faiblesse des liquidités. Les seuls événements notables aujourd'hui sont les discours des membres du FOMC, Dennis Lockhart, Evans et Brainard aux côtés du discours du Gouverneur de la Banque du Canada Stephen Poloz. Au Royaume-Uni, les principales données de l'indice de cofniance des consommateurs paraitra plus tard aujourd'hui. L’EUR/USD a clôturé sur une note positive la semaine dernière mais est susceptible de lutter près du niveau de résistance à 1.1455 d’après les indicateurs techniques. Si l’EUR/USD parvient à clôturer au-dessus de cette résistance sur le graphique hebdomadaire, cela pourrait donner l'impulsion nécessaire à une forte reprise, à condition que le niveau de support à 1.1455 se tienne.

popup_close
4_eurusd-w_1210

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Evènement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 13:10 GMT
  • USD
  • Discours de Lockhart, membre du FOMC
  • 18:20 GMT
  • CAD
  • Dicsours de Poloz, Gouverneur de la Banque de Canada
  • 21:30 GMT
  • USD
  • Discours de Brainard, membre du FOMC