33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les banques centrales en roue libre ?

Analyses quotidiennes - 10/12/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Pas grand-chose à attendre mercredi et jeudi

banques-centrales-5


Les excellents chiffres du chômage et le bon indice de confiance des consommateurs aux Etats-Unis vendredi dernier ont certainement convaincu le Président de la FED, Jérôme Powell, à ne pas modifier les taux d’intérêt mercredi soir et surtout à conserver une position attentiste pour 2020. De son côté, la première conférence de presse jeudi après-midi de Christine Lagarde à tête de la BCE, sera intéressante pour voir quel sera son positionnement par rapport à son prédécesseur, Mario Draghi. Le travail au niveau de la BCE semble avoir été fait en juin dernier (baisse des taux, QE, TLTRO). Les banquiers centraux vont certainement regarder plus du côté des réveillons de fin d’année !

Dollar Index (USNDX-DEC19) : en attendant les banques centrales


Le dollar index pourrait être sensible aux discours des banques centrales cette semaine (à l’occasion du FOMC mercredi soir 20h et de la BCE jeudi à 14h30). La probabilité de grandes variations reste faible, car les banques centrales devraient réitérer leurs discours sur le mode patience, observer les données économiques et rester prêtes à intervenir si nécessaire. Le dollar index devrait finir l’année sur de faibles amplitudes plutôt impulsées par l’évolution du dossier commercial sino-américain. Même si le Président Trump voudrait voir le dollar chuter, on peut considérer que ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Techniquement, le dollar Index est bien posé dans un canal haussier en place depuis début 2018. La vraie information sera une rupture de 96.6, avec des perspectives baissières à la clé. Le débordement de 98.5 renforcerait le dollar, qui reviendrait certainement tutoyer les 100.

popup_close
usndx-dec19daily-4

Gaz naturel  (NGAS-JAN20) : faiblesse de fin d’année


Les cours du gaz naturel et du pétrole n’évoluent pas à l’unisson, même si les réserves de gaz ne sont pas très loin géographiquement des réserves de pétrole. L’OPEP+ a annoncé une baisse de la demande en pétrole pour 2020 et 2021, on peut donc supposer que cela touchera vraisemblablement aussi les produits gaziers. L’annonce de la baisse de la production de pétrole la semaine dernière, à hauteur de 1.7 millions de barils par jour, a soutenu les cours. Le gaz ne bénéficie pas de la même réduction de  production, c’est pour cela que depuis quelques semaines les cours repartent à la baisse. La guerre sino-américaine qui ne trouve pas encore de dénouement positif a également pesé. Graphiquement, le gaz avait fortement rebondi sur un support historique et psychologique à $2.00. On pourrait continuer à acheter autour des $2.10, pour viser un rebond vers 2.50/$2.70, avec un stop de protection à $1.85.

popup_close
ngas-jan20-h1

Carrefour (CARREF) : n’a pas encore l’adhésion des investisseurs


Carrefour, groupe français de grande distribution, fera moins bien que l’indice CAC40 pour la cinquième année consécutive, même si le titre semble se stabiliser dans sa zone basse depuis plus d’un an. Le titre n’a pas retrouvé l’adhésion des investisseurs, l’environnement très concurrentiel y est certainement pour beaucoup. Les résultats au T3 ont été en baisse, même si la société a confirmé ses objectifs à moyen terme. Carrefour recentre actuellement ses activités en voulant céder le e-commerce non alimentaire (site internet Rue du Commerce). La firme vient également de vendre ses titres Argan pour environ €80 millions. La valeur reste l’une des mal-aimées de l’indice CAC40, mais pourrait bénéficier de la rotation sectorielle à un moment ou à un autre. Graphiquement, le titre semble toujours matérialiser une structure en fond. On peut toujours acheter vers €15, avec un stop de protection €12.80, pour une prise de profit à €17.90.

popup_close
carrefweekly-12

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • PIB (mensuel)
  • 0.1%
  • -0.1%
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • PIB (annuel) (T3)
  • 1.2%
  • 1.0%
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • PIB (trimestriel) (T3)
  • -0.2%
  • 0.3%
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • Production manufacturière (oct)
  • 0.1%
  • -0.4%
  • 11:00 GMT
  • EUR
  • Indice ZEW Allemagne (déc)
  • 1.1%
  • -2.1%

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X