33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les bourses redoutent la volatilité des cours

Analyses quotidiennes - 08/11/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Elections US : fortes fluctuations sur les marchés

usa-elections-2016


A la veille des résultats définitifs des élections nationales, le coude à coude des candidats à la présidence suscite l’appréhension des marchés. Tandis que le marché a affiché une certaine amélioration en début de semaine, suite au renforcement de la confiance dans la victoire de Clinton, le taux de participation pourrait faire voler en éclat les sondages récents. En attendant, les actifs boursiers sont légèrement en retrait, après l’envolée  spectaculaire de lundi.

L'épisode électoral américain  tire à sa fin


Après une course présidentielle tumultueuse, l’approche du jour de vote aux Etats-Unis a ajouté de l’anxiété sur les marchés. Même si les résultats peuvent se transformer en un non-événement, les acteurs du marché et les responsables gouvernementaux se préparent déjà à des retombées potentielles. Lors de la session asiatique, le Ministre japonais des Finances, Taro Aso a indiqué que le Japon était prêt à intervenir sur les taux de change dans le cas d’un gros pic du yen, en raison de la volatilité du dollar américain. Les marchés boursiers se sont stabilisés, révélant de petites corrections négatives, alors que l’optimisme de lundi lié à l’élection s’estompe peu à peu. La volatilité s’est résorbée, avec l’index S&P500 VIX qui a chuté de -16.88%, soit à 18,71. La baisse observée au sein du marché des actions a vu les métaux précieux reprendre le chemin de la hausse, avec l’argent qui pourrait combler le vide résultant de la réouverture hebdomadaire de dimanche soir.

popup_close
1-usdmxndaily11072016

Chine : balance commerciale sous pression


Malgré les nombreux efforts visant à maintenir la croissance économique, la Chine continue de montrer des tendances préoccupantes sur le plan commercial. L’excédent commercial récent, signalé pendant la nuit, s’est établi à $49,06 milliards, manquant les  attentes de $51,7 milliards. Bien que le résultat soit supérieur à celui du mois précédent,  les chiffres mettent en évidence la lutte des fonctionnaires pour améliorer les résultats  fondamentaux. Une preuve supplémentaire de ce défi provient de la baisse des exportations, à -7.30 % sur une base annualisée. Même si une amélioration par rapport au -10% de septembre est évidente,  le rythme annualisé de l’APCE est toujours en déclin, ce qui souligne la difficulté de rétablir la croissance commerciale. La dévaluation du yuan continue face à la fuite massive et accélérée des capitaux. Les réserves en devises ont chuté aux plus bas niveaux depuis 2011, passant à $46 milliards en octobre. Avec plus de dévaluation attendue, le rythme de ces fuites peut encore augmenter.

popup_close
2-eurusddaily11072016

Le commerce allemand s’affaiblit


Conformément aux tendances mondiales, les économies d’exportations à travers le monde souffrent d’un ralentissement en activité durable. Les données publiées plus tôt par la Deutsche Bundesbank montrent que les exportations ont diminué de -0,70% au cours du mois de septembre, ainsi que les importations qui se sont contractées pour chuter à -0.50%. La faiblesse des chiffres contribue à un excédent qui a chuté de €21,6 milliards en août à €21,3 milliards en septembre. Le secteur industriel allemand se sent également  intimidé, après avoir annoncé une baisse de -1,80% en septembre, marquant le recul le plus significatif en 2 ans. Bien que l’économie fonctionne encore très bien, tel qu’en témoigne la faiblesse du taux de chômage, situé à son plus bas niveau en 35 ans, ainsi que l’inflation qui a gravi sa plus haute marge en deux ans, l’environnement commercial  mondial devrait continuer à porter atteinte au système économique germanique, avec des principes fondamentaux allemands qui pourraient emboîter le pas. Le DAX 30 demeure stable lors de l’ouverture des marchés européens.

popup_close
3-usdjpydaily11072016

Le pétrole profite de l’optimisme de l’OPEP


Lundi, les prix du pétrole brut ont profité d’une hausse remarquable suite à  l’optimisme insufflé par la concrétisation d’un accord entre les producteurs de pétrole mondiaux, reliés ou pas à l’OPEP.  Mardi cependant, les données commerciales se retrouvent une fois de plus dans le cirage. En effet, un accord n’est toujours pas assuré, vu que les producteurs continuent leur course à la production. Selon les données compilées par S&P Global Platts, la production de l’OPEP est passée à 33,54 millions de barils par jour en octobre. Outre le marquage d’un taux le plus élevé de ces cinq derniers mois, soit un record pour le cartel, la Russie a également augmenté sa production, indiquant que  les marchés de l’énergie sont sur le point d’atteindre un niveau de saturation avec une cadence de forage de 1 million de barils par jour. Tandis que les revendications de l’OPEP à progresser vers un gel de la production se poursuivent, les luttes intestines entre les membres menacent toujours de faire dérailler tout accord éventuel, et gardent les prix du  pétrole sous pression à court terme. A moins qu’un compromis ne soit trouvé, les augmentations de prix observées lundi pourraient se transformer rapidement en pertes.

popup_close
4-xauusddaily11072016

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • Toute la journee
  • USD
  • Elections
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Production manufacturière MoM (septembre)
  • 0.40%
  • 0.20%
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Production industrielle MoM (septembre)
  • 0.10%
  • -0.40%
  • 13:00 GMT
  • EUR
  • Réunion des ministres des finances de l’UE
  • 15:00 GMT
  • USD
  • JOLTs Job Openings (September
  • 5 508 M
  • 5 443 M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X