peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les cours du pétrole continuent de s’effondrer

Les prix ​​du pétrole continuent de décliner face à la surabondance de l’offre

oil-down-2

Le cours du Brent a atteint mercredi des niveaux jamais vus depuis 2003 avec un baril à 29,63 dollars. Le West Texas Intermediate, déjà descendu à 29,93 dollars au cours de la séance de négociation de mardi, a quant à lui chuté à près de 30 dollars le baril. Les inquiétudes perçues aux États-Unis à la fin de la semaine dernière autour de l’excès d’offre de brut, continuent de faire baisser les prix à court terme.

La production industrielle de l’Europe déçoit les attentes

Nonobstant l'augmentation de la compétitivité de l’Europe suite à l’affaiblissement de sa monnaie, la production industrielle y a enregistré sa plus grosse chute depuis 2014, selon le dernier rapport d'Eurostat. Ces chiffres concordent avec le déclin récent du commerce mondial. Même si les résultats de l’Espagne la semaine dernière ont été encourageants, ils n’ont pas suffi à pallier les pertes de la France et de l’Allemagne qui ont fortement contribué à l’affaiblissement de la zone Euro. La production industrielle qui était sur la bonne voie en octobre avec une valeur révisée de 0,80 % a plongé à -0,70 % au mois de novembre. Cette baisse inattendue est attribuable aux déclins de la production d'énergie (-4,30 %), des biens d'équipement (-1.90 %), et des biens de consommation durables (-1.00 %). Aussi la production industrielle annuelle reflète cette chute avec une croissance médiocre de 1,10% par rapport à l’année dernière, alors que la valeur révisée du mois précédent affichait 2,00 %. Plus en détail, les données annuelles ont enregistré une hausse des productions de biens intermédiaires (2,10 %), des biens de consommation durables (1,70 %) des biens d'équipement et des biens de consommation non durables (1,20 %), tandis que la production d'énergie fait figure de mauvais élève avec un recul de -2,80 %.

popup_close
eurjpy01142016

Les stocks de pétrole brut atteignent des sommets

Selon le dernier rapport de l'Agence d'information sur l'énergie américaine, les stocks de pétrole brut ont atteint des records pour la semaine qui s’est terminée le 8 Janvier. Les inventaires décomptent une hausse de 234,000 barils suite au retrait de -5,085 millions la semaine précédente. Lors de l'annonce, les prix du pétrole ont inversé leur tendance, entraînés par le rebond des actions mondiales du fait de l’excédent de la balance commerciale chinoise, et ont envoyé par la même occasion le Brent en dessous de 30 dollars le baril et le WTI à 30,10 dollars. En dépit de ce déclin, la production en aval du secteur de l'énergie demeure robuste, comme peuvent en témoigner les excellentes performances du secteur de l'approvisionnement en carburant de distillat (y compris le fuel de chauffage et le carburant diesel) qui a progressé pour une troisième semaine consécutive. Au cours des dernières semaines, la consommation de fuel de chauffage a été modérée en raison de conditions météorologiques plus favorables que la moyenne saisonnière, ce qui a indéniablement affaibli la demande. Alors que les capacités de stockage approchent leur limite, les analystes avertissent que Cushing se rapproche de sa pleine capacité, ce qui ajoute sans doute une pression supplémentaire sur les prix.

popup_close
cl-feb1601142016

Le taux de chômage australien se stabilise

À en croire les dernières publications, le taux de chômage en Australie est resté stable à 5,80 % pour le mois de décembre, après avoir chuté de façon spectaculaire tout au long de l'année écoulée, ceci en grande partie grâce à la politique économique très accommodante de la Reserve Bank of Australia. Le nombre d’offres d’emploi a chuté de -1000 en décembre, ce qui représente une déception par rapport au chiffre de 75,000 le mois précédent, mais dépasse tout de même les prédictions pessimistes d'une perte -12,500. Alors que l'exploitation minière continue de s’affaiblir, principalement en raison du ralentissement de l'économie chinoise, les décisionnaires cherchent à se détourner de leur dépendance vis-à-vis des ressources naturelles. L’essor de la création d'emplois a été attribué à l'amélioration de la confiance des consommateurs responsable de la stimulation des achats. Le renforcement de l’économie est lié aux mesures récentes de la RBA pour maintenir des conditions d'emprunt attrayantes, avec des taux d'intérêt qui siègent actuellement à 2,00% dans le but de stimuler les dépenses dans le secteur des services. C’est de bon augure à un moment où l'industrie minière réduit ses investissements pour préserver son capital.

popup_close
audusd01142016

Contre toute attente, l’inflation française rebondit

L'Institut national de la statistique et des études économiques français (l’INSEE) a rapporté une croissance des prix supérieure aux prévisions pour le mois de décembre, laissant spéculer que l'inflation pourrait enfin repartir au sein de l’hexagone. En décembre l'inflation a montré une hausse de 0,20%, qui ravive l’optimisme des marchés nationaux encore sous l’influence suscitée par la contraction de -0,20 % du mois d’octobre. Alors que l’ombre des prix de l’énergie continue de peser sur les perspectives du gouvernement, les progrès dans l'habillement, l'augmentation des loyers combinés aux progrès remarquables de services de transport et de télécommunication qui sont parvenu à donner un coup de fouet à l’économie. Sur une base annualisée, les prix ont augmenté de 0,20 % après une stabilisation observée en novembre. L'augmentation des coûts de la nourriture et des services ont en grande partie compensé les baisses des produits manufacturiers et de l'énergie. L'indice harmonisé des prix à la consommation a également fait état d’une amélioration à la fois mensuelle et annuelle respectivement de 0,20 % et 0,30 %. Malheureusement, l’impact sur l’euro reste très limité ; la progression de la monnaie unique n’est pas autant due à l’inflation qu’à l’appréhension générale.

popup_close
cac-mar1601142016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 12:00 GMT
  • GBP
  • Décision des taux d’intérêts
  • 0.50%
  • 0.50%
  • 12:00 GMT
  • GBP
  • Procès-verbal de la réunion MPC de la Bank of England
  • 12:30 GMT
  • EUR
  • La BCE publie le rapport sur sa politique monétaire