peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les estimations américaines font faux-bond

Nonobstant les estimations positives, les indicateurs américains ne sont pas au rendez-vous

us-2

La politique monétaire de la Réserve fédérale américaine doit être rendue publique aujourd'hui, alors que les marchés boursiers se sont montrés décevants en raison de la grande prudence des investisseurs, soucieux de faire un faux pas avant toute annonce. Parmi les sociétés qui ont affiché des gains hier, on retrouve Apple et Twitter, qui ont en revanche manqué les estimations, et ont subi une forte baisse des prix de leurs actions.

Australie : première baisse en 7 ans des prix à la consommation

Au cours du premier trimestre de cette année, les prix à la consommation de l'Australie ont diminué, et ce pour la première fois en 7 ans. L'inflation en baisse de 0,20 % manque les prévisions d'une augmentation de 0,20 % et s'inverse brutalement versus le dernier trimestre de 2015, qui affichait un taux d'inflation de 0,40 %. D'une année sur l'autre, les prix à la consommation ont augmenté à un rythme plus lent de 1,30 %, d'après les données publiées par le Bureau australien des statistiques mercredi matin. L'indice IPC plus faible que les estimations, a relancé les hypothèses d'un nouvel assouplissement monétaire de la part de la RBA au cours des prochains mois, ce qui n'a pas manqué d'envoyer la paire AUD/USD à son niveau le plus bas depuis 8 jours. Le plus grand facteur déflationniste proviendrait d'une baisse de 2,50 % des prix des transports. La moyenne pondérée de l'indice IPC, qui est un indicateur utilisé par la Banque centrale d'Australie, a augmenté de 1,40 % sur une base annualisée au cours du premier trimestre de 2016, mais est restée en dessous de l'intervalle cible 2,00-3,00 % de la RBA.

popup_close
1-audusd-2704

Les commandes de biens durables augmentent moins que prévu aux États-Unis

Les nouvelles commandes de biens manufacturés ont légèrement augmenté en mars aux États-Unis, avec une hausse modeste de 0,80 %, à en croire les données publiées par le Département américain du commerce mardi. Bien que les commandes de biens durables aient manqué les estimations d'une augmentation de 1,60 %, le saut mensuel de 0,80 % de mars entre en jeu après les baisses révisées de 3,10 % en février. Hors transports, les commandes de biens durables ont chuté de 0,20 %, soit à un rythme plus lent que qu'en février avec un chiffre de 1,0 %, ce qui manque les estimations d'une augmentation de 0,50 %. Les chiffres affichent un rebond pour les commandes de matériel de transport, qui ont bondi de 2,90 % en mars, pour récupérer la baisse de 6,70 % en février. L'aviation militaire a également progressé de 65,7 % sur le mois, après une baisse de 30,4 % en février.

popup_close
2-eurusd-2704

Le Royaume-Uni publiera aujourd'hui ses chiffres du PIB pour 2016

la prediction préliminaire du PIB du Royaume-Uni devrait être annoncée aujourd'hui à 08h30 GMT. Les économistes prévoient que le PIB du Royaume-Uni devrait progresser à un rythme de 0,40 % au cours des trois premiers mois de l'année. Cela marquerait un ralentissement de la croissance par rapport au quatrième trimestre de 2015, qui a vu l'économie du Royaume-Uni en expansion à un rythme de 0,60 %. Les estimations du PIB arrivent dans un contexte de ralentissement des secteurs de la construction, de la fabrication et des services, qui ont commencé sur une note très faible au premier trimestre. Les ventes au détail sont également restées faibles. L'incertitude accrue relatif au référendum imminent au Royaume-Uni sur son adhésion à l'union européenne a également sapé l'investissement extérieur, avec un déficit qui ne cesse de se creuser et est susceptible d'être reflété dans le chiffre du PIB du premier trimestre

popup_close
3-gbpusd-2704

Les marchés dans l'attente des déclarations de la FOMC et de la RBNZ aujourd'hui

La réunion du FOMC d'avril se déroulera sur deux jours, pour terminer aujourd'hui avec une déclaration de la Réserve fédérale. Les analystes prévoient que la Réserve fédérale maintiendra les taux entre 0,25 % et 0,50 %, mais espèrent voir un assouplissement de la position de la Fed face à l'incertitude mondiale. Les estimations du FOMC seront déterminants de la façon dont les marchés vont réagir. Toute inclinaison vers une hausse des taux en juin pourrait entraîner une forte réaction des marchés. Après la réunion du FOMC, la Banque centrale de Nouvelle Zélande se réunira plus tard ce soir, avec des prévisions d'un maintien des taux directeurs à 2,25 %, ce qui n'empêchera pas la RBNZ de maintenir son assouplissement monétaire.

popup_close
4-nzdusd-2704

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Estimations du PIB au premier trimestre
  • 0.40%
  • 0.60%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole bruts hebdomadaires
  • 1.40 million
  • 2.10 million
  • 18:00 GMT
  • USD
  • Compte-rendu de la réunion FOMC
  • %
  • 21:00 GMT
  • NZD
  • Décision sur les taux d'intérêt de la RBNZ/li>
  • 2.25%
  • 2.25%