peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les exportations chinoises régressent

Les marchés avancent avec prudence alors que l'excédent commercial de la Chine développe l’exportation et que l'importation dégringole

china_export

Les données économiques du jour de la Chine sont déjà préoccupées par la nervosité des investisseurs étant donné que la deuxième plus grande économie continue d'afficher un affaiblissement de ses fondamentaux. Pendant ce temps, le PIB du Japon du deuxième trimestre a été modestement révisé à la hausse à -0,30% contre -0.40% dans les estimations précédentes.

L'excédent de la Chine se développe sur le dos de la chute des exportations

Les données de la balance commerciale de la Chine ont été publiées ce matin, montrant que l'excédent commercial de l'économie chinoise a progressé de manière significative depuis mai, passant à 60,24 milliards USD, comparativement à 43,03 milliards USD en juillet et au-dessus des estimations de marché de 49,35 milliards USD. L'excédent commercial fait suite à la baisse des exportations, mais aussi à une chute plus marquée des importations. La baisse des exportations est la deuxième baisse mensuelle consécutive ainsi les marchés financiers négocient les données avec prudence. Sur une base annualisée, les importations chinoises ont chuté de 13,80% en août, ce qui marque le 10e mois consécutif de détérioration des importations. Alors qu’il est largement prévu que la Chine connaisse un ralentissement significatif de son activité économique cette année, les marchés sont plus préoccupés par le rythme de cette décélération qui pourrait entraîner un atterrissage brutal de l'économie chinoise. Étant la deuxième plus grande économie, un ralentissement chinois pourrait entraîner une détérioration accrue de l'économie mondiale au moment où les États-Unis se préparent à relever les taux d'intérêt.

popup_close
2_usdjpy-daily_0809-2

Le PIB japonais revu à la hausse

Le PIB japonais du deuxième trimestre a été légèrement révisé à la hausse à -0,30% par rapport à l'estimation précédente de -0.40%. Cette révision à la hausse est principalement due aux stocks qui ont été revus à la hausse. Néanmoins, les risques de contraction économique soutenue demeurent. La baisse du PIB du deuxième trimestre fait suite à l'expansion du PIB au premier trimestre lorsque le Japon avait enregistré une croissance à un rythme de 1,00%. Le Japon, la troisième économie mondiale, a été aux prises de la déflation depuis une décennie alors que la Banque du Japon fait usage d'assouplissement quantitatif dans le but de stimuler l'inflation et la croissance. Cependant, durant la majeure partie de cette année, les données ont signalé un ralentissement continu avec la contraction du PIB et l'inflation tendant bien en dessous du taux cible de la Banque centrale. Plus récemment, la croissance moyenne des salaires a également été observée à la baisse. La BoJ n'a engagé aucune expansion de son programme de QQE pour cette année, mais pourrait être contrainte de le faire si les données continuent à mettre en relief la désinflation et la contraction économique.

popup_close
3_eurjpy-daily_0809-2

Publication du PIB de la zone euro plus tard ce jour

Le rapport définitif du PIB du deuxième trimestre pour l’ensemble de la zone euro paraitra aujourd'hui. Les estimations font état d'une stabilité à 0,30% par rapport aux estimations antérieures. Lors de sa dernière réunion la semaine dernière, la Banque centrale européenne a révisé à la baisse le PIB ainsi que les projections relatives à l'inflation pour 2015, 2016, et 2017, mettant en évidence le fait que l'économie de la zone euro continuera à être en proie à des turbulences. La Banque centrale prévoit une croissance modérée dans la zone euro pour la majeure partie de cette année et qu’un revirement n’aura lieu qu'à partir de 2017 étant donné des facteurs externes influent sur les perspectives de croissance de la région. Alors que la BCE a renoncé à l'expansion de ses achats d'obligations souveraines, elle a laissé la porte ouverte à la possibilité d'aller au-delà de la date limite de septembre 2016 pour acheter des obligations souveraines si la croissance ne montrait aucun signes de reprise au sein de la zone euro.

popup_close
4_eurusd-h4_0809

Reprise du GBP et de l’AUD

Alors que les Etats-Unis et les marchés financiers canadiens étaient fermés hier, la livre sterling et le dollar australien se sont fortement inversés dès le début de la séance asiatique. La livre sterling a gagné 0,64% hier alors que l’Aussie est resté plat, mais a pris de l'élan au début de la séance boursière d’aujourd'hui, ayant déjà augmenté de 0,47%. La reprise de la Livre Sterling précède la réunion de la Banque d'Angleterre et l’annonce concernant les taux d’intérêt prévues plus tard cette semaine. Bien qu’aucun changement majeur de la politique ne soit attendu, les marchés sont plus attentifs au résultat du vote du MPC qui voit actuellement un dissident face à huit membres choisissant de maintenir les taux d'intérêt inchangés. La reprise actuelle de la Livre sterling est susceptible d'indiquer une couverture à court terme dans la Livre Sterling ou alors un positionnement avant le vote du MPC, qui pourrait voir plus de votants basculer en faveur d'une hausse des taux.

popup_close
1_gbpusd-h4_0809-3

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédent
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • PIB du 2ème trimestre (Trimestriel)
  • 0.30%
  • 0.30%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • PIB (Annuel)
  • 1.20%
  • 1.20%
  • 22:15 GMT
  • USD
  • Discours du membre du FOMC Kocherlakota