Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Les FAANG en difficulté

Analyses quotidiennes - 21/11/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Lourdes pertes

nasdaq2


Les FAANG ont perdu depuis leurs plus hauts récents près de $1000 milliards de capitalisation boursière (Facebook $250 mds, Amazon $280 mds, , Apple $250 mds, Netflix $65 mds, Google $160 mds). C’est l’équivalent du montant des rachats d’actions des sociétés américaines depuis le début de l’année. Il est indéniable qu’il existe une bulle sur les marchés américains depuis de long mois. Il faudra surveiller les niveaux extrêmement sensibles suivants sur les trois grands indices américains à la clôture du mois de novembre : Nasdaq : 6800 points, Dow-Jones : 24440 points, SP500 : 2700 points. Si les trois indices devaient clôturer à l’unisson sous ses niveaux, on pourrait évoquer un risque d’éclatement de bulle avec à la clef encore un potentiel de baisse de 15/20%. A suivre…

CAC40 (CAC-DEC18) : retour à la case départ


Le CAC40 a poursuivi son évolution dans le canal baissier depuis début novembre. Les catalyseurs de cette baisse sont nombreux (tension sur les taux en Italie, Le Brexit et son instabilité politique, la guerre commerciale USA/Chine, la baisse très violente des prix du pétrole et le risque sur la croissance mondiale, la chute des FAANG…). Ils sont tellement nombreux que l’on peut s’estimer presque heureux que le CAC40 ne soit pas encore plus à la peine. La résilience de l’indice parisien reste remarquable, mais c’est comme un élastique qui se tend, le maximum de tension c’est lorsque le CAC40 évolue dans la zone 4800/4900 points. Il existe des forces de rappel dans cette zone, on l’a vu encore hier en fin de séance avec une reprise de presque 50 points sur le niveau déterminant à 4880 points. Mais attention, il ne faudra pas descendre sous 4800 points sous peine de voir l’élastique casser et le CAC40 rallier les 4300 points. Néanmoins, on sent qu’il ne faudrait pas grand-chose, une petite bonne nouvelle, pour le voir reprendre un peu de hauteur et finir quasiment la fin de l’année sur un petit rallye haussier, à mon sens limité vers 5230 points.

popup_close
cac-dec18-m15-41

Pétrole (CL-JANV19) : accord à l’OPEP


Un accord de principe est intervenu au sein de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (Opep) pour réduire la production à l'occasion de la prochaine réunion ministérielle du 6 décembre à Vienne, mais il reste à s'entendre sur le montant de cette baisse, a déclaré mardi le Gouverneur des Emirats auprès de l'Opep.

Cela n’a pas empêché les cours du pétrole brut de poursuivre leur violente réplique baissière après s’être stabilisés quelques jours au-dessus de $55 le baril de brut léger américain. La rupture de $55 hier ouvre un potentiel de baisse que l’on peut estimer à proximité du niveau psychologique à $50. En cinq semaines, le pétrole aura perdu plus de 30% depuis son point haut. Le prix du gasoil à la pompe devrait être bien en dessous de 1.4, donc est-ce les producteurs qui ne répercutent pas assez vite la chute vertigineuse du pétrole, ou est-ce les taxes qui ont proportionnellement augmenté avec la hausse du pétrole mais qui ne rebaissent pas non plus ?

popup_close
cl-jan19-weekly

Netflix (NETFLIX) : demandez le programme !


Netflix a la particularité d’avoir perdu plus de 35% depuis son point haut de juin dernier mais de gagner encore plus de 40% depuis le début de l’année. On peut se demander si cette hausse entre janvier et juin n’était pas une bulle spéculative qui est logiquement en train d’être corrigée. La réponse est oui, même si Netflix a eu des résultats trimestriels très bons avec une forte progression du nombre d’abonnés, la sanction en bourse a été brutale. On peut avancer deux explications : les investisseurs ont considéré que le pic d’activité était atteint, et qu’il fallait une correction après ce parcours très brillant. Techniquement, si le titre ne remonte pas et ne clôture pas à la fin de mois de novembre au-dessus de $288, une baisse supplémentaire entre 190 et $225 deviendrait probable à moyen terme. Il est donc un peu tôt pour penser à se repositionner sur le titre.

popup_close
netflixweekly

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Commandes de bien durables
  • 0.4%
  • 0.1%
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Ventes de logements existants (oct)
  • 5.2M
  • 5.15M
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stock de pétrole brut
  • 2.941M
  • 10.27M

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X