Les grecs manquent le remboursement du FMI

La Grèce est la premier pays a être en défaut de paiement de ses obligations auprès du FMI

shutterstock_287115881

Comme on s'y attendait et confirmé par le gouvernement grec, la Grèce retient le remboursement de 1,7 milliard de dollars dû au FMI, demandant une prolongation du délai de paiement. L'autre plan de sauvetage a également expiré durant la nuit, ce qui signifie que le référendum du 5 juillet est dès lors d'une importance capitale dans le dialogue.

La Grèce sèche sur ses obligations envers le FMI

Les rumeurs de la Grèce demandant aux créanciers une prolongation de la facilité du Système Monétaire Européen ont rapidement été rejetées, avec l'Allemagne refroidissant les esprits après que les Grecs ait annoncé par le biais des canaux officiels que les obligations du FMI ne seraient pas remboursées à temps. Le bref rebond des actifs s’est rapidement inversé, baissant de nouveau suite à la nouvelle du rejet qui a fait chuter les actions et les investisseurs s’empressant sur le dollar. Le référendum du 5 juillet est le prochain événement majeur auquel il faudra faire attention, mais la conséquence ne sera pas nécessairement une sortie de la zone euro dans le cas d'un vote pour le «non». Pendant ce temps, l'économie de la zone euro continue de subir d’interminables perturbations comme en témoigne la baisse de l'indice des prix à la consommation et l’ahurissant taux de chômage de 11,10%. L’IPC annuel continue à reprendre sa tendance vers le territoire déflationniste, tombant de 0,30% à 0,20%, de suscitant des attentes d’extension des mesures d'assouplissement quantitatif de la part de la Banque centrale européenne.

popup_close
dax-sep1507012015

Les perspectives de la manufacture japonaise s’améliorent

Alors que la plupart des autres régions du monde luttent pour contenir les risques croissants d'un ralentissement mondial, la faiblesse du yen a renforcé les fabricants japonais comme en témoignent les dernières données de l'enquête Tankan. Les enquêtes montrent que la confiance envers les grands groupes continue de croître alors que l'environnement d'exploitation s’améliore et que les investissements dans la production future se renforcent. La fabrication a aussi grimpé en territoire positif comme en témoigne la lecture de l’Indice PMI à 50,1 après avoir glissé en territoire de contraction le mois précédent. La paire USD/JPY a suivi une tendance plus élevée, se renforçant au gré du rebond dans les statistiques. Pendant ce temps, outremer, la Chine est de plus en plus sommée à se livrer à un assouplissement quantitatif afin de soulager les conditions de liquidité existantes. En plein ralentissement du secteur manufacturier, le PMI de la nuit affiché au premier plan et l’indice PMI HSBC ont tous deux manqué les attentes, les craintes d'un scénario économique d'atterrissage brutal ne sont pas injustifiées compte tenu du ralentissement de l'économie réelle.

popup_close
usdjpy07012015

Une chute inattendue de l’inventaire de brut

Les principales références de pétrole ont reculé après que l'American Petroleum Institute ait publié les derniers chiffres des stocks de brut hebdomadaires montrant une accumulation surprenante de 1,875 millions de barils en regard des attentes de déclin de -1,300 millions. Après avoir atteint des sommets cycliques, la production américaine continue d'augmenter, intensifiant l’inquiétude quant à un désintérêt concernant les inventaires par rapport aux derniers mois, ouvrant la voie à une baisse plus importante des prix alors que la capacité de stockage est une fois de plus un facteur considérable. Si le centre de Cushing et d'autres centres de stockage se trouvaient pleins à ras bord, il pourrait y avoir une autre chute des prix avec les producteurs obligés de décharger la production sur des marchés ouverts au lieu d'attendre une nouvelle remontée des prix. Le WTI et le Brent ont tous deux chuté après l'annonce de l'API, perdant chacun plus de 1 USD le baril. L'écart entre les références s’est creusé, passant de moins de 3 USD la semaine dernière à environ 4,25 USD lors de la séance d'aujourd'hui.

popup_close
cl-aug1507012015-2

La paire AUD/USD se trouve dans un canal équidistant d’après l’analyse technique

Après avoir atteint des plus bas depuis plusieurs mois, la paire de devises AUD/USD est à la hausse dans un contexte de retracement technique à la hausse. Soutenu par la publication durant la nuit de la réduction du chômage, d’une forte croissance du crédit et de meilleures autorisations de construction que prévu, le dollar australien à continué de s'apprécier, malgré la clameur des investisseurs pour des actifs moins risqués tels que le dollar en pleine période d'incertitude assombrissant les perspectives européennes et asiatiques. Le canal équidistant mis en place suite aux pertes du début de la semaine a un biais haussier, avec la paire AUD/USD approchant rapidement du seuil de 60% d'un repli technique. La stratégie optimale pour jouer le rebond de la paire est d’initier les positions à la ligne inférieure du canal ciblant la ligne de canal supérieur. Cependant, si la peur revenait parmi les traders le dollar s’échangerait probablement contre ses devises de contrepartie. Tout mouvement au-dessous de la ligne inférieure du canal pourrait être le signe d'une cassure suivie d’une intensification de l’élan à la baisse.

popup_close
audusd07012015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Indice PMI Manufacturier
  • 52.5
  • 52.0
  • 13:15 GMT
  • USD
  • Créations d’emplois non agricoles ADP
  • 218K
  • 201K
  • 14:45 GMT
  • USD
  • Indice PMI Manufacturier
  • 53.4
  • 53.4
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Indice PMI Manufacturier de l’ISM
  • 53.1
  • 52.8
  • 15:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • -2.000M
  • -4.934M
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.