33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les marchés fébriles après le choc du Brexit

Analyses quotidiennes - 27/06/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Après l'annonce du Brexit, les bourses flirtent avec l’équilibre

market-instability-s


Le moins qu’on puisse dire, c'est que les marchés financiers ont été sous le choc après l'annonce du Brexit et confirmation de la décision du Royaume-Uni de quitter l’Union européenne. Cette décision a été prise dans le cadre d’un vote qui a vu un des taux de participation les plus élevés de l'histoire, et un camp pro-Brexit gagnant avec 51,90% des votes. La paire GBP/USD a plongé à son niveau le plus bas de la décennie, pour atteindre $1,322 et clôturer à $1,3677. Les marchés boursiers, après avoir chuté fortement après l’annonce, ont semblé réussir à limiter les dégâts, pour le moment. Pourtant, le Dow Jones a clôturé en baisse de -3,39% sur la journée, dans les pas du FTSE100 et du DAX allemand.

 

 

BCE : la série de prêts géants pour les banques (TLTRO-II) ne séduit pas


La demande envers les prêts bon marché en faveur des banques européennes mis en place par la BCE serait inférieure aux attentes. Pour rappel, la Banque Centrale Européenne a alloué €399,3 milliards à son financement initial au titre du régime TLTRO - II : cet outil qui permet de dynamiser le crédit au sein de la zone euro donne la possibilité aux banques qui adhèrent à ce régime de bénéficier d’un taux d’intérêt de 0,40%, à la seule condition d’atteindre un certain niveau de crédit. Cependant, le taux de participation sur les prêts TLTRO - II s’avère très faible, ce qui confirme le fait que les banques de la zone euro ne sont pas dans le besoin de financement supplémentaire.

popup_close
1-eurusd-2706

Allemagne : les commandes de construction plongent


La valeur totale des nouvelles commandes de l'industrie de la construction allemande a diminué au mois d’avril, à en croire les données publiées par l’agence statistiques Destatis vendredi. Alors que les commandes du secteur de la construction ont chuté de 0,80% d’un mois sur l’autre, les commandes de constructions annuelles ont été révisées à la hausse en avril, à 18,20%. Ces données font suite aux chiffres du PMI flash publié hier, qui fait état d’un ralentissement dans les secteurs manufacturier et des services au mois de juin.

popup_close
2-eurgbp-2706

France : chute alarmante du PIB


La révision finale des chiffres du PIB français pour le 1er trimestre 2016 a montré que l'activité économique de l’hexagone a chuté de 1,30% d’une année sur l’autre, ce qui est bien pire que la révision précédente de 1,40%. Du côté des dépenses, celle des ménages français a augmenté de 1,10% par rapport au 4ème trimestre 2015, tandis que la formation de capital fixe a également augmenté au rythme rapide de 1,40%, après la hausse de 1% au trimestre précédent.

popup_close
3-eurjpy-2706

Etats-Unis : commandes de biens durables en chute


Les commandes de biens durables aux États-Unis ont diminué plus fortement que prévu au cours du mois de mai. Les chiffres font état d’une chute de -2,20% des commandes, soit bien plus que les prévisions qui tablaient sur -0,50%. Les commandes de biens d'équipement, hors défense et avions, ont de leur côté chuté –de 0,70% sur le mois, ce qui étend les baisses de -0,40% baisses d'avril. Les livraisons de biens d'équipement hors-défense, y compris les avions, ont progressé de 1,20% en mai, dans les pas de la hausse de 1,10 % en avril.

popup_close
4-usdjpy-2706

Upcoming Events

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:00 GMT
  • EUR
  • Offre M3 monétaire en zone euro a/a
  • 4.80%
  • 4.60%
  • 08:00 GMT
  • EUR
  • Prêts privés a/a
  • 1.60%
  • 1.50%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Commerce des biens d’équipement
  • -59,5 milliards
  • -57,5 milliards
  • 13:45 GMT
  • USD
  • Indice PMI flash des services
  • 52.0
  • 51.3

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X