peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les marchés financiers au calme plat

L’inflation japonaise reste atone en février

shutterstock_378042847

Les données des prix à la consommation du Japon qui ont été publiées lors de la session nocturne des marchés ont montré que l’indice de référence de la Banque du Japon pour février était resté inchangé à 1,10 % par rapport au mois précédent, mais qu’il s’exposait cependant au risque d’une chute en dessous de 1,0 %. Les prix à la consommation sont restés stables pour le deuxième mois consécutif, après une baisse de 1,20 % en décembre 2015.

LTRO : La BCE dispose de 7,3 milliards d’euros pour stimuler la croissance de l’Europe

Les opérations de refinancement à long terme ciblées par la Banque centrale européenne ont permis aux banques européennes d’empocher 7,3 milliards d'euros de prêts, soit beaucoup moins que les 18,3 milliards d'euros qui ont été empruntés au mois de décembre. Les LTRO (opérations de financement à long terme) ont été mises en place pour aider les banques à augmenter les prêts aux consommateurs et en sont actuellement à leur septième round. Au total, les banques européennes ont amassé un total de 426 milliards d'euros depuis le lancement sur les marchés du programme en 2014. Si les opérations LTRO d’hier sont gérées selon les anciennes règles, à partir de juin prochain, le programme LTRO-II sera lancé par la Banque centrale européenne, qui versera des fonds aux banques afin de les aider à stimuler les prêts.

popup_close
1-eurusd-2503

Au Royaume-Uni, la vente au détail maintient la livre sterling à flot

Au Royaume-Uni, les chiffres de la vente au détail pour février s’avèrent meilleures que prévu, malgré le fait qu’elles soient toujours en baisse. Les données ont permis à la livre sterling de récupérer une partie de ses pertes de la semaine. Pour février, les ventes au détail au Royaume-Uni ont chuté de -0,40 % au global, soit moins que les prévisions de -0,70 %, tandis que d’une année sur l’autre, les ventes au détail ont ralenti à 3,80 % versus 5,20 % pour janvier. Comme nous l’avons indiqué la publication de ces données a permis à la livre sterling d’inverser ses pertes après être tombée à son taux le plus bas sur 5 jours, et flirter avec les 1,4072 dollars. La paire GBP/USD a clôturé la session des marchés avec des gains de 0,25 % pour se fixer à 1,4140 dollars. La publication de ces données fait suite à celle des chiffres de l’inflation peu reluisants publiés plus tôt dans la semaine, avec des prix à la consommation continue qui restent constamment au-dessous du taux cible d'inflation de la Banque d'Angleterre de 2,0 %.

popup_close
2-gbpusd-2503

États-Unis : les demandes d’allocations chômage restent stables

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont atteint un chiffre de 265k désaisonnalisé pour la semaine qui s’achève le 18 mars ; C’est 6k de plus versus le chiffre révisé de 259K de la semaine précédente, selon les données du Département du travail américain. Ces inscriptions marquent la 55èmesemaines consécutive sous la barre des 300k, ce qui reste compatible avec un marché du travail américain en bonne santé. Cependant, les commandes de biens durables sont venues assombrir le tableau avec une chute de -2,80 % en février, ce qui matche les estimations. Sur les marchés des commandes de biens durables pour le mois précédent ont également été révisées à la baisse, pour ainsi passer de 4,90 % à 4,20 % au global alors que les commandes de biens durables de base sont quant à elles passées de 1,80 % à 1,20 %. Les baisses ont été largement influencées par la chute des commandes des compagnies aériennes civiles qui tombaient -27,10 % à partir de janvier ainsi que la diminution des commandes d'avions militaires au cours du mois. Les faibles commandes de biens durables ont souligné la faiblesse du secteur manufacturier américain.

popup_close
3-usdjpy-2503-2

Malgré le jour férié, le PIB américain est attendu de pied ferme

La plupart des marchés mondiaux sont fermés aujourd'hui en raison du Vendredi Saint. Il n'y a donc que très peu de publications économiques prévues au sein de la session européenne, à l'exception des données sur le PIB français. Les estimations montrent que pour le quatrième trimestre 2015, le PIB devrait rester inchangé à 0,30 % sur une base trimestrielle, alors que le PIB annuel devrait rester stable à 1,40 %. La séance de bourse des États-Unis verra la sortie de la révision finale des données du PIB au quatrième trimestre, qui devrait rester inchangé à 1,0 % selon les prévisions, tandis que l'indice des prix du PIB devrait s’avérer supérieur à 1,0 %, en progression par rapport à 0,90 % précédemment.

popup_close
4-sp-jun16-2503

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 07:45 GMT
  • EURD
  • PIB français t/t (T4))
  • 0.30%
  • 0.30%
  • 07:45 GMT
  • EUR
  • PIB français a/a
  • 1.420%
  • 1.40%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • PIB a/a (T4)
  • 1.00%
  • 1.00%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Dépenses de consommation privée a/a (T4)
  • 2.0%
  • 2.0%