Le PIB américain du 3ème trimestre dépasse les attentes

 L’euro ne se laisse pas intimidé par les données du PMI

gdp-2

À la suite de la divulgation aujourd'hui du second devis estimatoire traitant de la situation du PIB lors du troisième trimestre, le billet vert va sans aucun doute enregistrer une nouvelle hausse des prix. Les économistes estiment que le PIB trimestriel a augmenté par rapport aux estimations initiales tournant autour de 1,50 à 2,10 %. La parution imminente du compte-rendu sur inflation, édité par la Banque d'Angleterre, pourrait garder la livre sterling inchangée ainsi qu’il l’a été annoncé par le gouverneur Carney, lors de son témoignage devant les législateurs du Royaume-Uni.

 L’Arabie Saoudite suscite l’étonnement du marché pétrolier

L'euro a affiché une nouvelle dévalorisation au cours de la séance de trading d’hier, rasant le plancher des vaches à 1,0600 malgré un résultat positif du PMI flash dans le domaine manufacturier et des services observé en Allemagne et en France mais aussi dans l’ensemble de la zone euro. L’action des marchés des prix d'hier a révélé que les investisseurs s’efforcent à maintenir l'euro au-dessous du dollar, en prévision d’un mois de décembre décisif et d’une importance capitale, où la BCE et la Fed sont susceptibles de rendre public d’importants remaniements au sein de leur politique monétaire. En ce qui concerne les interventions de la Banque Centrale Européenne,  c'était hier au tour d’Erkki Liikanen, président de la Banque centrale finlandaise et membre du Conseil des gouverneurs de la BCE de s’exprimé. Considéré comme un « faucon », ses commentaires « dovish » tenus hier en ont étonné plus d’un. Selon Liikanen, "les risques de déflation demeurent persistants dans la zone Euro. Cela exige une plus grande entremise de la part de la BCE ". Alors que la Banque centrale est susceptible d'intervenir, la pression sur l'euro n’est pas prête à se relâcher.

popup_close
1-eurusd-2411

 La livre sterling fait preuve de prudence

Le cabinet saoudien a publié hier  une note de presse informant que le Royaume était prêt à lancé des pourparlers afin de combler les écarts avec l'OPEP et les autres producteurs indépendant dans le but de stabiliser la production et les prix du pétrole Brut. Le titre West Texas Intermediate crude oil a sauté sur l’occasion et a réussi à brièvement profité au dollar canadien et à la couronne norvégienne. Cependant, les prix ont rapidement baissé. Il n'est pas encore certain que l'Arabie Saoudite, le premier producteur de pétrole de l’OPEP, veuille réellement réduire la production de l’Or Noir. Cependant, les prix sont toujours à la baisse alors que les stocks commerciaux américains ne cessent de s'accumuler, et font l’effet d’un boulet de plomb attaché au pied de toute initiative à prendre le chemin de la hausse. À cela s’ajoute la concurrence  des prix viscérale entre l'Irak, la Russie et l'Arabie saoudite, qui contrecarre toute possibilité de profits. Les titres WTI expirant en janvier 2016 ont accusé une hausse de 1,08 % lors de la fermeture de la session, soit à 41,98 $ le baril.

popup_close
2-cl-jan16-2411

Deuxième révision du troisième trimestre du PIB

Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre donnera aujourd'hui son point de vue professionnel sur l'économie britannique et son PIB. Présentant les perspectives d'inflation devant les législateurs londoniens, le rapport de Carney est susceptible d'attirer l'attention des marchés, impatients de prendre connaissance de la décision définitive de la Fed quant à l’éventuelle hausse des taux lors du mois de décembre. Ses observations suscitent l’intérêt, particulièrement après la déclaration « Hawkiste » faites la semaine dernière par le membre MPC de la BoE, Ben Broadbent, faisant remarquer que les marchés prenaient un peu trop au sérieux les précédentes prévisions d'inflation de la BoE. La livre sterling a fortement baissé en novembre, en partie à cause des anticipations d'inflation « dovish » mais a finalement réussi à récupérer après une chute à 1.5052.  La paire GBP/USD a affiché hier une deuxième journée de forte baisse consécutive, avec un déclin de -0.38 % pour la session.

popup_close
3-gbpusd-2411

La deuxième estimation concernant le troisième trimestre du PIB américain devrait paraitre aujourd'hui et les analystes s’accordent pour une révision à 1,50 à 2,10 %. Les attentes optimistes viennent en toile de fond d'un résultat relativement positif des chiffres des stocks du commerce en gros, en hausse de 0,50% au mois de septembre, largement au-dessus de l'augmentation de 0,10 % initialement estimée. Le déficit commercial américain s'est également contracté inopinément au mois de septembre, ce qui a effacé la mévente des exportations du mois précédent et à contribuer à stimuler les chiffres du PIB. Dans l'ensemble, les attentes « hawkistes » pesant sur le PIB  du troisième trimestre sont bien fondées et pourraient même aller jusqu’à laisser entrevoir une augmentation substantielle par rapport aux estimations de hausse initiales de 1,50 %. Le dollar américain n’a pas renoncé à sa suprématie sur le marché d’hier, alors que les matières premières ont continué à se dévaloriser. L’or se retrouve, une fois de plus, dans une situation critique et se négocie à 1069,03$ l'once à la fin de la session.

popup_close
4-xauusd-2411

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • USD
  • GDP (QoQ) Second Reading (MoM)
  • 2.10%
  • 1.50%
  • 14:40 GMT
  • USD
  • S&P Case-Shiller Home Price Index Composite (YoY)
  • 5.10%
  • 5.10%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • CB Consumer Confidence (November)
  • 99.5
  • 97.6
  • 21:35 GMT
  • USD
  • API Weekly Crude Oil Stock
  • -0.482M
    X

    Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.