Les marchés sont toujours en mode appétit pour le risque

Le procès-verbal accommodant de la Banque centrale stimule les actions et les devises liées aux matières premières

shutterstock_168346376

Le procès-verbal de la réunion du FOMC publié hier peint a révélé un ton de statu quo, conduisant le dollar américain à rester faible par rapport à ses pairs. D'autres réunions de la banque centrale ayant eu lieu au cours de la journée, y compris la BoE et la BCE, ont également mis en évidence des perspectives consensuelles ayant conduit le dollar australien et le kiwi à poursuivre leur reprise tout comme les actions qui ont grimpé.

La BCE reste ouverte à de possibles AQ

Hier, la banque centrale européenne a publié son compte-rendu de réunion de politique monétaire durant laquelle les membres ont discuté de la dernière décision et de ses efforts pour rétablir l'inflation et la croissance de la zone euro. La BCE a noté qu'il y a deux canaux principaux pour maintenir sa politique monétaire accommodante, qui sont le prolongement de l'actuel programme d’assouplissement quantitatif par l’achat d'actifs au-delà de septembre 2016 ou de réduire encore les taux de dépôt. L'expansion du programme d’assouplissement quantitatif par l'achat d'actifs est cependant considérée comme la solution qui sera apportée dans l’immédiat face aux rumeurs que la BCE va tenter d’effectuer plus d’achats avant les mois d'hiver. Il est largement entendu que l'impact des faibles prix de l'énergie va permettre de maintenir l'inflation de la zone euro en dessous du taux cible de la BCE. L'euro s’est d'abord affaibli suite à la publication et a testé les plus bas près de 1,1250 avant de se redresser et de rebondir pour clôturer près de 1,1274.

popup_close
1_eurusd-h1_0910

La Banque d’Angleterre laisse ses taux inchangés

La Banque d'Angleterre a laissé ses taux d'intérêt inchangés lors de sa réunion mensuelle de politique monétaire hier et aucun changement n’a eu lieu concernant le compte du vote du MPC sur les hausses des taux. Il y avait un seul dissident, Ian McCafferty, qui est resté en faveur d'une hausse des taux. Dans son procès-verbal, la Banque d'Angleterre a déclaré que la politique monétaire accommodante se poursuivra à court terme alors que les craintes d'inflation continuent de persister. Comme c’était largement attendu, il n'y a pas eu de changement majeur dans l’actuelle politique monétaire de la BoE et le ton du procès-verbal était largement neutre. La paire de devises GBP/USD s’est affaiblie suite à la publication du compte-rendu de la BoE après que la Livre ait atteint un sommet lors de la session quotidienne près de 1,5370, tombant aux plus bas quotidiens près de 1,5267. C’est le rapport de la réunion du FOMC qui a aidé la paire GBP/USD récupérer de ses pertes pour clôturer la journée près des sommets.

popup_close
2_gbpusd-h1_0910

Procès-verbal du FOMC

Le procès-verbal de la réunion du FOMC du mois de septembre publié hier a montré que, contrairement à ce qui était rapporté par les différents membres de la Fed au cours des dernières semaines qui disaient que la hausse des taux pour le mois de septembre était une décision unanime, il s’avère en fait qu’ils étaient divisés sur la question. Au sein du rapport on voit que les membres votants du FOMC étaient divisés entre ceux qui considéraient que les conditions économiques justifiaient une hausse des taux d'ici la fin de cette année et ceux qui préféraient attendre plus de données économiques avant de prendre une telle décision. Le procès-verbal du FOMC a également révélé les craintes persistantes entre les membres de la Fed concernant les prévisions d'inflation. Alors que les membres du FOMC étaient globalement optimistes sur le marché du travail, leur confiance sur la reprise de l'inflation était ébranlée. Le conciliant rapport de la Fed a eu pour conséquence un affaiblissement du dollar américain et un renforcement de la plupart des devises dont le risque est indexé sur les matières premières, en particulier le Kiwi qui a continué à se valoriser et teste actuellement un sommet de deux mois à 0,6680.

popup_close
3_audusd-h1_0910

Rapport sur l’emploi canadien

Les données en provenance du Canada verront aujourd’hui la publication des données mensuelles du chômage. D’après les attentes du marché le taux de chômage canadien devrait descendre de 7,00% à 6,90%, alors que d’après la prévision médiane la masse salariale devrait augmenter de 10.000 nouveaux emplois. Le dollar canadien est resté fort au cours des dernières séances, soutenu en partie par une hausse des prix du pétrole brut et d'autres matières premières. L'USD/CAD avait précédemment atteint un sommet pluriannuel de 1.3365 avant de se replier. Dans le processus de repli à partir des sommets, la paire de devises a formé un chandelier d'avalement baissier sur le graphique hebdomadaire. D’après les attentes du marché les prix devraient rester modérés suite au rapport sur l’emploi d'aujourd'hui qui pourrait pousser la paire à la baisse. Il y a un support technique à 1,2723 après que le niveau psychologique clé à 1.3000 ait été brisé hier.

popup_close
4_usdcad-h1_0910

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Évènement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Balance commerciale (Août)
  • -10.00B
  • -11.08B
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Evolution de l’emploi (Septembre)
  • 10.0K
  • 12.0K
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Taux de chômage
  • 6.90%
  • 7.00%
  • 14:10 GMT
  • USD
  • Discours de Lockhart membre du FOMC
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.