33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les marchés sous l’effet d’annonces

Analyses quotidiennes - 20/08/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le consensus a encore eu tort

marches-sous-leffet-dannonces


Le consensus était devenu un peu trop baissier sur les marchés d’actions la semaine du 15 août, et il n’était pas rare de voir les termes « récession » et « effondrement » aux lèvres de bon nombre d’observateurs. Le consensus a eu une fois encore tort, avec une reprise de plus de 200 points sur le CAC40 en quelques séances. On peut néanmoins déplorer que les mouvements de hausse des marchés soient plus liés à des effets d’annonces, aucun problème structurel n’est vraiment réglé. La résilience des indices US est due en grande partie aux « buyback », les rachats d’actions atteignent ces derniers mois des niveaux record. On a un vrai Quantitative Easing sur les marchés US, non pas en provenance de la Fed mais des sociétés elles-mêmes !

Mibtel (SPMIB-SEP19) : calme apparent malgré les risques politiques


L’Italie s’enfonce de nouveau dans une crise politique, le 8 août dernier Matteo Salvini ayant demandé des élections anticipés. C’est une manœuvre pour prendre le pouvoir selon les observateurs. Depuis la crise de 2008, le chômage reste élevé et la croissance faible. Cette situation fait le lit de l’extrême droite. Le taux à 10 ans n’a que très temporairement réagi, passant de de 1.4 à 1.82 avant de nouveau se détendre. L’Indice Italien reste à l’image des autres indices européens, coincé dans un canal horizontal entre 19500 points et 22300 points depuis le début de l’année. Il convient de plutôt travailler les bornes de ce canal. Le débordement de 22300 points semble difficile dans le contexte actuel. Mais tant que 19500 sert de support, il n’y a pas encore de raison de vraiment s’inquiéter d’autant que le positionnement « dovish » de la BCE dans les prochains mois devrait permettre de parier sur un maintien au-dessus de 19500 points.

popup_close
spmib-sep19h4

Ethereum (ETHUSD) : ne pas rompre les $180


L’Ethereum reste la deuxième crypto-monnaie en termes de capitalisation, avec $20 milliards, loin derrière le Bitcoin mais loin devant le Ripple. Après une première partie d’année tonitruante ou il a été multiplié par quatre, une phase de correction est intervenue. Cette correction nécessaire en amplitude et en timing est revenue jusqu’à la frontière qui délimite correction et nouvelle tendance baissière. Au-dessus de 180/$185, on peut toujours espérer un rebond en direction de 220/$240. Les soucis du Libra avec la Fed, mais aussi la décision qui traîne concernant la cotation de trois ETF sur le secteur par la SEC (gendarme de la bourse américaine), a provoqué cette correction. Je vous avais recommandé de construire une position entre 185 et $220, pour viser au moins un retour vers $240, avec un stop de protection à $169. On restera fidèle à cette stratégie. La situation devrait se décanter d’ici fin septembre/mi-octobre, date butoir pour la décision de cotation des ETF.

popup_close
ethusddaily-7

Kering (PPR) : risque limité à court terme


Kering, l’un des fleurons du luxe à la française, a un indice de pondération de 3.41% dans l’indice CAC40. Le titre affiche une performance de 6% depuis le début de l’année, loin derrière celle de LVMH à +38%. Même si les résultats pour le premier semestre sont bons, avec +15% de croissance organique, le ralentissement de Gucci commence à inquiéter les investisseurs qui ont arbitré certainement cette valeur du luxe pour LVMH qui offre plus de garanties. Le recul de plus de 20% par rapport à son point haut annuel reste probablement suffisant dans l’immédiat. Techniquement, le titre est en train de rebondir sur un support majeur énormément travaillé depuis un an et demi, à €420. On peut acheter le titre dans cette zone pour tenter un rebond vers €480, avec un stop de protection à €409. Le risque semble donc limité, même si revenir vers €535 sera compliqué.

popup_close
pprweekly-5

Upcoming Events

  • Heure
  • Devisey
  • Event
  • Prévision
  • Précédent

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

71.64% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X