Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Les marchés tournés vers mercredi

Analyses quotidiennes - 09/04/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Les banques centrales à la baguette

les-banques-centrales


Le discours de Mario Draghi (BCE) sera très attendu ce mercredi à 14h30. Tout comme celui de Jérôme Powell (FED) le même jour à 20 heures. Les banques centrales ne devraient par forcer leur talent, les mesures prises ont fait énormément remonter les marchés, ce qui était certainement l’un des objectifs. Il serait incroyable qu’elle soit encore plus « dovish » dans l’immédiat, il vaudrait mieux garder des cartouches pour des périodes plus compliquées. En attendant ces deux rendez-vous, il sera intéressant de suivre, à 13H00 aujourd’hui, les perspectives économiques mondiales du FMI. Le SP500 est à moins de 2% de son record historique, ce qui est incroyable au vu des trois derniers mois.

Pétrole (CL-MAY) : arrive contre une zone importante


Le pétrole (brut léger américain) a perdu près de 45% au dernier trimestre 2018. La baisse de la croissance mondiale annoncée pour 2019 et 2020 a été à l’origine de ce puissant repli. La baisse de la production de pétrole en janvier par l’OPEP et ses alliés, et la reprise des marchés via l’impulsion « dovish » des banques centrales ont permis une reprise de l’or noir. L’évolution du pétrole et des marchés sont très corrélés depuis octobre dernier. L’accélération haussière de deux dernières semaines est probablement due à l’amélioration des PMI en Chine. Le Crude Oil arrive dans une zone très importante entre 64/$65. Cette zone correspond à l’inversion de momentum haussier et à l’accélération de la baisse fin octobre 2018. Passer au-dessus de ce niveau serait très positif mais cela remettrait également l’économie mondiale en porte à faux. Un pétrole cher n’est ni bon pour les particuliers ni pour les sociétés. La croisée des chemins est proche, les prochaines semaines seront cruciales.

popup_close
cl-may19-daily

Argent (XAGUSD) : une zone d’incertitude


L’argent a repris un rôle de refuge au dernier trimestre 2018. Avec la forte reprise des marchés depuis fin 2018, l’argent est resté ferme. Par contre, depuis début février le métal est en train de corriger sa hausse. C’est assez logique que les investisseurs délaissent un peu les métaux précieux, compte-tenu de l’appétit pour le risque sur les marchés d’actions. La question est de savoir si c’est une simple correction avant de reprendre sa progression ou si le métal va fléchir de nouveau et casser la dynamique haussière acquise en octobre/novembre dernier. Techniquement, au-dessus de $14.80, l’argent reste ferme avec une possibilité de rebond surtout en cas de débordement de 15.35, puis $15.65. La rupture du niveau de $14.80 enverrait certainement l’argent à proximité de son point bas de 2018, vers 13.90/$14. C’est la résilience ou non des marchés à l’avenir qui va déterminer le sort de l’argent.

popup_close
xagusd-daily-8

Airbus (AIRBUS) : le malheur des uns fait le bonheur des autres


Airbus est un constructeur aéronautique européen dont le siège social se trouve à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse. Le titre fait partie de l’indice CAC40 avec une forte pondération (5.71%). L’avenir d’Airbus se présente sous les meilleurs auspices, avec la commande récente de 300 avions par l’entreprise d’état chinoise CASC. Le montant de cette commande est de €31.8 milliards. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les malheurs de Boeing avec le 737 MAX profitent bien entendu à l’entreprise de Blagnac. Techniquement, le titre est remonté très violemment de 78 à €120 en trois mois, avec ce flot de bonnes nouvelles. La cadence reste un peu trop forte pour être durable encore longtemps. Il faudra surveiller une phase de correction certainement nécessaire entre 100 et €110, pour revenir à l’achat sur le titre.

popup_close
airbusweekly-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Rapport JOLTS – Nouvelles offres d’emploi (fév)
  • 7.55M
  • 7.581M
  • 13:00 GMT
  • USD
  • Perspectives économiques mondiales

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X