peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Les membres de l’OPEP signent un accord pétrolier

L’OPEP s’engage à abaisser ses taux de production de pétrole

hausse-prix-petrole


Après beaucoup de fanfare et de préoccupations particulièrement justifiées, l’OPEP a finalement réussi à mettre sur pied un accord censé réduire de 1,2 millions de barils la production de l’ensemble de ses membres, ce qui porte la production totale à 32,5 millions de barils par jour. Ce qui pourrait ajuster à l’optimisme général est la nouvelle que la Russie est sur le point de réduire elle-aussi sa production dans le but de contribuer à l’effort destiné à rétablir l’équilibre dans le marché du pétrole largement saturé.

Le pétrole décolle après l’annonce d’un accord de l’OPEP


Après une semaine dominée par la préoccupation que les écarts entre certains membres de l’OPEP étaient trop larges pour être conciliés, l’annonce d’un accord sur une baisse de production de 1,2 millions de barils dans le but de compenser le déséquilibre de l’approvisionnement continu a suffi pour carrément propulser les prix du pétrole à la hausse. Cet accord, qui devrait entrer en vigueur le 1er janvier, engage en particulier plus grands producteurs tel que l’Irak et l’Arabie saoudite, tandis que la Libye et le Nigéria ont obtenu une dispense. Les rumeurs disent que la Russie envisage de participer à cet effort en réduisant son taux de forage à 300 000 barils par jour dès la première moitié de 2017. Pour s’assurer du respect de l’accord, le Koweït, l’Algérie et le Venezuela ont été désignés pour contrôler la bonne application des quotas. Le WTI flirte actuellement avec le niveau de 50,00 $ après avoir échoué de franchir le niveau mercredi.

popup_close
1-cl-jan17daily12012016-2

Bond de la création d’emploi aux USA


Le Bureau of Labor Statistics a publié vendredi un nouveau signe positif concernant l’économie américaine. D’après les chiffres, la masse salariale non-agricole aurait progressé de 216 000 emplois au mois de novembre. En plus de battre les prévisions situées à 165 000, les résultats se trouvent bien au-dessus de ceux du mois d’octobre (à 119.000). Mis à part les chiffres positifs de l’économie du travail, l’inflation PCE est demeurée relativement stable au cours du mois d’octobre, avec le prix de la PCE core stable à 1,70 %. Les revenus des particuliers ont augmentés de 0,60 % au cours du mois, sur une base mensuelle au mois d’octobre, tandis que les dépenses ont subi un plongeon surprenant. Le vrai problème est provenu du côté des ventes de maisons qui ont chuté de -0,10 % au cours du mois en raison de la forte possibilité d’une hausse des taux d’intérêt des coûts hypothécaires, ce qui dissuade les acheteurs potentiels. Dans l’intervalle, le dollar américain est en plein expansion alors que les prix de l’or ont chuté de manière dramatique durant la nuit, tombant jusqu’à 1162,19 $ l’once avant de remonter au-dessus des 1170,00 $.

popup_close
2-xauusddaily12012016

Redressement du PIB canadien


À l’instar de l’élan dont ont profités les prix du pétrole, l’économie canadienne a montré des signes d’amélioration considérables au cours des derniers mois, avec un produit intérieur brut qui évolue de 0,30 % en septembre. Sur une base annualisée, les résultats se traduisent par un rythme de croissance de 3,50 %, bien supérieure au -1.30 % enregistré un trimestre plus tôt. L’expansion du PIB a atteint un maximum de deux ans de 0,90 % au cours du troisième trimestre, mettant en évidence la ténacité fondamentale de la reprise en cours. Facilité par des politiques monétaires et budgétaires accommodantes, les principaux moteurs ont été un rebond des exportations, à savoir du secteur pétrolier et gazier, alors que le pays se remet d’incendies de forêt qui ont traversés les champs de pétrole au début de l’été. Après des négociations maussades mercredi, la dynamique positive des prix du pétrole devrait profiter au dollar canadien en repoussant l’USD/CAD en-dessous de 1.3400.

popup_close
3-usdcaddaily12012016

L’activité manufacturière chinoise déçoit


Selon Caixin, l'indice ISM des directeurs d'achat dans l'industrie chinois est passé de 51,2 à 50,9 au mois de novembre. Alors que le chiffre officiel a réussi à battre les estimations et la figure précédente, les décideurs sont confrontés à une multitude de problèmes, y compris ceux concernant la chute des prix des matières premières aux côtés de l’exacerbation de la fuite de capitaux. Le contrôle des capitaux devraient être renforcées afin de combler les trous existants, tandis que la Banque Populaire de Chine continue d’intervenir dans les marchés des changes. Toutefois, afin d’empêcher une chute trop significative de l’USDCNH, les coûts montent en flèche et la Banque centrale brule ses réserves de devises à un rythme inquiétant. Après quatre sessions consécutives de pertes, les modestes gains de mercredi ont une fois de plus effacés après les pertes subies par la paire USD/CNH.

popup_close
4-usdcnhdaily12012016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:55 GMT
  • EUR
  • Fabrication allemande PMI (novembre)
  • 54.4
  • -54.7
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • Manufacturing PMI (novembre)
  • 53.7
  • 53.7
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Manufacturing PMI (novembre)
  • 54.5
  • 54.3
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Taux de chômage (octobre)
  • 10.0%
  • 10.0%
  • 14:45 GMT
  • USD
  • Manufacturing PMI (novembre)
  • 53.9
  • 53.9