Les prévisions économiques au cœur du sommet du G7

Les plus grandes puissances économiques se réunissent au Japon pour un sommet de deux jours

shutterstock_422301409

Les dirigeants du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, des Etats-Unis et du Royaume-Uni se réuniront aujourd'hui à Tokyo pour un sommet du G7 qui s’étendra sur deux jours. Les chefs d’États se pencheront sur les problématiques de la guerre des monnaies, de l’expansion de programmes de relance budgétaire, et bien sûr du Brexit. Tandis qu’un sommet sur deux jours permettra d’aborder une vaste gamme de sujets, les ministres des Finances et directeurs des banques centrales se réuniront les 20 et 21 mai pour discuter des prévisions économiques et des décisions monétaires qui devraient suivre.

France : le taux de chômage plonge au premier trimestre de l’année

Le taux de chômage français a été enregistré légèrement à la baisse pour le premier trimestre de 2016, à 10,20 % après une baisse révisée à 10,20 % au quatrième trimestre de 2015, et ce versus des prévisions initiales qui tablaient sur 10,30 %. Le taux de chômage pour le dernier trimestre de 2015 et le premier trimestre de 2016 sont au plus bas depuis le deuxième trimestre de 2014. Cette baisse notable du taux de chômage correspond aux prévisions de la Commission européenne, qui prévu que ce taux s’établirait en moyenne à 10,20 % en 2016 pour la France, pour ensuite tomber à 10,10 % en 2017, soit à un niveau record depuis 5 ans. Le contexte géopolitique et l'économie continuent cependant d’être inextricablement emmêlés au sein de l’hexagone. Le président François Hollande a instauré une série de réformes du travail très controversée, de par un décret présidentiel qui rend plus facile pour les entreprises françaises d’embaucher et licencier des employés grâce à des règles de travail simplifiées. Ces réformes ont sans surprise suscité de vives protestations de la part des syndicats

popup_close
1-eurusd-2005

Royaume-Uni : la vente au détail reprend du poil de la bête en avril

Le secteur de la vente au détail au Royaume-Uni aurait rebondi en avril, en hausse à un rythme bien plus rapide que prévu sur le mois (1,30 %). Les données publiées par l'Office national des statistiques du Royaume-Uni jeudi ont battu les prévisions des analystes qui tablaient sur une augmentation modeste de 0,60 %. Non seulement la vente au détail est en hausse en avril, mais elle a également compensé les baisses de 0,50 % en mars. Hors carburant automobile, les ventes se sont affiché légèrement à la hausse avec 1,50 % de plus après une chute de 0,70 % en mars, pour aller au-delà des prévisions d'une augmentation de 0,70 %. Sur une base annuelle, la croissance de la vente au détail s’est accélérée, à 4,30 % en avril, en continuité avec la hausse de 3,0 % enregistrée précédemment et au niveau le plus haut depuis 3 mois. La livre sterling a grimpé à la suite de la publication, après avoir déjà obtenu un coup de pouce plus tôt dans la semaine lorsque les derniers sondages ont montré que le vent tournait en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de la zone euro. En dépit d'un dollar américain plus fort que jamais, la livre sterling a réussi à maintenir sa position.

popup_close
2-gbpusd-2005

L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie continue de se contracter

L'activité manufacturière de la région de Philadelphie a poursuivi sa contraction en mai, à en croire les données de la Réserve fédérale de Philadelphie publiées jeudi. L'indice PMI manufacturier a été enregistré légèrement en dessous des -1,80 en mai, après le -1,6 d’avril. Les données se sont avérées plus faibles que prévu, les économistes avaient en effet estimé que l'indice allait monter au-dessus des 3,0. L'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est publié juste après celui de New-York publié plus tôt cette semaine, ce dernier ayant également affiché une contraction. D’un autre côté, les demandes d’inscription hebdomadaires au chômage reçues par le Département américain du travail ont montré une chute à 278 000, soit 16 000 de moins que la semaine précédente et ses 294 000. Les demandes d'allocations chômage continuent de se replier après avoir atteint leur haut niveau depuis plus de quatorze mois il y a une semaine.

popup_close
3-usdjpy-2005

Canada : focus sur la vente au détail et les prix à la consommation

Le secteur de la vente au détail du Canada devrait subir une forte contraction après la hausse de janvier et février, où les ventes ont augmenté de 2,10 % et 0,40 % respectivement. Les économistes attendent que la vente au détail canadienne diminue de 0,70 % après des ventes d'automobiles plus faibles que prévu. Les données de l'inflation seront publiées de manière simultanée, avec des prévisions d’un indice IPC global légèrement à la hausse, qui devrait rester stable hors alimentation et énergie. La mesure de la Banque du Canada en ce qui concerne l’IPC devrait quant à elle afficher une hausse de 2,0 % en avril, légèrement en dessous des 2,10 % d’augmentation de mars.

popup_close
4-usdcad-2005

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 07:00 GMT
  • EUR
  • Indice PPI allemand m/m
  • 0.20%
  • 0.00%
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • Indice PPI de base m/m
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Indice PPI de base m/m
  • 0.10%
  • 0.70%
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • Indice IPC m/m
  • 0.40%
  • 0.60%