33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Les résultats trimestriels bientôt publiés aux États-Unis

Analyses quotidiennes - 12/10/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Les investisseurs veulent voir Joe Biden à la Maison Blanche

gafam-wpr-2


Au lendemain des élections de 2016, les investisseurs se sont rendus compte que la politique de réduction d’impôts de Donald Trump pourrait être favorable à Wall Street. Quatre ans plus tard, ils semblent estimer que Joe Biden et son programme massif de relance leur sera, cette fois, plus favorable. Par ailleurs, la Bourse américaine va de nouveau vivre à partir de demain au rythme des résultats trimestriels (T3) des entreprises avec en point d’orgue les résultats des GAFAM à partir du 21 octobre. On attendra également les résultats de Tesla le 21 octobre et d’Intel le 22 octobre.

NIKKEI (NKY) : trente ans de croissance faible


Le Japon vit depuis trois décennies avec une croissance faible. Tous les efforts consentis sont sans grand effet. Le nouveau premier ministre, Yoshihide Suga, remplaçant de Shinzo Abe à la tête du Parti libéral-démocrate (PLD) pourra-t-il être à l’origine d’un nouveau souffle ? Il s’est fixé deux priorités lors de son arrivée. Le contrôle de l’épidémie de Covid-19 et la relance économique. L’évolution de l’indice Nikkei ressemble depuis le début de l’année à celle du Dow Jones. Après avoir perdu 35% au plus fort de la crise sanitaire, il a regagné l’intégralité du terrain perdu et s’approche maintenant de la forte résistance à 24 000 points. Son débordement semble compliqué avec le rebond de la pandémie en Europe qui pourrait ralentir le rythme de la reprise. Mais l’indice dispose d’un important matelas de sécurité. Seul un retour en dessous de 22 500 points, et surtout 21 500 points, perturberait le Momentum haussier en place depuis fin mars.

popup_close
nkydaily-3

CUIVRE (COPP) : toujours ferme


Les cours du cuivre sont bien entendu sensibles à l’évolution de l’activité mondiale. On l’a vu ces dernières semaines. Les cours ont chuté d’un peu moins de 10% alors que le rebond de la pandémie en Europe risque de faire décélérer l’économie mondiale. Mais dès que l’on reparle du Covid-19, cela finit par stimuler les cours du cuivre qui ont presque repris la totalité du terrain perdu. Il ne faut pas oublier que le cuivre et un métal aux propriétés virucides et ainsi capable de dégrader très vite l’ARN du virus. La demande est donc très forte et exerce toujours des forces de rappel au moindre fléchissement des cours. Le débordement de 3$ laisse penser à une hausse à court et moyen terme sur une résistance historique à 3.3$. Au-dessus de 2.75$/2.85$, le scénario de hausse reste parfaitement en place.

popup_close
copp-weekly-2

ORANGE (ORANGE) : enchères raisonnables pour la 5G


Orange, le célèbre opérateur français, a évidemment participé aux enchères concernant la 5G. Et ce, au même titre que Bouygues Télécom, Free et SFR. Le prix payé pour les nouvelles fréquences (2.8 milliards) est un peu plus élevé qu’attendu mais gérable selon les spécialistes du secteur. Ceci attenue les incertitudes en matière d’investissement. La liquidité des opérateurs ne sera pas affectée. Le cours d’Orange est bien orienté à la baisse depuis fin 2019 et a été affecté par la pandémie. Mais il aperçoit peut-être le bout du tunnel. Vendredi dernier, la valeur a fini en tête du palmarès des valeurs du CAC 40. On pourrait revenir à l’achat sur le titre entre 8.8€ et 9.3€, avec un stop de protection à 8.45€, afin de viser les 11.5€.

 

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur M. Stéphane Ceaux-Dutheil et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo.

popup_close
orangefrdaily-5

Upcoming Events

  • Heure
  • Monnaie
  • Évènement
  • Prévision
  • Précédent
  • 13:00 GMT
  • EUR
  • Discours de Christine Lagarde (BCE)

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X