L’évolution problématique des marchés profite à l’or

Face à l‘absence d’évolution sur les marchés, l’or regagne ses lettres de noblesse

shutterstock_263029988

Avec les banques centrales qui maintiennent leurs taux inchangés coûte que coûte et l'incertitude permanente quant à l'évolution future des politiques monétaires, la fuite vers les valeurs refuges a envoyé le prix de l'or vers des sommets, avec une forte reprise de 1 % en fin de journée hier.

 Japon : l’inflation sous-jacente reste inchangée en mars, à 1,10 %

Bien que certains indicateurs des prix à la consommation aient fortement diminué, le chiffre officiel de l’IPC de Banque du Japon est demeuré inchangé en mars. Hormis les secteurs très volatils de l’alimentation et de l'énergie, l’indice IPC de référence de la Banque du Japon était de 1,10 % en mars, inchangé versus février selon les données publiées par la BoJ jeudi. Hors alimentation périssable et énergie comprise, l'inflation a chuté de 0,30 % en mars après avoir stagné en février, ce qui souligne l'influence des prix du pétrole sur l'inflation des prix à la consommation. En dépit d’une légère amélioration de l’inflation, l'IPC de base est perpétuellement en dessous du taux cible de 2,0 % établi par la BoJ. Lors du compte-rendu de sa politique monétaire hier, la BoJ n’a pas pu faire état de l’évolution économique attendue, et s’est vue forcé de maintenir ses taux d’intérêt à -0,10 % ainsi que son programme d’assouplissement quantitatif à 80 milliards de yens. La banque centrale a également repoussé ses prévisions d’une inflation à 2 % bien plus tard en 2017 versus les prévisions antérieures qui tablaient su début 2017.

popup_close
1-usdjpy-2904

 Contre toute attente, l’Allemagne se rapproche de la déflation en avril

Les données préliminaires sur l'IPC de l'Allemagne publiées par le Bureau allemand des statistiques Destatis jeudi ont montré une modeste amélioration, avec 0,10 % d’une année sur l’autre en avril, et ce malgré une hausse encourageante de 0,30 % en mars. Rappelons que l’indice IPC préliminaire avait manqué les estimations, soit l’évolution de 0,20 %. Les prix de l'énergie ont chuté de 8,50 % sur le mois, dans la lignée des baisses de 8,90 % en mars, alors que l'inflation au sein du secteur de l’alimentation a ralenti à 0,50 % sur le mois, versus 1,30 % précédemment. Par rapport au mois précédent, l'IPC allemand a chuté de 0,20 % après une hausse de 0,80 %. Les données finales de l'IPC seront publiées en mai. Dans un rapport distinct, les demandes d’inscription au chômage allemandes ont diminué de 16 000 au mois d’avril versus les 2,7 millions de mars. Le taux de chômage est de son côté resté stable à 6,20 %.

popup_close
2-eurusd-2904

 Grosse déception pour l’économie américaine au premier trimestre

À en croire les estimations préliminaires publiées jeudi par le Département du Commerce, l'économie américaine a montré une expansion médiocre de 0,50 % au cours des trois premiers mois de l’année. La lenteur de la croissance du PIB marque la plus mauvaise performance de l’économie américaine en deux ans, qui a aussi a raté les estimations d'une augmentation de 0,70 %. Cela souligne la difficulté de la reprise en cette année 2016. Les investissements des entreprises aux États-Unis ont diminué au cours du premier trimestre, ce qui pèse d’autant plus sur la croissance. Les dépenses d’investissement non résidentielles ont quant à elles chuté de 5,90 % au cours du trimestre, ce qui marque une forte baisse depuis le second trimestre de 2009, pour faire baisser le PIB de 0,76 %. Les dépenses d'équipement ont chuté de 8,60 %, tandis que les dépenses en structures sont en baisse de 10,70 %. Du côté de l’emploi, les données publiées par le Bureau of Labor Statistics a montré l’évolution des revendications hebdomadaires au chômage de 9 000 à 257 000, bien au-dessous des prévisions de 259 000.

popup_close
3-usdchf-2904

 Le PIB du Canada devrait chuter de 0,10 % en février

Canada publiera les données sur le PIB mensuel pour février, avec des analystes qui attendent de voir une contraction de 0,10 %, nettement en contraste avec l'expansion de 0,60 % en janvier cette année. Les données devraient être publiées à 12:30 GMT aujourd'hui. Le ralentissement du PIB canadien prend place dans un contexte de ralentissement de l’exportation, de la production et de l’activité des grossistes. L’évolution négative du PIB en février devrait compenser en partie les gains de janvier, mais laisse croire un rythme de croissance solide au cours des trois premiers mois de l’année.

popup_close
4-usdcad-2904

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 06:30 GMT
  • EUR
  • PIB préliminaire français a/a
  • 0.40%
  • 0.30%
  • 08:00 GMT
  • CHF
  • Discours du directeur de la BNS Jordan
  • -
  • 12:30 GMT
  • CAD
  • PIB du Canada m/m
  • -0.10%
  • 0.60%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Indice PCE de base m/m
  • 0.10%
  • 0.10%
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.