L’imminence d’une hausse des taux d’intérêts en décembre

Diminution de la production industrielle au Royaume-Uni

usd-rate-hikes-2

Le rapport positif concernant le taux emploi des États-Unis témoigne de la baisse du taux de chômage dans le pays et donne le signal de départ à la spéculation autour d’une très proche hausse du prix des combustibles.

Un rapport sur l’emploi américain étonnamment positif.

 Le rapport concernant la masse salariale mensuel non-agricole des USA a largement dépassé les estimations, attestant d’un supplément de 180 000 emplois et s’accordant sur tous les points avec l’index moyen de la rémunération horaire, en hausse de 0,40 % ce mois-ci. Avec ce redressement des salaires, la probabilité d'une hausse des taux, conforte la perspective d’une hausse de 70 % sur les contrats à terme de la Fed, après le rapport sur l'emploi publié vendredi dernier.

popup_close
1-gbpusd-0911

Une amélioration du taux de chômage au Canada

es chiffres de la production industrielle du Royaume-Uni ont perdu -0,20 % pour le mois, parallèlement à une révision à la baisse le chiffre d'août qui a été réduit à -0,90 % par rapport à des estimations initiales de 1,00 %. Le déclin de la production industrielle apparait à la suite de la diminution de -4,90 % des activités minières et de l’exploitation des carrières ce mois-ci, affichant la plus forte baisse depuis janvier 2014. La production manufacturière a réussi à compenser une partie des pertes, affichant une hausse saine de 0,80 %, après avoir dépassée les estimations de 0,40 %. Toutefois, les données du mois précédent ont été révisées à la baisse avec un taux inférieur à 0,40 % et non de 0,50 %. La plus forte baisse de la production manufacturière provient de l’industrie métalurgique. La livre sterling restait faible face au Dollar américain et s'échangeait à un taux restreint en raison de la déception des marchés, qui s’attendaient à l’annonce d’une hausse des taux importante de la part la Banque d'Angleterre.  La paire GBP/USD a clôturée la séance de vendredi sur des baisses, affichant un taux à 1.5025.

popup_close
2-eurusd-0911

Un début de semaine tranquille.

L'économie américaine fait d'importants progrès sur le front de l'emploi grâce à une augmentation des salaires et un taux de chômage qui chute à 5,00 %, sans oublié la création de 271 000 nouveaux emplois, une des plus fortes ascensions accomplie dans le domaine cette année. Face à des chiffres aussi positifs, la plupart des économistes ont revu leurs estimations et s’accordent tous sur la quasi-certitude d’une intervention de la Fed en décembre. Les marchés ont commencé à spéculer autour d’une nouvelle tendance à la baisse dans le marché du travail, compte tenu de la médiocrité du marché de l’emploi des deux derniers mois, qui a poussé la Fed à s'abstenir à rehausser les tarifs. Le dollar a profité ce cet effet de surprise alors que la paire EUR/USD a encaissé une dévaluation sérieuse. La monnaie unique a inscrit une modeste reprise depuis les pertes de vendredi. Une hausse supplémentaire au terme de la séance du jour pourrait être un signe annonciateur d’une hausse mineure à suivre.

popup_close
3-usdcad-0911

Éclipsé par l’annonce dramatique de la masse salariale non agricole des États-Unis, le rapport sur l'emploi du Canada a été pratiquement ignoré par les marchés. Il est tout de même important de noté un retour vers les taux de chômage à 7,00 %, contrariant les prévisions d'une augmentation de 7,10 %. La variation mensuelle de l'emploi a été également plus forte que prévu avec une hausse de 44 400 emplois, au-dessus de l'estimation consensuelle qui plaçait la barre à 9 500 emplois. On peut toutefois raccorder cette évolution inattendue à l'embauche liée à l'élection fédérale. L'administration publique a ajouté 32 000 emplois à l'économie, et le secteur privé a également accru significativement, ajoutant 41 000 emplois. Outre le rapport sur l'emploi, le dénombrement des permis de construction a témoigné d’une baisse de -6,70 % pour le mois. Le dollar canadien s’est vu disqualifié face au billet vert à en juger par le rapport de la paire USD/CAD qui s’apprête à être corsé, ainsi qu’en témoigne le taux dépassant les 1.330 lors de la fermeture de séance du vendredi dernier, tout en laissant quelques pips timides se maintenir à des sommets annuels à 1,3420.

popup_close
4-usdjpy-0911

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:15 GMT
  • CAD
  • rapport canadien sur le logement
  • 200000
  • 230700
  • 14:00 GMT
  • EUR
  • Eurogroupe réunions
  • 17:00 GMT
  • USD
  • Déclartation du membre de la FOMC Rosengren
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.