L’industrie britannique en chute libre

Le moral des chefs industriels du Royaume-Uni frôle le plancher

uk

Les industriels du Royaume-Uni sont loin d’être optimistes quant aux exportations du pays, alors que le contexte économique global se montre défavorable à une potentielle croissance : deux tendances sont inquiétantes, d’une part la livre sterling qui se renforce et d’autre part la demande mondiale qui diminue graduellement. C’est un rapport sur la production industrielle du Royaume-Uni publié par la Confédération de l'industrie britannique qui a souligné cette tendance. Les décisions récentes de la Banque d'Angleterre d’un maintien des taux à un niveau bas et les déclarations officielles concernant l’incertitude quant à l'économie globale sont de mauvais augure et laissent présager de sombres perspectives pour le Royaume-Uni.

La production industrielle russe frappée par la récession

Selon les statistiques officielles, la chute de la production industrielle russe se serait aggravée au mois de décembre pour atteindre -4,50 % de décroissance, un chiffre bien en dessous de celui de décembre 2014 et de novembre 2015 (3,50%), qui déçoit aussi les prédictions des spécialistes qui tablaient sur-4,20 %. Le Service des statistiques de Russie a déclaré qu’il s’agit de la plus forte baisse de la production annuelle depuis juillet 2015, on peut donc à présent affirmer que la production industrielle de la Russie est en récession depuis une année. Le chiffre mensuel pour décembre indique 7,00 % de croissance, une bonne surprise après un chiffre médiocre de -0,20 % en novembre. L'économie russe a été frappée de plein fouet par l’effondrement du marché du pétrole et les sanctions occidentales dues à la crise ukrainienne, ainsi que par l’affaiblissement de sa monnaie. Sans surprise, le taux de croissance du PIB est hautement affecté par la crise économique : selon les données préliminaires récentes du Service de la statistique, la croissance du pays a reculé en 2015 pour terminer à -3,70 %. Lors de dernières sessions, le rouble a continué à reculer face au dollar américain jusqu’à un prix phénoménal de 78,0688 lors de la publication du rapport.

popup_close

Sombres perspectives pour la production industrielle du Royaume-Uni

À en croire la Confédération de l'industrie britannique, les commandes industrielles globales du Royaume-Uni se sont affaiblies en janvier, et ce à la fois en raison d’une baisse de la demande au sein de la zone euro et du renforcement de la livre sterling. Après une première chute de 7 points en décembre, les montants des ordres d’achat pour janvier perdent 15 points, et manquent de ce fait les estimations médianes qui tablaient sur 10 points de pertes. La directrice de l’économie de la CBI Rain Newton – Smith se veut rassurante et a déclaré que malgré un début d’année hésitant, des indicateurs plus profonds montrent que les ordres d’achat et les chiffres de production commencent à se stabiliser. Les 550 industriels interrogés attendent une croissance et des nouveaux ordres d’achat domestiques pour le premier trimestre de l'année, alors que les exportations sont en berne. Alors que les marchés émergents ralentissent, les industriels britanniques ne craignent que le retard dans la reprise économique mondiale ne continue à tirer le secteur industriel vers le bas pour l’année en cours.

popup_close

La confiance des entrepreneurs allemands vacille

Le très suivi indice Ifo du climat des affaires allemandes aurait atteint son plus bas niveau depuis près d'un an pour reculer à 107,3 pour le mois de janvier, annonce l'Institut Ifo allemand de recherche économique. Les données ont montré que le niveau de confiance au sein des entreprises allemandes a continué sa baisse depuis le mois de décembre (à 108,6), en particulier dans les secteurs de la fabrication et de la construction. Le déclin corrobore parfaitement les valeurs de l'indice des directeurs d'achat rapportées par Markit vendredi dernier. Les entreprises sont inquiètes de l’impact potentiel que le ralentissement de l'économie mondiale et la chute récente des marchés chinois peuvent avoir sur eux, pour ne pas mentionner les déclins continus des prix du pétrole. D’autres mesures de relance signalées par le président de la Banque centrale européenne la semaine précédente devraient être mises en place dès le mois de mars, ce qui ne réduit pas les incertitudes sur l’avenir de la zone euro.

popup_close

État des indices de confiance de l’industrie manufacturière turque

L’indice de confiance des consommateurs turcs a grimpé à 103,3 pour le mois de janvier, ce qui signe une légère augmentation par rapport au chiffre de 102,2 le mois précédent. En regardant les différents secteurs plus en détail, les services et la construction ont décliné mais ont été contrebalancées par la hausse de confiance du commerce de détail. L’indice de confiance du secteur des services a baissé de 6,60 % au mois de janvier pour tomber à 92,53, chiffre également en baisse depuis celui de 99,02 en décembre. L’indice de confiance du secteur de la construction a également chuté de 1,40 % en janvier pour atterrir à 83,91 en légère baisse depuis le mois précédent (à 85,11). L’indice de confiance du secteur de la vente au détail a quant à lui augmenté de 3,60 % pour le mois de janvier, aidé par de faibles volumes d’échanges dans le marché des actions. L’Institut officiel de la statistique de la Banque centrale turque estime que la légère augmentation de l'indice de confiance de l’industrie est principalement due aux attentes d’une reprise économique de la part des chefs d’industrie, qui se traduirait par la même occasion par une baisse du chômage et une accélération du taux d’emploi.

popup_close

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 10:00 GMT
  • GBP
  • Déclaration de Carney, directeur de la Banque d’Angleterre
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Personal Spending (MoM)
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Indice de confiance des consommateurs (janvier)
  • 96,5
  • 96,5
  • 00:30 GMT
  • AUD
  • Indice des prix à la consommation (YoY)(Q4)
  • 0,003
  • 0,005
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.