L’inflation commerciale allemande profite à l’Eurozone

L’inflation de l’excédent commercial allemand profite à toute l’Eurozone

shutterstock_387680242

Contre toute attente, l'excédent commercial de l'Allemagne pour le mois de février s’est élargi, avec des gains solides aux exportations, à en croire les données publiées par l'Office fédéral de la statistique vendredi dernier.

L’excédent commercial de l’Allemagne à la hausse en mars

L'excédent commercial de la première économie d’Europe, sur une base corrigée des variations saisonnières, a donc subit une inflation de 19,8 milliards d'euros en février, après une baisse jusqu’à 18,7 milliards d'euros en janvier. Les analystes qui attendaient de voir un excédent commercial de 18,0 milliards ont été surpris. Les exportations allemandes ont augmenté de 1,30 % en janvier tandis que les importations ont augmenté d'un maigre 0,40 %. Ainsi, le solde du compte courant de l'Allemagne, qui mesure la situation financière de l'économie vis - à- vis de ses partenaires commerciaux, a affiché un excédent de 20,0 milliards d'euros en février (non – ajusté), ce qui dépasse largement les estimations de 16,4 milliards. Si on regarde les chiffres de l’an dernier à la même date, la balance commerciale de l'Allemagne était de 16,3 milliards d'euros.

popup_close
1-eurusd-1104

L’économie Suisse perd la bataille contre la déflation

Les données sur l'inflation de la Suisse publiées vendredi ont montré que l'économie continue de fonctionner dans une tendance déflationniste, et ce pour le 17ème mois consécutif. Les prix ​​à la consommation du pays alpin ont diminué de 0,90 % sur un an en mars, et ont prix de l’ampleur après que les prix à la consommation aient baissé de 0,80 % en février. Sur une base mensuelle, l'IPC suisse a réussi à donner le change, en hausse de 0,30 %, en ligne avec les estimations et en hausse par rapport aux 0,20 % de février. Plus tôt le mois dernier, la Banque nationale suisse a révisé ses prévisions qui anticipaient une chute plus importante que prévue de l'inflation. La BNS attend une croissance de -0,80 % en 2016, en baisse par rapport aux prévisions antérieures de 0,50 %.

popup_close
2-usdchf-1104

Royaume-Uni : La production industrielle chute brutalement

Signe supplémentaire de la perte de vitesse de l’inflation britannique, les sorties d'usine ont chuté au cours du premier trimestre de 2016. Les données publiées par l’Office for National Statistics vendredi ont en effet montré que la production manufacturière du Royaume-Uni a chuté de 1,10 % en février et a diminué de 1,80 % par rapport à l'année précédente. Les baisses dans le secteur manufacturier ont été supérieures à ce que les analystes avaient prévu. Le marasme dans le secteur manufacturier se renforce tandis que le secteur de l'acier continue de s’affaiblir. En effet la production d'acier a connu les plus fortes baisses de son histoire après l'annonce récente de Tata Steel qui a déclaré être à la recherche d'un acheteur pour ses opérations au Royaume-Uni, ce qui mettrait en péril pas moins de 15 000 emplois. La production industrielle a également été plus faible, pour tomber à 0,30 % en février, en baisse versus le chiffre révisé de 0,20 % en janvier. D’une année sur l’autre, ce chiffre est en baisse de 0,50 %.

popup_close
3-gbpusd-1104

Le marché de l’emploi canadien surprend au mois de mars

Bien que considérées comme volatiles, les données de l’emploi du Canada au mois de mars ont été bien meilleures que prévu. L’économie a créé 40 600 emplois au cours du mois, qui ont principalement été générés par une inflation des effectifs à temps plein du secteur privé. Ceci a poussé le taux de chômage du pays en dessous de 7,10 % au cours du mois, en baisse de 7,30 % versus février, selon les données fournies par Statistique Canada. Les données ont surpris les analystes qui attendaient à voir le taux de chômage au Canada demeure inchangé à 7,30 %, ainsi que seulement 10.4k emplois créés au cours du mois. Dans l'ensemble, au cours du premier trimestre de 2016, l'économie canadienne a créé 32,6k emplois, dont la plupart en mars, ce qui compense les deux mois précédents et leurs chiffres médiocres. Ces données positives viennent en amont de la réunion de la Banque centrale du Canada la semaine prochaine, au cours de laquelle aucun changement de politique monétaire ne devrait être effectué.

popup_close
4-usdcad-1104

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • EUR
  • Production industrielle de l’Italie m/m
  • -0.50%
  • 1.90%
  • 08:00 GMT
  • NOK
  • Indice IPC de la Norvège m/m
  • 0.40%
  • 0.50%
  • 08:30 GMT
  • USD
  • Indice IPC de la Norvège a/a
  • 3.10%
  • 3.10%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Discours du membre du FOMC Dudley