1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Marché US : étrange ressemblance

Analyses quotidiennes - 20/01/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Faut-il craindre les semaines à venir ?

marches-us


Le Nasdaq 100 avait gagné plus de 20% entre le 1er octobre 2017 et le 20 janvier 2018. Le pourcentage d’investisseurs haussiers sur les marchés US culminait alors à 83.4%. Le Président finissait sa première année de mandat et s’apprêtait à baisser les impôts sur les sociétés et les ménages. Début février 2019, l’indice avait perdu plus de 10%. Entre le 1er octobre 2019 et le 17 janvier 2020, le Nasdaq avait progressé de 20%, le pourcentage d’investisseurs haussiers est actuellement à 83%. Les rachats d’actions, les politiques monétaires accommodantes et l’accord de phase 1 ont justifié cette hausse. Rentre-t-on dans une période ou le risque correctif devient très important ?

S&P500 (SP-MAR20) : dans un monde des bisounours


Les marchés américains continuent leur phase de lévitation entamée depuis fin septembre 2019, sans le moindre épisode correctif sérieux. Les raisons de cette hausse sont celles évoquées dans l’édito ci-dessus, en y rajoutant le début des publications des entreprises américaines pour le T4, notamment celles des banques la semaine passée qui se sont avérées de très bonne facture dans l’ensemble. Il n’y a quasiment plus personne pour dire du mal des marchés et aucun n’ose parler de correction, la preuve avec ces 83% d’investisseurs haussiers sur le S&P500. Pourtant, il faudrait au moins une belle respiration pour prendre appui sur des niveaux inférieurs et repartir sur des bases plus solides, pour ne pas faire mentir les statistiques voulant que l’année des élections soit quasiment toujours haussière. Le premier niveau d’alerte qui pourrait gripper la phase de progression est localisé à 3270 points. Le climat tend à l’euphorie et à l’invulnérabilité. C’est dans ces moments-là que le marché a pour habitude de prendre le contrepied de cette pensée unilatérale.

popup_close
sp-mar20-daily-2

Argent (XAGUSD) : résilient dans un contexte peu favorable


L’argent est sorti d’une tendance baissière de long terme l’été dernier, en dépassant $16.20. La reprise dans l’optique moyen/long terme est engagée. Après un point haut, vers $19.60, l’argent a fait une pause dans un contexte peu favorable avec l’embellie des marchés et du climat macroéconomique porté par l’accord sino-américain. Le rebond de fin 2019/début 2020 était dû au climat de tensions géopolitiques irano-américaines. La détente entre les deux pays n’a fait que très peu rechuter le métal. La demande reste forte et les conditions de taux bas instaurées par les banques centrales favorisent un flux régulier d’acheteurs de métaux précieux. Je vous avais conseillé d’acheter autour de $17, on pourrait renforcer entre 17.75 et $17.50, pour viser $18.50, mais à plus longue échéance les 20/$21 devraient être atteints. La forte hausse actuelle des marchés ne fait que consolider modérément les métaux, en cas de correction des indices, on pourrait parier sur une reprise de la hausse du compartiment.

popup_close
xagusd-daily-18

Carrefour (CARREF) : les grèves pèsent sur le secteur de la distribution


Carrefour est le numéro un de la grande distribution en Europe. Le titre fait partie du CAC40 mais représente une très faible pondération, de l’ordre de 0.63%. Le secteur de la distribution agroalimentaire souffre toujours et ce d’autant plus avec l’impact des récentes grèves en France. Casino a perdu 11% depuis le début de l’année, Carrefour 1.34%, car moins exposé en France que son concurrent. L’enseigne continue sa réorganisation, après le désengagement dans Rue du Commerce et d’Argan, elle vient d’acquérir la majorité du capital de Dejbox, le spécialiste de la livraison de déjeuner aux salariés. Graphiquement, le titre semble toujours fabriquer une structure en fond, avec un point bas à €13 et un double appui légèrement au-dessus, vers €14.20. On pourra toujours acheter le titre autour des niveaux actuels, avec un stop de protection à €12.70, pour viser 17.22/€18.

popup_close
carrefweekly-13

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 19:30 GMT
  • EUR
  • Discours de Christine Lagarde (BCE)
  • -
  • -

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

71.9% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X