Mark Zuckerberg fait la une

Analyses quotidiennes - 19/01/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

WhatsApp, Facebook, UK, USA et des nouvelles du pétrole

us-govt


De la fermeture du gouvernement américain qui menace toujours les marchés du pétrole ; les traders se concentrent sur leur calendrier économique alors que Mark Zuckerberg fait les gros titres.

Le chiffre d’affaires de WhatsApp sauve l’instabilité de Facebook


L'application de messagerie WhatsApp a déclaré qu'elle commencerait à offrir des comptes d'entreprise pour la première fois, une étape qui peut faire de l'argent pour sa maison mère, Facebook Inc. Les comptes sont destinés aux entreprises qui utilisent fortement les messages WhatsApp. WhatsApp prévoit de facturer les entreprises sous une forme ou une autre à l'avenir, mais n'a donné aucun détail sur le moment où cela se produirait ou sur ce à quoi les futurs services commerciaux ressembleraient. Facebook a acquis WhatsApp en 2014 pour $19 milliards, attiré avant tout par la taille de sa base d'utilisateurs. WhatsApp avait l'habitude de facturer des frais d'abonnement annuels de $1, mais l'a abandonné en 2016, laissant le service sans source de revenus. L'annonce intervient après que Mark Zuckerberg ait déclaré vendredi dernier que Facebook apportait un "changement majeur" à son fil d'actualité. L'action Facebook a perdu de son élan, les économistes estimant qu'il est possible que ces changements se traduisent par une baisse de la charge publicitaire dans le fil d'actualité, ce qui explique la baisse des revenus.

 

popup_close
facebook-h1-alvexo-ltd

Les hauts et les bas des ventes au détail au Royaume-Uni


Les données sur les ventes au détail au Royaume-Uni, indication de l'inflation démontrant le comportement des consommateurs, devraient diminuer de -0,6% m/m en décembre, tandis que sur une base annualisée, les ventes au détail devraient augmenter de 3%. En novembre dernier, les ventes au détail ont augmenté de 1,1% et de 1,6% par année. Par ailleurs, les données de base sur les ventes au détail, à l'exclusion du carburant, devraient se situer à -0,8% m/m et 1,2% a/a. Au-dessus des attentes, la lecture serait une surprise positive dans le rapport sur les ventes au détail et pourrait offrir une nouvelle motivation à la hausse du GBP, ramenant le taux vers la barre des 1.3950. Dans le cas où les données montrent une baisse plus importante que prévu des chiffres des ventes au détail de décembre, le GBP/USD pourrait briser le fort niveau psychologique de 1.3800. C'est la première sortie macroéconomique majeure du Royaume-Uni et la paire GBP/USD pourrait connaître des mouvements significatifs ; surtout si le changement est assez notable et que la déviation alimente des mouvements allant jusqu'à 100 pips.

popup_close
gbpusd-h1-alvexo-ltd-2

Fermeture américaine ou argent de poche pour un court terme


Le dollar est à son niveau le plus bas vendredi depuis trois ans contre un panier de devises, les craintes d'un éventuel arrêt du gouvernement américain s'ajoutant au drame de l'administration Trump que nous connaissons. L'indice du dollar est à 90.378, ce qui fait un creux à 90.104 cette semaine, un niveau vu pour la dernière fois en décembre 2014. Depuis le début 2018, il a perdu environ 2% jusqu'à présent. La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un projet de loi temporaire jeudi pour financer les tâches du gouvernement jusqu'au 16 février et éviter les fermetures d'agences ce week-end. Le projet de loi doit maintenant être approuvé par le Sénat. L'euro a légèrement augmenté de 0,2% à 1,2261 $, atteignant un sommet en trois ans avec 1,2323 $ atteint mercredi. Après avoir progressé de 0,5% jusqu'à présent cette semaine, la devise commune se dirige vers une cinquième semaine consécutive de gains. Le dollar a fléchi de 0,2% à 110,86 yens, son rebond de mercredi à 110,19, le plus bas depuis quatre mois, se dissipant déjà malgré la hausse des rendements de la dette américaine. Le dollar a chuté depuis 2017, en grande partie sur les attentes des banques centrales à côté de la Réserve fédérale cherchant à mettre fin à leur politique de taux d'intérêt ultra-bas, même négatifs, qu'ils ont adopté pour lutter contre la crise financière mondiale 2008 et la récession. "Les Etats-Unis ne sont plus les seuls pays à relever leurs taux. Le marché se concentre sur la manière dont les autres pays rattrapent la normalisation de la politique monétaire ", a déclaré Kadota de la Banque Barclays. Parmi les oppositions majeures des Démocrates figure « l'Action différée pour les arrivées d'enfants », (ou Deferred Action for Childhood Arrivals  - DACA), programme mis en place en 2012 par Barack Obama, pour protéger des centaines de milliers d’enfants immigrants venus illégalement aux États-Unis.

popup_close
eurusd-h1-alvexo-ltd

Les prix du pétrole en voie de correction


Les prix du pétrole ont chuté de plus de 1% vendredi, alors que le rebond de la production américaine l'a emporté sur les baisses continues des stocks de pétrole brut. Les prix à terme du Brent brut se sont établis à 68,65 $ le baril, en baisse de 66 cents, ou 0,95%, par rapport à leur dernière clôture. La semaine a commencé à atteindre le plus haut niveau depuis décembre 2014 à $70,37. Les contrats à terme standardisés sur le brut américain West Texas Intermediate (WTI) se sont établis à $63,23 le baril, en baisse de 72 cents, ou 1,1%, par rapport à leur dernier règlement. WTI a grimpé près du pic de décembre 2014, soit $64,89 le baril. La plupart des analystes prévoient que la production américaine franchira 10 millions de barils par jour d'ici le mois prochain, ce qui placera les États-Unis au troisième rang des producteurs de pétrole. Il convient également de noter que les positions longues nettes sur les marchés pétroliers devraient freiner toute tendance haussière des prix, de nombreux traders étant susceptibles de profiter des récentes hausses de prix, le brut ayant bondi d'environ 14% depuis début décembre.

popup_close
cl-feb18-h1-alvexo-ltd-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 11:30 GMT
  • GBP
  • Ventes au détail (MoM) (Dec)
  • -0.6%
  • 1.1%
  • 15:30 GMT
  • CAD
  • Ventes de fabrication (MoM)
  • 2.0%
  • -0.4%

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent