peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Pas d’accord pour la Grèce

La Grèce refuse les réformes des retraites et de la TVA proposées

euro_crisis

Les Grecs s’obstinent à mépriser les appels à accepter les propositions axées sur la réforme l'un des programmes les plus coûteux de retraite de la zone euro. Les pourparlers avec les créanciers de la zone euro ont pris fin dimanche sans aucun accord puisque les partis ont refusé de faire des compromis.

Les négociations de sauvetage prennent fin

Les négociations sur le plan de sauvetage de la Grèce entre l’Etat et les créanciers européens ont pris fin hier sans aucun nouvel accord alors que ses voisins commencent à envisager l'impact d'une sortie. L'Allemagne est déjà en train de faire des plans pour aller de l'avant et maîtriser tout défaut de paiement avec des mesures qui comprenant probablement des contrôles de capitaux et des mesures de réclamation de cautions pour veiller à ce que la crise ne se propage pas. La Macédoine adjacente, un pays des Balkans mitoyen à la Grèce a déjà empêché les retraits de liquidités aux branches locales des banques grecques opérant dans la région, signifiant qu’il y a une éventualité qu’une panique bancaire fasse surface. Avec les remboursements de juin à destination du FMI d’ici quelques semaines à peine et pas de rentrée d'argent apparente pour satisfaire aux obligations qui se profilent, les jours de la Grèce sont comptés avec Chypre qui est suceptible d’agir pour se prémunir de la situation. La paire EUR/USD continue de tendre au-dessus du support clé à 1.1200 alors que le dollar se valorise modestement à la hausse en amont de la déclaration du FOMC de mercredi et de la décision de politique monétaire.

popup_close
eurusd06152015

Les marchés sont en attente du FOMC

La réunion du FOMC de cette semaine marque un moment critique pour la Réserve fédérale américaine, qui cherche à sortir de l'ère de la crise monétaire accommodante et à évoluer vers une «normalisation» des taux d'intérêt. Le renforcement des chiffres de ventes de détail publiés la semaine dernière associé à une forte création d'emplois et une hausse des revenus des ménages signifie que la Réserve fédérale doit uniquement attendre l’ancrage des attentes d'inflation avant de relever le taux directeur actuellement proche de zéro. Les dernières données soulèvent le spectre d’une hausse des taux en septembre par le FOMC. Bien que les estimations fassent consensus sur le fait que cette réunion a peu de chance d’aboutir sur un réajustement des taux, l'attente d’une reprise au mois de septembre et des indices dans la déclaration pourraient donner une impulsion importante au dollar américain, qui tente de tester à nouveau des sommets de plusieurs années. Pendant ce temps, avec le dollar qui se stabilise, les prix de l'or restent sous la résistance à 1 188 USD par once troy.

popup_close
sp-jun1506152015

L’Arabie Saoudite ouvre sa Bourse

Dans un changement radical de politique, l'Arabie saoudite a ouvert sa bourse nationale aux investisseurs étrangers, offrant pour la première fois aux investisseurs étrangers au royaume la possibilité de participer aux marchés d'actions locaux. La Bourse saoudienne ou Tadawul est le plus important point de référence de la région du Golfe, ce qui signifie qu'elle aura probablement un pouvoir d’attraction majeur auprès des institutions étrangères qui recherchent une exposition régionale en dehors des plus petits centres d’affaires de la région. Cependant, il y a des restrictions à la propriété, en particulier pour les entreprises traitant en particulier de questions religieuses et pour l’ensemble des investissements étrangers qui souhaiteraient prendre part aux portefeuille boursiers, un plafonnement à 49% du total et jusqu'à 5% pour chaque investisseur individuel. Bien que ces restrictions pourraient sembler onéreuses, ceci est la première étape vers la libéralisation de l'économie financière du royaume et représente un grand pas vers l'intégration au sein des grands indices mondiaux tels que le MSCI.

popup_close
cl-sep1506152015

Le DAX dans un canal équidistant d’après l’analyse technique

Le DAX allemand continue à corriger des sommets qu’il avait enregistrés alors que le rythme des achats d'actifs dans la zone euro manque ses objectifs et que le renforcement temporaire de l’Euro impacte les exportations. En plus de ces difficultés, l'incertitude de la Grèce continue de peser sur le moral. Même si la croissance en Allemagne reste positive, les risques restent à venir alors que le pays cherche à améliorer la croissance et accroître l'emploi. Le DAX tend actuellement à la formation de canaux équidistants avec un biais baissier. L'indice a corrigé de plus de 10% par rapport aux sommets et la figure chartiste baissière démontre qu’une nouvelle baisse est probable dans les prochaines semaines surtout avec l’arrivée de la faible période estivale en terme de transactions. La meilleure stratégie pour tirer profit de cette figure est de prendre des positions sur la ligne de canal supérieur ciblant la ligne inférieure du canal. Si les prix se déplacent au-dessus de la ligne de canal supérieur cela pourrait indiquer une évasion potentielle avec des prix susceptibles d’évoluer plus haut vers les sommets précédemment établis.

popup_close
dax-sep1506152015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • Balance commerciale
  • 23.4B
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Indice Manufacturier Empire State de NY
  • 6.00
  • 3.09
  • 14:00 GMT
  • EUR
  • Discours de Mario Draghi, président de la BCE
  • 14:15 GMT
  • USD
  • Production industrielle (Mensuelle)
  • 0.30%
  • -0.30%