1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Pétrole : stocks en hausse

Analyses quotidiennes - 28/11/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Quid de l’OPEP ?

stocks-de-petrole-us


Hier, la publication des stocks hebdomadaires de pétrole et d’essence aux Etats-Unis est ressortie en forte hausse : 1.572 millions de barils contre -0.418M escomptés pour le pétrole et 5.132 millions contre 1.222M attendus pour l’essence. Néanmoins, il subsiste une déception sur ces chiffres deux semaines sur trois, depuis de nombreux mois. L’OPEP a donc eu raison de signaler qu’il y aurait encore en 2020, une demande en baisse de l'or noir. La reprise récente des cours est plus liée à l’espoir d’un accord sino-américain qu’à une reprise de la consommation. Hier, le pétrole a buté une nouvelle fois contre sa résistance, à $58.60, pour abandonner plus de 2%. L’OPEP prendra probablement la décision de réduire sa production en 2020.

Nasdaq100 (NSDQ-DEC19) : records historiques depuis fin octobre


Le Nasdaq 100 n’est plus qu’à un mois de la fin d’année avec une performance incroyable depuis le début 2019, soit à +33%. Les aléas de la guerre commerciale tout au long de l’année n’ont pas entamé la tendance haussière qui reste soutenue par les banques centrales et les rachats d’actions, comme pour tous les marchés américains d’ailleurs. De belles ventes au Black Friday dynamiseraient un peu plus les marchés, avec l’idée d’une poursuite du rallye de fin d’année et une trêve des confiseurs sereine. Seul un échec entre américains et chinois sur l’accord tant espéré de phase 1  perturberait cette fin d’année. On surveillera bien entendu le niveau d’euphorie des investisseurs qui actuellement n’est toujours pas en zone de danger. Le potentiel de hausse reste situé vers 8500/8600 points. La prochaine vague de correction ramènera certainement l’indice vers 8030 points, mais probablement pas avant 2020.

popup_close
nsdq-dec19-daily-2

Aex (AEX) : un indice peu médiatisé


L’AEX est l’indice de la bourse d’Amsterdam regroupant les 25 plus fortes capitalisations des Pays-Bas. C’est un indice assez bien équilibré, avec des valeurs banques et assurances, pétrolières, agro-alimentaires, semi-conducteurs, et foncières. L’indice ne possède néanmoins pas de valeurs du luxe comme sur le CAC40 (25% de l’indice), mais il tire son épingle du jeu avec une hausse de +22% depuis le début 2019. La croissance au 3ème trimestre est de 0.4%, soit quatre fois plus que celle de L’Allemagne. Les Pays-Bas restent bien entendu sensibles au Brexit et à l’évolution de la guerre commerciale. Techniquement, l’indice a franchi une résistance à 570 points qui bloquait la hausse depuis 2017, l’AEX arrive sur une résistance plus psychologique que technique, à 600 points, mais le potentiel de hausse reste situé à 620/650 points, peut-être pour la fin d’année. Un retour vers 570 points pourrait être l’occasion de revenir à l’achat sur l’indice (stop à 549 points, objectif 650 points).

popup_close
aex-dec19daily

Safran (SAFRAN) : belle année, mais titre un peu cher


Safran est une société industrielle et technologique française, impliquée dans les domaines de l’aéronautique, de l'espace et de la défense. C’est une valeur de l’indice CAC40 qui fait partie du top 10 des pondérations, avec 3.41%. Elle est créditée d’une très belle performance annuelle de +41%. Au 3ème trimestre, la société a confirmé ses objectifs de 2019 avec un chiffre d’affaires espéré de +15%. Les analystes qui prévoyaient en début d’année un objectif de cours à €145 avaient vu juste. Techniquement, le titre évolue dans un canal haussier parfait depuis presque 2 ans. Il arrive actuellement contre la résistance de celui-ci, vers €150. Il vaudrait mieux attendre une phase de consolidation dans une zone comprise entre 130 et €135, pour revenir à l’achat sur le titre.

popup_close
safranweekly-8

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • Jour férié
  • USD
  • Thanksgiving
  • -
  • -

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X