peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le PIB des pays développés affiche une hausse modérée

La S&P abaisse la note de la Chine

shutterstock_283169099

L’agence de notation Standard & Poors a abaissé la perspective de la note de crédit souveraine de la Chine, qui était jusqu’à date à AA-. D’après ses spécialistes, la deuxième économie mondiale pourrait avoir besoin de plus de temps que prévu pour rééquilibrer son économie, à savoir passer d’une économie industrielle une économie de services. La note de crédit de la Chine est donc susceptible de passer de stable à négative.

Le PIB français évolue de 0,30 % seulement

D’après l’INSEE, les estimations préliminaires de l'indice des prix à la consommation français (IPC) ont signé une augmentation de 0,70 % qui correspond aux estimations pour mars. En revanche, l'inflation française mesurée sur une base annuelle a chuté de 0,20 %, pour manquer les prévisions d'une baisse de 0,10 %. Les dépenses de consommation des français ont augmenté de 0,60 % pour le mois, avec les données du mois précédent révisées à la hausse pour passer de 0,60 % à 1,0 %. L’indice des prix à la production français a chuté de 0,50 % en mars, et s’est contracté de 4,10 % sur une base annualisée. Les données françaises s’avèrent très mitigées. La semaine dernière, l’indice flash de fabrication PMI français s’est montré moins vigoureux que prévu à seulement 49,6, en baisse versus février et ses 50,2, alors que l’indice PMI flash des services était quant à lui plus fort pour passer de 49,2 en février à 51,2 en mars, ce qui indique que le secteur des services est en pleine expansion. L’indice composite PMI flash s’est également avéré plus faible que prévu à 51,1 en mars, mais continue tout de même à montrer une expansion. Les rapports trimestriels sur le PIB ont également montré une hausse de 0,30 % au quatrième trimestre sur une base annualisée ; La croissance française a progressé à un rythme de 1,40 %. La Banque de France anticipe que le PIB au premier trimestre 2016 devrait croître à un rythme de 0,30 %, en baisse par rapport aux prévisions initiales de 0,40 %.

popup_close
1-eurusd-0104

Royaume-Uni : expansion de la croissance et élargissement du déficit commercial

Les données publiées par l'Office for National Statistics anglais hier ont montré que le PIB du Royaume-Uni avait progressé à un rythme de 0,60 % au cours du quatrième trimestre de 2016, bien au-delà de la croissance de 0,50 % prévue. Sur une base annualisée, le PIB du Royaume-Uni a montré une accélération de 1,90 % à 2,10 % en 2015. Cependant, les données trimestrielles de déficit courant ont montré une augmentation plus forte que prévu, alors que le déficit commercial du Royaume-Uni s’est élargi à 32,7 milliards de livres sterling, soit bien plus que les 21,2 milliards prévus et également en hausse par rapport aux 17,5 milliards de déficit au troisième trimestre de 2015, ce qui montre que la Grande-Bretagne continue à s’appuyer fortement sur les investissements étrangers dans le but de combler son écart de déficit commercial.

popup_close
2-gbpusd-0104

La croissance du Canada se renforce, 0,60 % de croissance pour le PIB en janvier

L'économie du Canada a contre toute attente battu les prévisions et fait un nouveau bond en janvier, ce qui signe le quatrième mois consécutif de hausse à un rythme de 0,60 %. Ce progrès est largement attribuable au secteur manufacturier qui enregistre ses plus gros progrès sur la décennie. Sur une base annualisée, le PIB du Canada a progressé de 1,50 %, au-dessus des attentes de 1,0 % en janvier, alors que les chiffres du mois précédent ont également été révisés à la hausse pour passer de 0,50 % à 0,60 %. Les progrès du secteur de la fabrication peuvent remercier un dollar plus faible ainsi qu’une demande croissante en provenance des États-Unis. Plus en détail, le secteur à lui seul a gagné 1,90 % au cours du mois, soit au rythme le plus rapide depuis mars 2004. Dans un rapport distinct publié par Statistique Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne du pays a augmenté de 0,40 % en janvier versus janvier 2015, mais est restée à 0,70 % d’un mois sur l’autre.

popup_close
3-usdcad-0104

États-Unis : L’emploi non agricole se porte bien au mois de mars

Le rapport sur l’emploi au mois de mars sera publié plus tard dans la journée à 12h30 GMT, et devrait montrer que l'économie américaine a créé 206k emplois au cours du mois de mars, soit beaucoup moins qu’au mois de février (242k). Le taux de chômage américain devrait quant à lui rester inchangé à 4,90 % et ce pour un troisième mois d'affilée. L'accent sera bien sûr porté sur les salaires horaires moyens. Les prévisions parlent d’une augmentation de 0,20 % en mars suite à la baisse de 0,10 % en février. Sur une base annualisée, le salaire horaire moyen devrait s’enregistrer à 2,20 %, inchangé par rapport au mois de février. Après la publication du rapport NFP, le rapport américain ISM PMI manufacturier sera publié avec des prévisions qui tablent sur un changement radical de l'indice qui devrait repasser au-dessus du niveau 50 et ainsi afficher plus clairement l'expansion du le secteur manufacturier. Le constat définitif se fera au lendemain de la parution du PIB, qui devrait malgré tout montrer un taux positif.

popup_close
4-xauusd-0104

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:30 GMT
  • GBP
  • Indice PMI manufacturier
  • 51.41
  • -51.8i>
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Taux de chômage
  • 4.9%
  • 0.49%
  • 12:30 GMT
  • USD
  • Évolutions de l’emploi non agricole
  • 0.20%
  • -0.20%
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Indice PMI ISM manufacturier
  • 50.8
  • 49.5