Politique d’assouplissement en Nouvelle-Zélande

La Banque centrale de Nouvelle-Zélande réduit les taux de base de 25 points pour atteindre les objectifs d'inflation

new-zealand-bank

L’assouplissement monétaire continue d'être le principal outil de la politique des banques centrales à travers le monde avec la Nouvelle-Zélande comme dernière économie développée à entrer dans la mêlée. La RBNZ a fini par réduire les taux en réponse à l’affaiblissement de la croissance des principaux partenaires commerciaux comme la Chine et l'Australie alors que le pays est confronté a l’obscurcissement de ses perspectives économiques en raison des faibles prix des produits laitiers et des coûts accrus de l'énergie.

Coupe surprise des taux en Nouvelle-Zélande

La Banque centrale de Nouvelle-Zélande a pris les marchés par surprise la nuit dernière après la réduction de son taux d'intérêt de référence, passant ainsi de 3,50% à 3,25%. Ceci marque la première baisse des taux depuis 2011, lorsque la Banque centrale les avait réduit de 3,00% à 2,50% avant la reprise en 2014. Toutefois, dans la déclaration subséquente, Graeme Wheeler, le Gouverneur de la RBNZ, a cité la faiblesse des prix des produits laitiers et la hausse des prix du carburant comme raison justifiant ce dernier changement de politique. Compte tenu de ces facteurs, associés à la croissance ralentie de l’Australie et de la Chine, la RBNZ pense que de nouvelles baisses de taux d'intérêt pourraient également se révéler appropriées au regard de l’évolution de la situation et de la réponse de l'inflation à cette dernière modification de la politique monétaire. Pour le Sud, le chômage australien a réussi à afficher des gains surprenants dans la nuit, passant à 6,00% par rapport à 6,10% pour la période précédente. La paire AUD/NZD a grimpé, augmentant de plus de 300 pips dans les douze dernières heures.

popup_close
audnzd06112015

Gains de la production industrielle chinoise

Une lecture nocturne de la production industrielle Chinoise a révélé un renforcement de celle-ci supérieur à ce qui était attendu passant à 6,10% sur l’année par rapport aux 6,00% prévus et aux 5,90% réalisés en dernière lecture. Les ventes au détail ont également modestement progressé, dans la lignée des estimations du consensus tandis que les immobilisations ont chuté à 11,40% de croissance par rapport à 12,00% précédemment. Mais plus important que les données économiques, il y a eu des révélations sur l’intention des planificateurs centraux de doubler la taille de la conversion de la dette avec les gouvernements régionaux lourdement endettés. L'idée est d'aider ces régions à se désendetter et à se refinancer afin qu'elles puissent à nouveau emprunter durablement avec des rendements de dette de plus de 7%, soit près de 300 points au-dessus des niveaux d'emprunt actuels. Toutefois, comme le rappelle l’histoire, les municipalités locales sont susceptibles de retourner aux mêmes stratégies d'emprunt de trésorerie hors bilan dans le secteur bancaire parallèle. Si cela reste incontrôlé il risque d’y avoir une intensification du ralentissement de l’économie chinoise.

popup_close
usdcnh06112015

Amplification de la production de pétrole brut

Hier, le rapport de statistiques du Département de l’Energie a montré que la production de pétrole brut aux États-Unis a continué de croître, atteignant un record de 9,61 millions de barils par jour. Tandis que les stocks se sont effondrés à leur plus bas des 11 derniers mois, passant à 6,81 millions de barils, la réaction instinctive des prix était à la baisse avant de rebondir à la hausse en fin de séance hier. Néanmoins, les risques demeurent extrêmement orientés à la baisse avec une certaine prédiction que l'OPEP continuera à augmenter la production afin de punir les producteurs de gaz de schiste et de protéger la part de marché qui a été généralement érodée par la flambée de la production américaine. Même si les producteurs ont soulevé des capitaux considérables durant le premier trimestre alors les prix ont chuté, courant à leur perte, ils auraient acheté trop tôt puisque les Saoudiens pompent à un rythme record, atteignant 10,33 millions de barils par jour en mai. Les prix du Brent ont cassé à la baisse la ligne inférieure du canal, ouvrant peut-être la voie à une reprise.

popup_close
brnt-jul1506112015

La paire AUD/CHF forme un canal équidistant dans l’analyse technique

En dépit de la Banque centrale d’Australie augmentant les dispositions accommodantes de la politique monétaire, le dollar australien continue de bénéficier de taux d'intérêt plus élevés et de l'amélioration des fondamentaux économiques. Même si la bulle immobilière n’est toujours pas contenue, par rapport aux taux d'intérêt négatifs vécus en Suisse, les perspectives pour l'économie australienne sont sensiblement plus solides du point de vue de la croissance. La paire AUD/CHF est actuellement dans une tendance haussière dans un canal équidistant présentant un biais haussier alors que le dollar australien profite de la confiance liée à la reprise. Les positions sont idéalement prises près de la ligne inférieure du canal et ciblent la ligne de canal supérieur comme sortie. Toutefois, s’il y avait une nouvelle série d’aversion au risque sur les marchés mondiaux, les cours de l’AUD/CHF pourraient glisser en dessous de la ligne inférieure du canal, indiquant une cassure potentielle.

popup_close
audchf06112015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail de base (Mensuelles)
  • 0.70%
  • 0.10%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail (Mensuelles)
  • 0.20%
  • -0.70%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Inscriptions au chômage
  • 277K
  • 276K
  • 16:15 GMT
  • CAD
  • Discours de Poloz, Gouverneur de la Banque du Canada
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.