1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Quand la reprise économique aura-t-elle lieu ?

Analyses quotidiennes - 18/05/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le futur vaccin comme catalyseur

2020-2021


Hier, lors d’une interview à la chaîne américaine CBS, Jerome Powell, le président de la Réserve Fédérale des États-Unis, a estimé que la reprise économique américaine prendra du temps, probablement jusqu’à la fin 2021. Il suppose que l’activité économique se redressera progressivement au second semestre, s’il n’y a pas de seconde vague épidémique. Mais selon lui pour que l’économie retrouve son rythme de croisière et que les consommateurs reprennent totalement confiance, il faudra probablement attendre la mise au point et l’arrivée d’un vaccin contre le Covid-19. Cette nuit, le PIB trimestriel japonais s’est avéré moins mauvais que prévu à -0.9%, au lieu des -1.2% attendus. Cela explique en partie le redressement des marchés d’actions en ce début de semaine.

CAC 40 (CAC-MAY20) : entre Bull trap et Bear trap ?


Un Bull trap sur les marchés financiers est un piège tendu aux intervenants. Le meilleur exemple est celui des 29 et 30 avril dernier. En effet, après plusieurs semaines de blocage sous 4580 points, le CAC 40 est passé au-dessus de ce niveau, laissant penser à un beau signal attirant ainsi les acheteurs. Mais cette hausse a été très brève. Le marché est très vite repassé en dessous des 4580 points et n’a pas été capable de remonter au-dessus depuis une vingtaine de jours. Assiste-t-on depuis la fin de semaine dernière au phénomène opposé : le Bear trap ? L’indice parisien est passé en dessous d’une forte zone de support à 4350/4300 points, après une chute rapide sur 4200 points. L’indice cherche actuellement à réintégrer son ancienne zone de support pour tenter de piéger les vendeurs sur le CAC 40. Le doute sur l’évolution de la crise sanitaire et économique est propice à ces situations piégeuses.

popup_close
cac-may20-h1-5

EURUSD (EURUSD) : peu de variations


L’Eurodollar évolue dans une zone de plus en plus étroite. Pour que la parité soit un peu plus agitée, il faudrait une forte rechute des marchés avec le même phénomène constaté en mars dernier, c’est-à-dire un dollar qui reprend un caractère de valeur refuge. Cela entrainerait une baisse vers ses point bas annuels à 1.0640, voire même 1.05. Ou alors une BCE de nouveau très accommodante avec une nouvelle série de mesures. Cela exercerait également une pression baissière. Jerome Powell ayant fermé la porte pour le moment à une baisse des taux d’intérêt en territoire négatif, une probabilité haussière forte de la parité semble être exclu à court terme (au-dessus de 1.10). Une poursuite de l’évolution horizontale, entre 1.0760 et 1.10, reste à privilégier avec une plus grande probabilité baissière à plus longue échéance. Passer en dessous de 1.0760 déclencherait un premier signal de vente. Pour écarter une rechute rapide, il faudra passer au-dessus de 1.0880.

popup_close
eurusdh4-41

TOTAL (TOTAL) : un peu à contre-courant du marché pétrolier


Les cours du pétrole ont connu énormément de volatilité le mois dernier. Les cours du Brent de la mer du Nord évoluant entre 20$ et 34$. Le cours de la compagnie pétrolière française a été moins agité et davantage soumis au climat global sur les marchés d’actions. Il faut dire que Total a déjà connu une très forte volatilité entre fin janvier et fin mars. Le titre a d’abord été divisé par plus de deux puis a repris plus de 70%, depuis le point bas à 21.3€. La valeur est ensuite rentrée dans une phase de stabilisation entre 30 et 35€. Le cabinet d’analystes de Berenberg voit désormais se dessiner un cours à 40€ contre 35€ auparavant. Avec la reprise progressive de l’activité, le pétrole devrait se stabiliser, voire progresser, et exercer de nouveau un effet favorable sur le titre. On peut acheter entre 30 et 32€ pour viser 35€, puis 40€, avec un stop de protection à 27.5€.

popup_close
totalweekly-10

Upcoming Events

  • Heure
  • Monnaie
  • Évènement
  • Prévision
  • Précédent

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X