Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Quid de l’après Midterms

Analyses quotidiennes - 07/11/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Les statistiques en renfort

midterms-vote


Quels que soient les résultats des midterms, de nombreux analystes estiment que les actions américaines progressent généralement après les midterms, arguant que les investisseurs ont tendance à intégrer les risques politiques avant les élections. Nous verrons si c’est une nouvelle fois le cas dans la dernière ligne droite qui mène à la fin de l’année. Le rebond plutôt convaincant engagé la semaine dernière reste cependant juste une première pierre à l’édifice. Il faudra également que les discussions entre les Etats-Unis et la Chine trouvent une issue favorable avant le 1er décembre, afin que les investisseurs entament ou prolongent un rallye de fin d’année. A suivre…

Cac40 (CAC-DEC18) : dans les starting-blocks pour…


Le CAC40 n’a pas connu hier de grandes variations toujours dans l’attente des résultats des midterms aux Etats-Unis. Nous savons que les investisseurs et les gérants de fonds sont très actifs dans une zone comprise entre 4800 et 4900 points (l’épine dorsale de la tendance haussière de moyen/long terme de l’indice parisien). Ils sont dans les starting-blocks pour acheter de nouveau dans cette zone en cas de rechute, suite à des élections peu favorables à Donald Trump. Ils accentueront leurs achats déjà réalisés en partie il y a quelques jours vers 4880 points, uniquement sur débordement de 5230 points. Cela voudrait dire qu’il y a réintégration du canal horizontal estival avec une chance, en la faveur d’un rallye de fin d’année, de se rapprocher des 5500 points. Le scénario noir qui s’enclencherait en cas de rupture de 4800/4900 points semble potentiellement différé de quelques semaines, voire de quelques mois.

popup_close
cac-dec18-m15-31

EUR/GBP (EURGBP) : Brexit or not Brexit, that is the question...


Le référendum sur le Brexit je vous le rappelle a eu lieu le 23 juin 2016. Cela fait presque deux ans et demi, et il n’y a toujours pas d’accord sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Filtre l’idée qu’un accord est proche et qu’il n’y a plus que quelques questions techniques mais cela fait plus de trois mois que l’on nous dit cela. N’y aurait-il pas des désaccords plus profonds ? Quand on regarde la parité EUR/GBP, on se rend compte que depuis le Brexit elle a plutôt bien progressé, faisant perdre du pouvoir d’achat aux expatriés mais favorisant les entreprises britanniques exportatrices (l’indice Footsie s’est plutôt bien comporté après le Brexit). La rechute de l’EUR/GBP depuis cet été de 0.9000 à 0.8725 témoigne des difficultés des négociations. On surveillera le niveau 0.8625 car passer en dessous serait très suspect, on pourrait alors mettre en doute une issue très rapide du Brexit et parier sur un repli plus important de cette parité.

popup_close
eurgbp-monthly

Bouygues (BOUYGUES) : construction fragile


Bouygues fait clairement partie des mal-aimés de l’indice CAC40 cette année avec une baisse de plus de 25% (cinq fois moins bien que le CAC40). Certes la pondération dans l’indice n’est que de 0.79% et son impact est faible sur la baisse du CAC40 jusqu’ici. Le groupe de construction et de médias n’a pas annoncé de profit warning, les résultats pour les 9 premiers mois de l’année sont attendus le 15 novembre prochain. Mais la sanction reste rude même si fondamentalement elle n’est pas franchement justifiée, on peut mettre cela encore sur les conditions générales des marchés, la guerre commerciale sino-américaine et le désamour des investisseurs préférant le luxe ou les valeurs de haute technologie. Graphiquement, on n’arrive pas pour le moment à trouver quelques motifs de satisfaction. La rupture de la zone 35/€37 n’est pas bon signe. Il existe encore un potentiel de baisse vers 26/€30 et la zone 35/€37 sera très difficile à reconquérir. Est-ce que les mal aimés de cette année seront les stars de demain ? Je crois que posséder Bouygues en portefeuille en cas baisse vers 26/€30 serait très opportun. Titre à surveiller !

popup_close
byguesweekly-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 16:00 GMT
  • CAD
  • PMI Ivey (oct)
  • 50.9*
  • 50.4
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • 2.433M
  • 3.217M

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X