33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Rebond des actifs à risque

Analyses quotidiennes - 07/11/2016

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Le  FBI envoie les actifs refuges à la baisse

shutterstock_388722505


Les valeurs anti-risques ont chuté significativement à la réouverture des marché aujourd’hui, après que le FBI ait fait une croix sur la poursuite des accusations criminelles à l’encontre de l’ancien Secrétaire d’Etat, Hillary Clinton. Les actifs à risque ont réagi par des hausses immédiatement après l’annonce, avec les CFD sur le S&P 500, déjà en hausse de plus de 1% et qui a retrouvé le niveau de 2100, après une courte intermittence négative à l’un des pires taux de ces huit dernières années.

Hillary Clinton : fin de l’enquête du FBI


Un des dossiers les plus sensibles de la campagne électorale est désormais clos. Le Federal Bureau of Investigation a déterminé qu’il ne sera retiendra pas charges à l’encontre de Hillary Clinton et laisse tomber les chefs d’accusations concernant la négligence envers le maniement des informations classifiées confidentielles. La réouverture hebdomadaire a réagi par un signe de soulagement. Le marché des actions a rebondi sérieusement et le peso mexicain a réussi à regagner le terrain perdu la semaine précédente. Alors que la plupart des sondages indiquent que la course reste encore exceptionnellement serrée, les marchés demeurent nerveux et font preuve d’une certaine volatilité, supérieure à la normale. Cette anormalité devrait se maintenir au moins jusqu'à ce que les résultats du vote soient publiés mardi soir et mercredi matin. Tandis que Clinton est ouvertement considérée comme la candidate de l’établishment, un  maintien du statu quo est susceptible de profiter aux marchés des actions, alors qu’une victoire de Trump peut leur porter gravement atteinte, vu que l’or et le dollar devraient bénéficier de la politique budgétaire plus prudente de Clinton.

popup_close
1-usdmxndaily11072016

USA : baisse du taux de chômage


Les données officielles du Bureau of Labor Statistics parues sur la masse salariale non agricole (NFP) vendredi ont montré que les 161 000 emplois ont été créés au cours du mois d’octobre, ce qui représente la pire lecture de ces 5 derniers mois.  Une évolution positive à noter, les résultats de création d’emplois de septembre ramenés à plus de 191 000, marquant une nette amélioration. Toutefois, les licenciements au sein du secteur manufacturier ont continué à s’aggraver, alors que les seuls gains étaient surtout liés au secteur de la santé. Néanmoins, selon plusieurs membres bellicistes de la Fed, les fondamentaux restent solides, ce qui renforce la possibilité d’une hausse des taux, avant  fin 2016. Bien que le dollar américain ait chuté après les données,  il a depuis rebondi au cours de la réouverture hebdomadaire.

popup_close
2-eurusddaily11072016

Banque du Japon : cible inflationniste difficile à atteindre


Alors que les données dans la semaine à venir devraient être relativement limitées, avec les élections américaines étant le sujet prédominant, le compte-rendu de la réunion de septembre des fonctionnaires de la Banque du Japon a montré la lutte à continuer pour  atteindre l’objectif de l’inflation. Bien que la Banque centrale ait été à l’aise avec l'augmentation de l’activité économique, ils ont estimé que l’assouplissement quantitatif  n’avait pas l’impact souhaité sur l’économie. Ceci explique leur changement d’orientation  des achats d’actifs au ciblage des taux d’intérêt. Les résultats montrent que les
rendements en obligations ont jusqu'à présent été inefficaces pour un retour à l’inflation,  qui reste une préoccupation majeure parmi les décideurs qui croyaient que cela prendrait plus de temps pour anticiper l’inflation à terme, en repoussant les attentes d’atteindre la  cible de 2% à mars 2019.  En attendant, la capacité de la Banque centrale pour ajouter à la base monétaire a poussé le yen à la baisse, avec l'USD/JPY qui est brièvement montée au-dessus de 104,50.

popup_close
3-usdjpydaily11072016

Les actifs refuges perdent leur attrait


Dans tous les domaines, les actifs d’aversion au risque reculent après la réouverture hebdomadaire, comme une position de certitude de l’élection américaine qui voit les  actifs  à risque s'inverser après une semaine de pertes. Le dollar américain gagne du terrain, après que les chiffres de paie non agricole soient communiqués vendredi. Le vrai feu d’artifice vient des métaux précieux. Par ailleurs, la résurgence du dollar est à l’origine  des monnaies telles que le franc suisse, pour faire culbuter ainsi même si la probabilité  d’action de décembre sur les taux d’intérêt est passé par dessus 70% la semaine dernière à 66,80% seulement selon le marché à terme. Le prix de l'argent suit le prix de l’or à la baisse, et reste sur une tendance baissière, alors qu'ils atteignent tous deux le support clé.

popup_close
4-xauusddaily11072016

Upcoming Events

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X