33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Résultats T4 des banques US

Analyses quotidiennes - 15/01/2020

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Deux banques sur trois rassurent

resultats-banques-us-2


Le lancement des publications pour le compte du 4ème trimestre 2019 a commencé hier, avec trois banques américaines : JP Morgan a annoncé un bénéfice record, Citigroup a fait mieux que prévu avec ses cartes et ses activités de trading, par contre, Wells Fargo a vu son bénéfice net baisser de 55%. Les publications se poursuivront aujourd’hui avec au programme Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley, Sun Trust ou encore Black Rock. On surveillera attentivement la signature de l’accord sino-américain à Washington cet après-midi, et surtout le contenu de celui-ci, qui sera entièrement dévoilé une fois ratifié. La réaction des investisseurs devrait créer de la volatilité sur les marchés.

S&P500 (SP-MAR20) : 3300 points, un point d’arrêt potentiel ?


Le S&P500 reste en lévitation quasi continu depuis fin septembre 2019. Le pourcentage d’investisseurs haussiers est maintenant clairement en zone de dangerosité, à plus de 81%. Les moteurs haussiers du S&P500 ont donc tourné à plein régime ces derniers mois (Fed accommodante, rachats d’actions, accord sino-américain). Même si les analystes s’attendent à une baisse des bénéfices des sociétés de 1.6% au T4, par rapport à 2018, aucune inquiétude ne semble les perturber. La guerre commerciale a souvent créé les dents de scie de la tendance haussière de l’indice américain. Une déception aujourd’hui sur la teneur de l’accord qui pourrait marquer un point d’inflexion sur le S&P500 et les autres indices, avec l’idée d’une correction dans une zone comprise entre 3050 et 3150 points. A la hausse, le niveau psychologique à 3300 points sera-t-il suffisamment solide pour que s’engage une phase de correction qui serait tout à fait légitime ?

popup_close
sp-mar20-daily

Dax (DAX-MAR20) : refuse le débordement du point haut historique


Il y a un an de cela, les conditions de marchés et les piètres performances économiques de l’Allemagne ne permettaient pas d’anticiper une hausse de plus 25% de l’indice. Ce qui a changé la donne, c’est la perception des investisseurs sur ces deux événements :

-Le revirement de situation de la FED et de la BCE qui allaient s’engager de nouveau dans des politiques qui allaient ouvrir les vannes des liquidités

-L’amélioration en fin d’année des relations entre Washington et Pékin qui devraient certainement faciliter à nouveau les exportations allemandes vers la Chine.

L’indice allemand s’est rapproché petit à petit de son sommet historique, mais sans pourvoir encore le déborder. Faut-il y voir un signe d’essoufflement haussier ? Certainement, car après une telle hausse le besoin de souffler devrait se faire sentir. Surtout que la période 15 janvier-fin février est souvent délicate pour des marchés qui ont énormément performé. Acheter l’indice sur les niveaux actuels semble dangereux, par contre en cas de retour vers 12600/12700 points, cela restera possible.

popup_close
dax-mar20-weekly-2

JP Morgan (JPM) : bénéfice record


JP Morgan reste la plus grosse banque cotée au monde, avec presque $440 milliards de capitalisation boursière. Hier, elle a annoncé une hausse de 20% de son bénéfice au T4, avec plus de $8.5 milliards engrangés. En 2019, la banque avait battu son record historique de bénéfices, avec $36.4 milliards. La solidité de la consommation aux Etats-Unis explique en partie cette performance, elle a notamment préservé la banque du ralentissement mondial et du climat d’incertitude lié au commerce sino-américain. Hier, le titre est resté en progression modeste à Wall-Street et n’a pas été capable de battre son record historique, vers $141. La valeur semble un peu chère sur les niveaux actuels. Une phase de correction pourrait la ramener dans une zone comprise entre 122 et $128. Il conviendrait d’attendre un retour dans cette zone pour s’intéresser à l’achat.

popup_close
jpmweekly-2

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • IPC (annuel) (déc)
  • 1.5%
  • 1.5%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Prix à la production (mensuel) (déc)
  • 0.2%
  • 0.0%
  • 16:30 GMT
  • USD
  • Stock de pétrole brut
  • -0.474M
  • 1.164M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X