Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Soulagement à court terme sur la dette italienne

Analyses quotidiennes - 23/10/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Merci Moody’s

italie-cotation


Après avoir fini la semaine à plus de 3.7%, le taux italien à 10 ans a ouvert la semaine en nette détente à 3.32%. A l’origine de cette détente, on retrouve une décision de Moody’s plus favorable que prévue pour la notation de la dette italienne. L’agence de notation a dégradé la note de la dette de l’Italie de "BAA2" à "BAA3", le premier niveau de la catégorie « Investment grade ». Beaucoup d’observateurs s’attendaient à une dégradation de deux crans. La perspective associée à cette note est « stable », cela signifie qu’une nouvelle dégradation à court terme est peu probable. En résumé la dégradation de l'Italie par Moody's est donc moins forte que prévu.

Cac40 (CAC-DEC18) : le soulagement sur la dette italienne n’a pas suffi


Le CAC40 a profité à l’ouverture du rebond de la bourse chinoise de +4% lundi matin mais aussi de la détente des taux Italiens, suite à la dégradation de la note italienne moins forte que prévu par l’agence Moody’s. Mais « chasser le naturel, il revient au galop » car après avoir ouvert à 5115 points l’indice CAC40 a passé sa journée à baisser régulièrement, pour revenir tester sa zone de point bas de ces dix derniers jours, soit vers 5040 points. Le taux italien s’est remis à progresser pour finir lundi vers 3.56% et le Dow-Jones s’est délité en fin d’après-midi, faisant perdre le moral du matin aux investisseurs. Attention encore et toujours à la rupture de 5040 points, une baisse assez rapide vers 4930 points pourrait avoir lieu, même si le support plus psychologique que technique des 5000 points devrait résister un peu.

popup_close
cac-dec18-m15-20

USD/JPY (USDJPY) : la correction avait été annoncée


L’USD/JPY a bien atteint l’objectif de hausse estimée à la fin de l’été, soit vers 114, aidé en cela par la Banque Centrale du Japon qui augmente sa masse monétaire pour affaiblir le yen et rendre plus compétitive ses valeurs exportatrices japonaises. Début octobre,  je vous disais qu’après avoir atteint 114, il existait une forte probabilité de correction vers 112. Après avoir atteint 111.65, l’USD/JPY est en train de rebondir et vient de trouver une petite résistance à 112.85. Il faudrait que l’USD/JPY repasse en dessous de 111.6, pour vraiment casser la dynamique haussière acquise cet été. Stratégiquement, on peut envisager un retour à l’achat sur l’USD/JPY dans une zone un peu large comprise entre 112.45 et 112.20. L’objectif de hausse est situé à 112.82 puis 113.41. Viser un retour au-dessus de 114 semble pour le moment un peu trop ambitieux.

popup_close
usdjpy-h4-6

Air Liquide (AIR LIQUIDE) : valeur défensive par excellence


Air liquide est un groupe industriel français d'envergure internationale, spécialiste de gaz industriel. La valeur fait partie du CAC40 (3% de la pondération de l’indice parisien). C’est une valeur défensive par excellence on le voit clairement cette année : le CAC40 affiche une baisse de presque 5% contre une performance de +1%. Air liquide évolue depuis 2010 dans une zone horizontale comprise entre 90 et €122 qui s’est rétrécie depuis fin 2016, entre 115 et €97. Stratégiquement. il faut se laisser guider par ces zones parfaitement bien définies. Il conviendra d’acheter au plus près de €97 avec l’idée d’attendre un retour vers 105/€115, pour prendre des profits. Un pic baissier vers €89 serait une opportunité supplémentaire d’acheter à très bon compte. Votre stop de protection sera placé à €85. Il vaut mieux éviter de vendre à découvert les titres défensifs mais préférer ceux plus volatiles que le CAC40.

popup_close
airweekly

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X