1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Trump surprend les marchés

Analyses quotidiennes - 07/05/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

De l’huile sur le feu

leffet-trump


La semaine dernière, Donald Trump promettait un accord sous 15 jours dans le dossier commercial chinois. Ce week-end suite à un tweet, le Président américain fait volte-face en annonçant une taxation dès vendredi de 10% à 25% sur $200 milliards de produits chinois. La raison : les discussions n’avancent pas assez vite. Une belle façon de mettre la pression sur la Chine. Quelle va-être sa réaction ? Les Etats-Unis ont-ils les moyens de se passer d’un accord ? Certainement non et Donald Trump joue sur cela. Tout ceci déstabilise les marchés qui baignaient depuis de nombreuses semaines dans l’euphorie. La volatilité sur les marchés via le VIX est en train de remonter, une zone de turbulence pourrait s’ouvrir… Attention !

Johannesburg (JSE-JUN19) : un trend haussier décennal


L’indice de la bourse de Johannesburg (JSE) est très peu connu du grand public. Investir dans l’économie sud-africaine mais aussi dans certains pays africains comme le Ghana, La Namibie, le Zimbabwe ou encore la Zambie, est considéré comme plutôt exotique vu d’Europe.  Néanmoins, les chiffres sont excellents, la bourse monte assez progressivement depuis la crise de 2008, avec une performance de plus de 300% en 11 ans. Même si l’économie sud-africaine semble à bout de souffle selon les observateurs, elle est sortie de la récession en décembre dernier. Les valeurs cotées semblent très bien absorber les chocs internationaux, avec une plus faible volatilité pour un rendement des plus intéressants au final. Graphiquement, l’indice est presque au plus haut. On attendra une baisse dans une zone comprise entre 46000 points et 48000 points, pour en faire un outil de diversification pour votre portefeuille.

popup_close
jse-jun19monthly

Vodafone (VOD) : la descente en enfer est-elle stoppée ?


Vodafone est un groupe de télécommunication britannique, présent dans le tiercé de tête mondial en termes d’abonnés. La société publiera ses résultats trimestriels le 14 mai prochain. Fin 2018, le groupe a vu une baisse de sa croissance organique en raison de la faiblesse des marchés en Espagne, en Italie et en Afrique du Sud. Techniquement, le titre se délite depuis janvier 2018 passant de 239 à £130. La valeur n’a même pas profité de la reprise des marchés et affiche un passif de presque -10% depuis le début de l’année. On dit souvent qu’il ne faut pas rattraper un couteau qui tombe, et malheureusement le titre continue de tomber. On observera dans les prochaines semaines la mise en place ou non d’une structure en fond vers £130, pour potentiellement faire un petit achat spéculatif sur le titre qui finira certainement par réaliser une puissante correction technique à un moment ou à un autre, vers 160/£180.

popup_close
vodweekly

Berkshire Hathaway (BERKB) : attendre une correction


Berkshire Hathaway est une société d’investissement dirigée par le charismatique Warren Buffet qui détient 36.6% des parts. Warren Buffet ne se verse que $100.000 de salaire par an, ce qui en fait une personnalité très atypique dans la gestion de plus de 200 milliards d’actifs. On y compte également au directoire, Bill Gates (Microsoft). Il a récemment occupé les premiers titres des journaux en montant au capital d’Amazon. Il s’est toujours jusqu’à présent tenu à l’écart des valeurs liées à l’internet. Graphiquement, depuis presque deux ans le titre évolue dans un canal horizontal compris entre 185 et $224. Il fait une pause après un fort rallye entre 2011 et 2017 qui a vu le cours passé de 65 à $224. Stratégiquement, on s’intéressera au titre sur repli dans une zone comprise entre 185 et $195 avec un stop de protection à $178 et un objectif vers $220.

popup_close
berkbweekly

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Rapport JOLTS – Nouvelles offres d’emplois
  • 7.350M
  • 7.087M
  • 16:00 GMT
  • CAD
  • Indice PMI Ivey
  • 51.1M
  • 54.3M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

71.9% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X