Turquie : Le putsch avorté en inquiète les marchés

La livre turque s’envole après le coup d’état raté de vendredi

shutterstock_167767370


Le président turc Erdogan a rétabli le contrôle de son administration suite à une tentative de coup d'État avortée qui a débuté vendredi à Istanbul, juste avant la clôture de la session boursière. Bien que tous les détails de cet évènement n’aient pas encore été divulgués, l’histoire nous apprend que l’armée turque a un long passif quant à l’intervention dans la politique du pays afin de protéger la démocratie. Sans surprise, la livre turque s’est effondrée vendredi, pour ensuite récupérer difficilement par rapport au dollar américain.

Le gouvernement turc reprend le pouvoir après le coup d’état


Vendredi, les marchés financiers ont été assommés par l’annonce d’une tentative de l'armée turque pour éliminer le président Erdogan. Alors que presque tous les membres du parlement étaient défavorables à ce coup d’état, Istanbul a été momentanément coupée du monde lorsque que le groupe rebelle a essayé de renverser le président pour prendre contrôle du gouvernement. Cependant, la rapidité avec laquelle les forces gouvernementales ont réussi à déjouer ce putsch soulève bien des questions, et certains se demandent même si l'événement n’a pas été mis en scène afin de consolider l'emprise d'Erdogan. En tout cas, ce putsch ne va pas arranger la situation économique du pays, en particulier pour le secteur du tourisme déjà fragilisé par les attaques terroristes à répétition. Si la Turquie affiche un des taux de croissances les plus élevés au monde, le chômage élevé et l'inflation continuent de peser sur les perspectives futures. La livre turque s’est renforcée lors de la réouverture hebdomadaire, avec la paire USD/TRY en baisse à 3,0110 versus 2,9374 lors de la clôture de vendredi.

popup_close
usdtry07182016

Nouvelle-Zélande : l’inflation manque les attentes mais se stabilise


Bien que le dernier chiffre global de l’inflation néo-zélandaise ait manqué les attentes qui tablaient sur 0,50 % de croissance annualisée, le chiffre de 0,40 % est en ligne avec les résultats du trimestre précédent, après que la croissance ait plongé au plus bas au cours au cours du quatrième trimestre de 2015. Cette stabilisation de l’inflation est attribuable aux coûts du logement en hausse à 3,30 % sur la période, eux-mêmes tirés vers le haut par les prix de la construction et de location. À en croire Statistics New Zealand, le principal frein à l’inflation n’est autre que le secteur des transports, sous pression en raison de la baisse des prix de l'essence ainsi que des tarifs aériens. Toutefois, sur une base mensuelle le rebond des prix du pétrole a fait pression à la hausse sur ces chiffres, avec des prix de l'essence en hausse de 5,30 % pour le mois d'avril. Le dollar néo-zélandais est resté en retrait depuis cette annonce, et la paire NZD/USD a brièvement chuté en dessous de 0,7100 avant de terminer à la hausse.

popup_close
nzdusd07182016

Le marché de l’immobilier ralentit soudainement en Chine


Les indicateurs économiques récents peignent des perspectives mitigées pour l’économie chinoise, avec un commerce chancelant sous fond de chiffres du PIB stables. En dépit des préoccupations au sujet de la croissance future et de la spéculation quant à un nouveau cycle de relance mis en place par le gouvernement, les dernières données du logement sont susceptibles de remettre en cause toute mesure budgétaire ou monétaire à court terme. Selon le Bureau National des Statistiques de Chine, les prix des logements neufs ont bondi de 7,30 % sur un an au mois de juin, ce qui met en évidence l'impact des politiques monétaires accommodantes, alors que les prix sont en hausse à leur rythme le plus rapide depuis mars 2014 après des mois de 9 consécutifs de gains. Mais même si les prix augmentent à une vitesse fulgurante, le ralentissement des investissements fait craindre la fin du boom du secteur de la construction. La paire USD/CNH est restée proche des niveaux de clôture de la semaine précédente, autour de 6,7070.

popup_close
usdcnh07182016

Le cours de l’or recule face à l’instabilité internationale


Après avoir signé une ascension considérable le week-end dernier suite aux évènements en Turquie, les prix de l'or ont à nouveau reculé face au sentiment de risque élevé à travers le monde. Les actions futures continuent leur progression à la hausse depuis la réouverture, et les prix de l'or sont de retour en-dessous de 1130,00 $ par once après avoir rebondi légèrement versus les pertes de session précédentes. L'argent, qui a été l’un des métaux précieux les plus performants en 2016, est de son côté en baisse de -0,61 % sur la séance, tombé juste au-dessus du niveau psychologique des 20,000 $ par once. Bien que l'on attende peu nouvelles économiques lors de la session et que les marchés financiers japonais soient fermés pour Ocean Day, les prix sont toutefois susceptibles d’être sous pression en raison de l'absence de catalyseurs conduisant à une dynamique de hausse.

popup_close
xauusd07182016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • Achats de titres étrangers
  • 1539 M
  • 1552 M
  • 21:00 GMT
  • USD
  • Transactions de long terme TIC (mai)
  • 316 M
  • -796 M