1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Un lundi sans relief

Analyses quotidiennes - 26/03/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Des investisseurs prudents

marches-ralentis


On aurait pu s’attendre à un début de semaine plus terne avec la bourse du Japon et de Shanghai en baisse respective de -3% et -2% lundi matin. Mais finalement le statu quo a été de mise avec des marchés européens et américains quasiment étales en clôture lundi soir. Les investisseurs restent groggy par les mauvais chiffres PMI manufacturiers de fin de semaine dernière, si bien que certains observateurs estiment que la FED pourrait être encore plus « dovish » fin 2019 ou début 2020 en pariant maintenant sur une baisse des taux d’intérêt. La saison des résultats qui s’ouvre dans moins de trois semaines devrait donner une tendance plus précise sur le ralentissement mondial qui était occulté depuis trois mois par les investisseurs.

Dax (DAX- JUN19) : la zone 11700/11800 points compliquée à déborder


Le DAX a fait bonne figure depuis fin décembre 2018 en reprenant une bonne partie du terrain perdu l’année dernière. La reprise est même probablement un peu trop optimiste avec la révision régulière à la baisse de la croissance allemande, et les différentes incertitudes qui pèsent sur la croissance chinoise. Il ne faut pas non plus négliger l’idée d’une nouvelle guerre commerciale avec les Etats-Unis. L’indice est revenu contre une grosse zone de résistance comprise entre 10700 et 10800 points. L’échec contre celle-ci sous la houlette d’un mauvais indice PMI manufacturier en fin de semaine dernière annonce probablement une rechute vers des niveaux inférieurs (10900/11000 points). Toute reprise technique dans une zone comprise entre 10500 et 10700 points pourra être mise à profit pour vendre l’indice avec un stop à 10850 points et une prise de profit à 10020 points.

popup_close
dax-jun19-weekly-2

Airbus (AIRBUS) : encore un potentiel de hausse ?


Airbus est un constructeur aéronautique européen dont le siège social se trouve à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse. Le titre fait partie du CAC40 avec une pondération de 5.61%. L’avionneur devrait signer un contrat de plusieurs milliards de dollars avec la Chine, après plus d’un an de négociations. On devrait en savoir plus dans les prochains jours sur la commande de quelques 300 appareils. Le titre a déjà pris plus de 35% depuis le début de l’année et plus de 50% par rapport à son point bas de fin décembre 2018. On peut se poser la question si cet accord avec la Chine n’est pas en grande partie était anticipé dans les cours. La reprise reste un peu trop véloce pour être durable encore longtemps, on s’intéressera au titre sur repli vers 98/€100. Mieux vaut rester à l’écart vers 115/€118.

popup_close
airbusweekly

EDF (EDF) : accord avec la Chine


EDF est le premier producteur et le premier fournisseur d'électricité en France et en Europe. Il est le deuxième au niveau mondial. L’entreprise a annoncé hier la signature de deux accords à l'occasion de la visite officielle en France du Président chinois Xi Jinping. Le premier porte sur un projet éolien en mer de Dongtai au Nord de Shangai. Le second accord signé avec l'électricien Huadian, porte sur l'exploitation d'un réseau de chaleur et de climatisation dans la ville de Wuhan. EDF n’a pas encore dévoilé les enjeux financiers de ces partenariats. Techniquement, le titre ne semble pas profiter de ces accords et pire, la reprise des marchés depuis trois mois n’a pas aidé le titre qui reste en baisse de 11% depuis le début de l’année. On pourrait tenter une prise de position à l’achat, mais pas avant un retour vers 10.7/€11.

popup_close
edfweekly-3

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Permis de construire (fév)
  • 1.320M
  • 1.317M
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Confiance des consommateurs (mars)
  • 132.0
  • 131.4

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X