Les stocks de pétrole brut américain en hausse

Les prix de raffinage du pétrole en hausse

oil-well


Les cours du brut ont finalement rebondi après une baisse sur la session boursière, soutenus par la hausse des prix de raffinage et par la chute des distillats après que le département américain de l’Énergie ait annoncé une seconde semaine consécutive de hausse pour les stocks de pétrole brut. Les investisseurs considèrent que la probable décision de l’OPEP de réduire davantage sa production durant une réunion prévue plus tard en novembre a contribué à cet optimisme grandissant.

Le pétrole repart à la hausse, aidé par les prix de raffinage


Les données publiées par l’Energy Information Administration américaine ont montré que les stocks de pétrole brut domestiques avaient augmenté de 1.90 millions de barils sur la semaine du 10 novembre. Ces chiffres vont à l’encontre des estimations de l’étude d’analystes menée par S&P Global Platts qui tablaient sur une chute de 1 million de barils, tout en étant en dessous de la hausse de 6.50 millions de barils annoncée par l’Institut américain du Pétrole mardi. L’EIA a également rapporté une chute des stocks de distillat aux États-Unis à leur niveau le plus bas sur un an, tandis que les taux globaux du raffinage ont augmenté durant la semaine dernière, portés par le raffinage de la côte est qui enregistre une utilisation des capacités record de 99.80%. Ces taux de raffinage plus élevés pourraient à terme faire baisser les stocks de bruts en aidant les prix à rester élevés. Les contrats à terme du Brent ont été enregistrés pour la dernière fois à $62.05 le baril, toute hausse au-dessus de $62.20 par baril laissant la place à une hausse d’autant plus importante dans le futur après que la valeur support ait été établie à $61.

popup_close
brnt-jan18daily11162017

Données américaines: le dollar limite la casse contre l’euro


Le dollar américain a essuyé des pertes face à l’euro mercredi, après que les données publiées aient montré une hausse surprise de la vente au détail américaine le mois dernier ainsi qu’une hausse de l’inflation sous jacente. Cela laisse espérer une hausse des taux de la part de la Réserve Fédérale en décembre. La vente au détail américaine a progressé de 0.20% mensuellement jusqu’au mois d’octobre, bien au-dessus des attentes du marché qui tablaient sur une croissance en berne après un chiffre révisé de 1.90% en septembre. Les autres données publiées montrent que les prix à la consommation américains ont augmenté de 2% annuel en octobre 2017, en accord avec les attentes. L’inflation de base, qui ne tient pas compte de l’alimentation et de l’énergie, s’établit à 1.80% en octobre - chiffre le plus haut en six mois. Les investisseurs ont suivi avec attention l’inflation qui est restée stagnante malgré une reprise du marché du travail. La paire EUR/USD est restée faible, en dessous du seuil des 1.1800 lors de la session boursière asiatique de mardi, en vue du vote clé sur la réforme des taxes américaines qui aura lieu plus tard dans la session.

popup_close
eurusddaily11162017

Le marché de l’emploi australien se renforce


Même si l’économie australienne a créé moins d’emploi que prévu le mois dernier, le taux de chômage du pays est tombé à son niveau le plus bas en plus de quatre ans et demi au mois d’octobre. Sur une base saisonnière ajustée, le taux de chômage a chuté jusqu’à 5.40% versus  5.50% enregistré en septembre, bien au dessus des attentes des spécialistes qui anticipaient un taux stable à 5.50%. Le pays a créé un total de 3700 emplois en octobre, tandis que le chiffre moyen prévu par Reuters était de 17,500 emplois créés. Plus en détail sur les chiffres d’octobre, 24,300 emplois à plein temps ont été créés tandis que 20,700 emplois à temps partiel ont disparu, ce qui est de bon augur pour les perspectives futures. D’après le Bureau australien des Statistiques, le taux saisonnier ajusté de participation à l’emploi a baissé jusqu’à 65.10% en octobre versus 65.20% le mois précédent. Le dollar australien a chuté jusqu’à un niveau aussi bas de 0.7570 contre le dollar américain après la publication de ces données.

popup_close
audusddaily11162017

La productivité du travail britannique se redresse


Au Royaume-Uni, la productivité de l’emploi a progressé à son rythme le plus rapide depuis plus de six ans au troisième trimestre de l’année. Cependant, le Bureau national des statistiques a mis en garde contre les perturbations persistantes sur les marchés en raison d’un début d’année médiocre. La production horaire, principale mesure de la productivité du pays, a progressé de 0.90% de juillet à septembre, soit la progression la plus rapide depuis le deuxième trimestre de 2011. Cependant, la productivité globale a progressé de 0.60% sur les 12 derniers mois. L’ONS a également noté que le taux de chômage était resté inchangé sur 42 ans au troisième trimestre, tandis que les salaires ont diminué de -0.50%, soit le septième mois consécutif de baisse. Les contrats à terme FTSE 100 ont rebondi mardi matin après avoir atteint leur niveau le plus bas depuis un mois et demi durant la session précédente.

popup_close
ftse-dec17daily11162017

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Vente au détail mensuelle (octobre)
  • 0.10%
  • -0.80%
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Vente au détail mensuelle de base (octobre)
  • 0.10%
  • -0.70%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC annuel (octobre)
  • 1.40%
  • 1.40%
  • 10:00 GMT
  • EUR
  • IPC de base annuel (octobre)
  • 0.90%
  • 0.90%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (novembre)
  • 25.0
  • 27.9
  • 14:00 GMT
  • GBP
  • Discours du directeur de la Banque d’Angleterre Mark Carney
  • 14:15 GMT
  • USD
  • Production industrielle mensuelle (octobre)
  • 0.50%
  • 0.30%
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.