Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

USA : des injections de liquidités déguisées

Analyses quotidiennes - 26/09/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Rachats d’actions mieux que les QE de la FED !

federal-reserve-bank-2


Bien peu d’investisseurs sont au courant mais après la fin des injections de liquidités (QE : Quantitative Easing) de la part de la Banque Centrale Américaine (FED), une sorte de nouveau QE a pris place sous la forme de rachat de leurs propres actions de beaucoup de sociétés américaines, comme par exemple Apple. C’est en théorie une bonne idée, pourquoi ? Cela envoie un signal de bonne santé économique aux actionnaires et surtout cela soutient les cours de bourse. Juste cette année il y a eu pour $1.000 milliards de rachats d’actions. Je vous rappelle que toutes les années de QE de la FED, cela représentait $4.000 milliards. Attention quand cela prendra fin !

CAC40 : toujours la barrière des 5470 points


Les investisseurs s’interrogent toujours sur la suite à donner au récent mouvement haussier du CAC40. Les prochaines 48 h riches en nouvelles macroéconomiques (mercredi 20h décision du FOMC sur les taux US, jeudi 14h30 le PIB du T2 américain) devraient entrainer un dénouement heureux ou malheureux. Pour essayer d’être plus précis sur le style de dénouement qui nous attend, il faut se replonger dans les graphiques et probabiliser les scénarios en fonction du franchissement ou de la rupture de certains niveaux. On surveillera attentivement le niveau 5470 points, son franchissement haussier propulserait très certainement le CAC40 vers 5500/5220 points. A contrario, la rupture de 5430 points ferait perdre l’élan haussier de l’indice parisien avec un risque de rechute vers 5370/5350  points. La stratégie dans les prochaines heures pourra s’articuler essentiellement autour de 5470 et 5430 points.

popup_close
cac-dec18-m15-7

EUR/TRY : spéculation moins forte 


Je vous rappelle que la livre turque était la cible des tensions américano-turques cet été suite à l’arrestation en Turquie d’un pasteur américain accusé de terrorisme et d’espionnage. L’EUR/TRY déjà sous pression haussière depuis plusieurs années était passé de 5.75 à plus de 8 début août, avant de corriger vers 6.55 et de remonter à presque 8 fin août. Nous avions fait le pari que l’EUR/TRY ne monterait plus au-dessus de 8 à court-moyen terme. Les vendeurs vers 7.75 ont bien profité du mouvement de repli, suite au relèvement brutal des taux turcs passant de 17% à 24%. L’objectif de repli reste situé entre 6.70 et 7. Passer en-dessous de 6.70 verrait une baisse supplémentaire vers 5.80/6. Il est encore possible de vendre sur rebond entre 7.40 et 7.6 avec un stop de protection à 8.1 et une prise de profit entre 6.70 et 7.

popup_close
eurtry

EDF : une belle reprise


EDF est le premier producteur et le premier fournisseur d’électricité en France et en Europe. Les retards annoncés sur l’EPR de Flamanville en juillet dernier ont été qualifiés de « catastrophe industrielle pour EDF ». Le retard est estimé à un an et le coût a grimpé de €400 millions. On aurait pu croire que cela pénaliserait un peu plus le cours de bourse et bien pas du tout. Le titre est clairement en voie de rétablissement d’un point de vue technique depuis un an et demi, après avoir fabriqué une fondation autour de €10 depuis un an. Le débordement de €12.8 a permis d’ouvrir un nouveau potentiel de hausse vers €17.8. Avant un tel scénario, un retour vers €13 ne serait pas étonnant. C’est une valeur à suivre et à cueillir vers 13/€13.5 (stop à €11.90) pour viser 15/€17.

popup_close
edfweekly

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X