Vote de l’Allemagne

Le Bundestag se positionne en dernier obstacle à de nouvelles négociations de crise

shutterstock_241102606

Les législateurs allemands voteront aujourd'hui sur les mesures qui doivent ouvrir la voie à de nouvelles négociations sur un troisième plan de sauvetage pour la Grèce avant l’échéance lundi d’un très important remboursement de la Grèce du à la BCE. L'opposition croissante à cette idée pourrait réduire à néant l’ensemble des progrès de la semaine alors que la perspective d’un défaut imminent de la Grèce semble intimider certains opposants.

La BCE appelle à l’allégement de la dette

Faisant écho aux appels en chœur du Fonds monétaire international et d'autres analystes externes, la Banque centrale européenne a également souligné hier la nécessité de l'allégement de la dette grecque, avec le président de la BCE Mario Draghi martelant sur ce point lors de sa conférence de presse d’hier. Les allemands restent néanmoins farouchement opposés à une telle initiative, avec le ministre allemand des Finances Wolfgang Schaeuble décriant que les mesures ne sont pas autorisées par les règles européennes qui empêchent les décotes de la valeur nominale de la dette souveraine. Par ailleurs, le soutien aux banques grecques a été élargi à hauteur de 900 millions d'euros supplémentaires et les banques du pays s’apprêtent a rouvrir lundi. De plus, la BCE prévoir de laisser en attente les taux d'intérêt de référence pour la zone euro à 0,05% tout en laissant les autres politiques d'assouplissement inchangées pour le moment. La confiance dans la région continue à décliner comme en témoignent les pertes continues dans la zone euro tandis que les actions sont négociées sur les perspectives qu’un accord sera conclu.

popup_close
dax-sep1507172015

La Fed ne prête pas attention aux actions

Dans son deuxième jour de déclaration du Congrès semestriel, la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen a fait remarquer hier que la Banque centrale n’est pas trop préoccupée par les fluctuations du marché boursier, en soulignant que l'institution se tient à l’objectif de son mandat qui est de cibler l'emploi à temps plein et l'inflation. Yellen a souligné un peu plus tôt qu'elle envisage de relever les taux d'intérêt "d'une manière prudente et progressive" après avoir souligné l'importance de ne pas attendre trop longtemps et de ne pas non plus durcir la politique monétaire trop rapidement, ce qui peut scandaliser un peu plus les marchés financiers. Cependant, un point essentiel qui se pose est le fait que Yellen et la Réserve fédérale ne vont pas attendre que l'inflation atteigne les 2% avant d'envisager d’élever les taux d'intérêt. Bien que le décollage en septembre ne soit pas confirmé par la Fed, les commentaires restent favorables à plusieurs hausses des taux avant la fin 2015. Le Nasdaq a conduit les actions à la hausse hier, grimpant de 1,26% au cours de la session de négociation.

popup_close
nsdq-sep1507172015

Le pétrole dégringole

Le premier pétrolier de brut fumant au large des ports iraniens augmente les craintes d'une nouvelle déroute des prix du pétrole suite aux rapports concernant les installations de stockage de Cushing qui voient une fois de plus les stocks saisonniers s’apparenter à ce qui s’est vu durant les mois du printemps. Bien que le dernier accord iranien ne permette pas nécessairement à l'Iran d’augmenter la production pour le moment en raison des capacités réduites après des années de négligence de son infrastructure, la production excédentaire en attente dans des citernes flottantes peut commencer à être expédiée. Avec les couvertures de protection de l'industrie pétrolière américaine arrivant à expiration et les producteurs aux coûts élevés qui sont progressivement contraints de réduire leur activité dans le secteur pétrolier, il pourrait y avoir plus de dégâts que prévu suite au dernière accord sur le nucléaire. Les prix du West Texas Intermediate s’affaiblissent une fois de plus, s’approchant des creux de plusieurs mois, désirant tester à nouveau le support clé tandis que l'écart avec le Brent se resserre modestement après s’être élargi de 6 USD points. Les prix du gaz naturel demeurent élevés malgré la surabondance de l'offre à laquelle fait face le produit énergétique.

popup_close
brnt-sep1507172015

La paire EUR/GBP dans un canal équidistant d’après l’analyse technique

Les commentaires du Gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney, plus tôt dans la semaine, combinés à la poursuite des politiques monétaires accommodantes par la BCE ont vu la paire EUR/GBP continuer sa tendance baissière au cours de la dernière semaine. L'optimisme concernant la BoE qui se décidera à durcir sa politique monétaire tôt ou tard a fait flamber la Livre sterling par rapport à ses paires tandis que l'absence de résolution en Grèce continue de saper la confiance en l'Euro. Des votes sont encore attendus dans les juridictions européennes clés, alors le remboursement grec de lundi est une fois de plus sur le fil. Le motif de canal équidistant installé dans l'EUR/GBP a un biais fortement baissier avec des positions idéalement initiées près de la ligne de canal supérieur et ciblant la ligne inférieure du canal. Lutter contre la tendance dominante n’est pas conseillé car cela aggraverait les facteurs risques/rentabilités.

popup_close
eurgbp07172015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Evènement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Permis de construire (Juin)
  • 1.150M
  • 1.250M
  • 13:30 GMT
  • USD
  • IPC de base (Mensuel)
  • 0.20%
  • 0.10%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • IPC de base (Annuel)
  • 1.80%
  • 1.70%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • IPC (Annuel)
  • 0.10%
  • 0.00%
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Mises en chantier (Juin)
  • 1.110M
  • 1.036M
  • 13:30 GMT
  • CAD
  • IPC de base (Mensuel)
  • -0.10%
  • 0.40%
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Confiance des consommateurs du Michigan (Juillet)
  • 96.1
  • 96.1
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.