Wall-Street salue la trêve commerciale

Analyses quotidiennes - 04/12/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Des secteurs redynamisés

wall-street-2


La bourse de New-York à Wall Street a retrouvé des couleurs après la trêve commerciale instaurée lors de la rencontre entre les présidents américain et chinois le week-end dernier. Le Dow-Jones et le SP500 ont nettement progressé (+1.13% et +1.09%), portés par GM, Ford, Tesla ou Caterpillar, le fabricant d’engins de chantier (Merill lynch a d’ailleurs relevé sa recommandation de « neutre » à « acheter » en évoquant les bienfaits de la trêve). Le Nasdaq a été tiré à la hausse par les valeurs de haute technologie, notamment les GAFAM ou les FANG, mais aussi par les semiconducteurs comme AMD (+11.3%) et Microchip (+3.7%). Le rallye de fin d’année commencé la semaine dernière se prolonge en espérant qu’il dure encore quelques semaines.

CAC40 (CAC-DEC18) : une histoire de canaux horizontaux


La situation graphique sur le CAC40 est presque simple depuis 2 ans. L’indice évolue dans un grand canal latéral compris entre 4880 et 5530 points, soit 650  points (12%). Celui est partagé en deux par la ligne de démarcation très nette à 5230 points. L’indice a d’ailleurs passé l’été dans la partie supérieure du canal entre 5230 et 5530 points. Depuis fin septembre, l’indice a réintégré la partie inférieure : 4880/5230 points. Celle-ci est partagée en trois zones distincts 4880/5000 points (zone connue fin novembre), 5000/5115 points (la zone actuelle) et 5115/5230 points. L’objectif d’un rallye de fin d’année serait de regagner la troisième zone 5115/5230 points. Je serais très étonné que l’indice revienne dans la zone estivale (5230/5530 points) en raison des menaces qui pour le moment s’estompent mais qui pourraient de nouveau sévir en 2019 sur fond de ralentissement de la croissance mondiale. Cette année la trêve des confiseurs n’aura jamais aussi bien porté son nom.

popup_close
cac-dec18-h1-2

Footsie (FTSE-DEC18)


L’indice des 100 valeurs britanniques les mieux capitalisées coté au London Stock Exchange (LSE) ne s’est jamais aussi bien porté que depuis le référendum sur le Brexit du 23 juin 2016. En effet, il est passé de 5500 points à 7900 points au plus haut en un peu plus de deux ans (+45%). Bien entendu, la hausse générale des marchés ces deux dernières années et sa forte composante en pétrole et énergies ont permis d’expliquer en partie cette hausse. La chute de la livre sterling (hausse de l’EUR/BGP) de plus de 20% a bien entendu aussi fortement dynamiser les valeurs exportatrices britanniques. Depuis un an, l’indice se stabilise entre 7900 et 6900 points. La chute du pétrole et des marchés US en octobre ont fait revenir l’indice au contact du support très important, à 7900 points. La trêve commerciale entre les USA et la Chine, les accords sur le Brexit et l’espoir d’un rallye de fin d’année devraient permettre au Footsie de s’éloigner et de ne pas casser les 7900 points.

popup_close
ftse-dec18-daily

Airbus (AIRBUS-XT) : attendre une reprise pour…


Airbus est un constructeur aéronautique européen, le titre fait partie de l’indice CAC40 et il est d’ailleurs la 5ème plus grosse pondération de l’indice avec un poids de 4.96%. Le titre se porte plutôt bien dans un environnement guère favorable depuis quelques mois avec en plus, une baisse probable de la croissance mondiale en 2019. Malgré la révision à la baisse du nombre de livraison d’appareils initialement 800 en 2018, le nombre sera certainement un peu moindre. Le titre affiche quand même une hausse de +15.3% en 2018, même s’il a baissé de -15% depuis son sommet vers €110. La baisse du pétrole de ces dernières semaines jouera certainement en faveur des prochains résultats semestriels. Techniquement, il ne faudrait pas que le titre casse en clôture mensuelle le niveau de €94 sous peine d’engager une baisse réelle et sérieuse vers 70/€80. Il sera certainement difficile de déborder le sommet annuel. Une vente à découvert entre 103 et €105 reste possible, le stop sera placé à €112 avec l’idée que 2019 verra une rechute et la rupture du support à €94.

popup_close
airbus-xetmonthly

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:15 GMT
  • GBP
  • Discours de Carney (Gouverneur de la BoE)
  • -
  • -
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • PMI construction (nov)
  • 52.5
  • 53.2

Avertissement de risque : Les CFDs sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perdre de l'argent rapidement en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lors du trading des CFDs avec ce courtier.
Vous devez vous demander si vous comprenez le fonctionnement des CFDs et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent