1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Réunion de l’OPEP+ : réduire ou ne pas réduire, telle est la question

Tendances des marchés - 05/03/2020

L’organisation des pays exportateurs de pétrole, l’OPEP, se réunit pour deux jours. Ce sommet accueillera également les partenaires non-membres de l’organisation. Le but principal de la réunion sera de se mettre d'accord sur la réduction de sa production d’or noir.

L’évènement, réunissant les 14 pays membres de l’OPEP et les dix pays associés, est connu sous le nom d’OPEP+. Le sommet commence aujourd’hui à Vienne, en Autriche.

Cette réunion intervient alors que les cours du pétrole sont soumis à une forte pression et à une demande qui s’effondre à cause de l’épidémie de coronavirus en cours. En 2019, la demande avait déjà été bien affectée par la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Les producteurs, membres et non-membres de l’OPEP, au premier rang desquels l’Arabie Saoudite et la Russie, s’étaient à l’origine entendus pour réduire leur production de pétrole afin de soutenir les prix. Une politique mise en place en 2016 et dont l’implémentation remonte à janvier 2017.

En décembre 2019, ce plan a été élargi et l’organisation a accepté de réduire sa production à environ 1,7 millions de barils par jour. L’Arabie Saoudite a, alors, décidé de faire baisser sa production, de son propre chef, de plus de 400 000 barils/jour pour trois mois.

En février dernier, le comité technique conjoint de l’OPEP a soutenu l’idée d’une baisse de 600 000 barils par jour de la production et une extension de ces réductions d’ici la fin de l’année 2020 afin de soulager la tension intense sur les prix du pétrole.

La Russie a, alors, annoncé qu’elle n’avait pas encore décidé si, de son côté, elle comptait approuver ces réductions supplémentaires.

Mais des rumeurs courent maintenant quant à la possibilité que l’Arabie Saoudite force la main de Moscou. Elle compterait obtenir de l’OPEP+ une réduction d’1,5 millions de barils/jour et ce avec ou sans l’aval de la Fédération de Russie.

Avant le sommet de l’OPEP d’aujourd’hui, un comité, comprenant les ministres du pétrole des pays concernés dont ceux de l’Arabie Saoudite et de la Russie, s’est déjà réuni dans une tentative de se mettre d’accord au préalable sur ces éventuelles réductions. Malheureusement, cette réunion s’est terminée sans qu’aucun accord n’ait été trouvé, selon une source anonyme citée par l’agence de presse Reuters.

popup_close
cl-apr20h1

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X