Notice: Undefined offset: 1 in /var/www/alvexo/public_html/module/classes/WordpressDb.php on line 222

Notice: Undefined offset: 0 in /var/www/alvexo/public_html/module/classes/WordpressDb.php on line 223

Allons-nous vers une guerre des devises ?

Analyses quotidiennes - 28/01/2018

euro-vs-usd

La semaine du 26 janvier a été marquée par le très attendu Forum économique mondial de Davos, avec de nombreuses déclarations importantes pour l'avenir de la mondialisation et de son impact sur la croissance mondiale. Sur le marché des devises, l'euro est parmi les principaux gagnants la semaine dernière s’ajoutant aux préoccupations de la BCE.

La semaine dernière


Sur le marché des devises, l'euro est parmi les principaux gagnants la semaine dernière s’ajoutant aux préoccupations de la BCE. Comme l'a déclaré Mario Draghi, l'inflation sous-jacente dans la zone euro a récemment été décevante et la récente volatilité du taux de change (euro plus fort) constitue une source d'incertitude qui nécessite un suivi des implications à moyen terme pour la stabilité des prix.

Le dollar américain plus faible a été accepté par Steven Mnuchin, le Secrétaire Américain au Trésor, "Le dollar fort est dans l’intérêt du pays." Le dollar plus faible ne devrait pas alarmer la Réserve Fédérale, en fait, il pourrait aider la banque centrale à atteindre son objectif d'inflation de 2%, ont déclaré les économistes mercredi dernier. Un dollar plus faible augmente la demande de produits et de services américains et peut stimuler les prix à l'importation, poussant les prix à la consommation à un rythme encore plus rapide. Ce serait donc bienvenu pour la banque fédérale puisque l'inflation est restée en dessous de l'objectif de 2% de la Fed depuis la grande récession de 2008.

La livre sterling a également été parmi les grands gagnants de la semaine dernière en franchissant finalement le seuil de $1,40 contre le dollar américain, placé dernier avant le vote du Brexit en juin 2016. La monnaie a été relancée après les meilleures données du PIB du T4 au Royaume-Uni, prouvant que l'économie se porte mieux que prévu.

Le pétrole brut était sur la bonne voie pour son troisième gain hebdomadaire ce mois-ci, car le dollar américain bon marché a augmenté la demande pour les produits libellés en dollars, alors que l'offre se resserre. Les stocks de pétrole brut ont enregistré la dixième semaine de prélèvement sur les stocks américains. Le marché du brut restera à la traîne tout au long de l'année avec des cours se situant entre $60 et $75 le baril, a déclaré le PDG de Mercuria Energy, Marco Dunand, lors d'un entretien à Davos.

 

popup_close
eurusd-w1-alvexo-ltd

La semaine prochaine


2018 commence avec une promesse qu'ils sont beaucoup plus à venir. Les plus grands événements de la semaine à venir concernent également les Etats-Unis. D'abord, le FOMC aura lieu mercredi, puis le rapport d'emploi de janvier sera publié vendredi.

La réunion du FOMC attire l'attention alors qu'un nouveau régime de leadership de la Fed prend le volant, et les investisseurs attendent avec impatience tout changement dans l'évaluation de l'économie américaine et les progrès visant la réalisation des objectifs de la politique monétaire. Lors de la réunion de la Fed, les attentes sont de maintenir les taux d'intérêt inchangés. Les traders chercheront des indices pour savoir si la Fed restera dans les perspectives de 3 hausses en 2018. Il est également important de noter que le PIB réel américain du T4 est devenu supérieur à la tendance à un taux de croissance annualisé de 2,6% (2,3% pour année 2017). La performance du PIB au quatrième trimestre ne modifie guère les anticipations d'une hausse des taux de la Fed en mars.

Vendredi, le marché cherchera une légère hausse du nombre d'emplois ajoutés au cours du premier mois de l'année. Les attentes sont de + 180K, en hausse de + 148K en décembre. Au même moment, le taux de chômage et les gains horaires moyens seront publiés là où ils pourraient stimuler la volatilité. On s'attend à ce que les salaires aient augmenté de 0,3% en janvier, si cela correspond aux perspectives, l'objectif d'inflation pourrait être encore plus réalisable.

Il y a plusieurs autres annonces économiques au calendrier : Core PCE lundi et l'indice des prix à la consommation de la zone euro mardi. Jeudi sera marqué par les rapports ISM fabrication/emploi de l'Allemagne, du Royaume-Uni et des États-Unis.

Cette semaine sera également chargée au calendrier des bénéfices. PayPal, Boeing, AMD, Microsoft, Facebook, Alibaba et Apple ne sont que quelques-unes des sociétés à forte capitalisation boursière qui publieront leurs bénéfices pour le quatrième trimestre 2017. Dans l'ensemble, la saison des résultats a été solide jusqu'ici. Parmi les entreprises du S&P 500 qui ont rapporté vendredi matin, 77% ont déclaré des bénéfices meilleurs que prévu, tandis que 79% ont dépassé les estimations de ventes, selon les données de FactSet.

 

popup_close
nsdq-mar18-d1-alvexo-ltd-2

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.